AccueilÉthique du care et handicap

Éthique du care et handicap

The ethics of care and handicap

*  *  *

Publié le jeudi 10 mai 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

La loi de 2005 a contribué à transformer la conception du handicap en plaçant, en son centre, la question de l’égalité des chances et de la citoyenneté des personnes. Les nouvelles analyses et actions développées notamment par les personnes en situation de handicap offrent ainsi une occasion de discuter des conceptions de l’autonomie et de la citoyenneté proposées par les théories du care. Comment l’éthique du care contribue-t-elle à questionner les politiques publiques et les cadres réglementaires qui organisent les vies des personnes confrontées à ces situations de handicap ? En s’appuyant sur quelles pratiques dans les organisations de soins et les familles ?

Annonce

Éthique du care et handicap, 7 juin 2102 de 9h a 17h à l'Institut océanographique, 195 rue saint jacques, 75005 paris

  • participation gratuite sur inscription
  • Interprétation en Langue des signes française - Accès aux personnes à mobilité réduite

"Agir pour le care", avec le soutien d'HUMANIS, groupe de protection sociale complémentaire, organise son quatrième colloque annuel, coordonné par Aurélie Damamme et Patricia Paperman

Présentation

La loi de 2005 a contribué à transformer la conception du handicap en plaçant, en son centre, la question de l’égalité des chances et de la citoyenneté des personnes. Les nouvelles analyses et actions développées notamment par les personnes en situation de handicap offrent ainsi une occasion de discuter des conceptions de l’autonomie et de la citoyenneté proposées par les théories du care. Comment l’éthique du care contribue-t-elle à questionner les politiques publiques et les cadres réglementaires qui organisent les vies des personnes confrontées à ces situations de handicap ? En s’appuyant sur quelles pratiques dans les organisations de soins et les familles ?

Nous vous invitons à venir en débattre autour des intervenants de deux tables rondes.

Programme

Table ronde du matin : Handicap, autonomie et citoyenneté

Les analyses des situations de handicap dans leur diversité mettent en évidence les difficultés d’accès aux droits et aux possibilités d’action conférés par une définition étroite de la citoyenneté. Elles soulèvent des questions de justice liées aux usages des catégories de l’action publique différenciant nettement autonomie et dépendance, vie privée et publique, jeunes et vieux, hommes et femmes... Cette table ronde  permettra de réfléchir sur les façons dont les situations de handicap peuvent conduire à repenser citoyenneté, justice et autonomie, à partir de la pluralité des voix qui s’expriment sur le handicap.

La table ronde réunira :

  • Patricia Paperman, sociologue, Université Paris 8, Laboratoire Théories du Politique (LABTOP) : Ethique du care et citoyenneté.
  • Isabelle Ville, sociologue, INSERM, Centre de recherche médecine, sciences, santé  et société (CERMES 3) : Entre traitement social et expérience : les dimensions politiques et morales du handicap.
  • Solange Chavel, philosophe, Université de Poitiers : Le handicap comme frontière  de la justice ?
  • Aurélie Damamme, sociologue Université Paris 8, Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris, équipe Genre Travail Mobilités  (CRESPA-GTM) : Handicap et autonomie : croiser les approches des mouvements des personnes en situation de handicap et de l’éthique du care.
  • Maudy Piot, psychanalyste, présidente de l’Association Femmes pour le dire, Femmes pour agir : Quelle étrangeté, le handicap au féminin.

Table ronde de l’après-midi : Pratiques de care et institutions face aux situations de handicap

L’accompagnement au quotidien des personnes en situation de handicap est le fait d’acteurs multiples, professionnels, membres de la famille et proches, agents mandatés par des institutions et des organisations de soin.  Encadrées par des réglementations changeantes, les pratiques de care  qui se développent sur  le temps long des accompagnements font apparaître une multiplicité de normes, souvent  conflictuelles et instables.

 De quelles attentes le «projet de vie» se fait-il le relais? Comment comprendre –et faire avec- l’usage de la contrainte ou le recours à la ruse des professionnels ? Que nous apprennent les discussions dans les équipes sur la mise en place de l’accompagnement lorsque la définition du handicap est sujette à controverses ?

La table ronde réunira :

  • Jean-Sébastien Eideliman, sociologue, Université de Lille 3, Centre de recherche Individus, Epreuves, Sociétés :  Écrire un projet de vie pour devenir travailleur handicapé. Nouvelle attention à la personne ou lettre morte ?
  • Christophe Recasens, psychiatre, institut médico-éducatif Armonia Limeil-Brévannes :   Comment s’invente aujourd’hui la rencontre avec l’enfant autiste et sa famille dans une institution médico-sociale ?
  • Delphine Moreau, sociologue, Groupe de sociologie politique et morale, Institut Marcel Mauss, EHESS : Du soin à l’accompagnement sans consentement des personnes en situation de handicap psychique : la place d’une équipe de psychiatrie.
  • Pierre Vidal-Naquet, sociologue, Centre d’Etude et de Recherche sur les Pratiques de l’Espace (CERPE), Centre Max Weber-UMR CNRS 5283, Lyon, et Franck Guichet,  sociologue, Centre deSociologie de l’Innovation, MINES Paris Tech. : Le care à l’épreuve de la contrainte.

Lieux

  • 195 rue Saint Jacques (Institut Océanographique)
    Paris, France

Dates

  • jeudi 07 juin 2012

Fichiers attachés

Mots-clés

  • care, éthique, handicap, genre

Contacts

  • Dominique Kotelba
    courriel : agirpourlecare [at] humanis [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Alain Smagghe
    courriel : alainsmagghe [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Éthique du care et handicap », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 10 mai 2012, http://calenda.org/208461