AccueilHommage à la pensée sauvage

Hommage à la pensée sauvage

A tribute to untamed throught

Nature, apports et rapports des savoirs autochtones

Nature, the contribution and relationship of native knowledge

*  *  *

Publié le jeudi 10 mai 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Il y a cinquante ans, l’ouvrage capital La pensée sauvage s’ouvrait sur une apologie des savoirs traditionnels et enchaînait sur leurs rapports avec la science. Deux ans plus tard paraissait le premier des sept volumes des Mythologiques où Lévi-Strauss suivit le fil de la pensée amérindienne, ses matériaux et ses ressorts et affirma dès le départ l’unité de l’esprit humain, garant de cette gigantesque entreprise. Nous avons voulu, dans ce colloque, aborder à nouveau certains aspects de ce même débat dont l’importance politique n’a cessé de croître à travers deux grands thèmes : 1) comment interroger les savoirs autochtones ? et 2) les rapports à établir avec les savoirs autochtones: l’exemple de la conservation de la diversité agricole « on farm ».

Annonce

Présentation

Il y a cinquante ans, l’ouvrage capital “La Pensée Sauvage” s’ouvrait sur une apologie des savoirs traditionnels et enchaînait sur leurs rapports avec la science. Deux ans plus tard paraissait le premier des sept volumes des “Mythologiques” où Lévi-Strauss suivit le fil de la pensée amérindienne, ses matériaux et ses ressorts et affirma dès le départ l’unité de l’esprit humain, garant de cette gigantesque entreprise. Nous avons voulu, dans ce colloque, aborder à nouveau certains aspects de ce même débat dont l’importance politique n’a cessé de croître.

Premier thème: Comment interroger les savoirs autochtones?

Bien des anthropologues se sont penchés, jusqu’au moins les années 1970, sur le thème de la rationalité des peuples qu’ils s’essayaient à décrire et comprendre. En cela, ils répondaient surtout à des questions posées par un programme de philosophie des sciences associé au Cercle de Vienne, et qui se proposait d’établir la science sur la logique.

Les ambitions du Cercle de Vienne, dont l’apogée se situe dans les premières décennies du vingtième siècle, furent enterrées dès les années 60, mais la mise à jour d’une réflexion sur la nature des savoirs autochtones reste à faire. C’est là le premier thème de ce colloque : sur des cas concrets, essayer de penser la nature des savoirs autochtones et des interrogations qu’ils se posent et qu’ils nous posent. Quelles sont à présent les questions pertinentes?

Deuxième thème: Rapports à établir avec les savoirs autochtones: l’exemple de la conservation de la diversité agricole on farm.

De nouveaux rapports entre notre science et les savoirs endogènes restent à établir dans bien des domaines. Parmi les multiples exemples sur lesquels on pourrait s’étendre, ce colloque a choisi de se pencher sur le cas de l’agrobiodiversité telle qu’elle est conservée par des populations traditionnelles. Malgré les recommandations de la FAO, l’articulation entre conservation ex situ et conservation on farm n’est pas pleinement réalisée. On tentera de réfléchir sur les aspects institutionnels, scientifiques et politiques impliqués et sur les façons de faire avancer un tel programme.

Il y aura quatre tables rondes, suivies d’une discussion. Chaque intervention pourra prendre de 30 à 40 minutes. Pour des raisons surtout logistiques, les deux tables-rondes du premier thème encadreront deux tables rondes du deuxième thème.

Premier jour 14 mai :

Introduction aux deux journées

Matin : Comment interroger les savoirs autochtones ?

La table ronde sera animée par S. Hugh-Jones

10h00 :

  • Philippe Descola (Collège de France) : La domestication de la pensée sauvage
  • Marilyn Strathern (Girton College, Cambridge) : “Re-making knowledge: ‘relations’ and relations”
  • Marie-Angèle Hermitte (CNRS-EHESS, Paris 1) : Leçons des peuples autochtones aux juristes contemporains : un droit animé, des souverainetés et propriétés simultanées

12h00/12h30 : Déjeuner

Après-midi : Agrobiodiversité on farm: politiques et expériences

La table ronde sera animée par Georges Métailié

14h00 :

  • Christophe Bonneuil (CNRS- Centre Koyré) : Pour en finir avec la notion de "ressources génétiques"
  • Guy Kastler (Réseaux semences paysannes) : Propriété intellectuelle privée contre droits d'usage collectifs
  • Alejandro Argumedo (Association Andes; Groupe de travail international changement climatique et savoirs locaux, Pérou), titre à venir
  • Devra Jarvis (Biodiversity International- Italie), “The role of traditional crop varieties in promoting productivity and reducing vulnerability in small holder farming systems”

Fin 17h30

Deuxième jour 15 mai:

Matin : Agrobiodiversité on farm: la production locale de la diversité

Table ronde animée par Anne-Christine Taylor

10h00:

  • Laure Emperaire (IRD-France) et Patricia Bustamente (Embrapa-Brésil) : Histoire de vie, histoire de gènes: conserver la diversité des maniocs.
  • Isabelle Goldringer (INRA) : Gestion dynamique paysanne de la diversité des blés en France : une "innovation" sociale pour renouveler la diversité génétique.
  • Laura Rival (Université d'Oxford) : Cultiver l'intelligence autochtone d'hier aujourd'hui pour demain.

12h00/12h30 : Déjeuner

Après-midi: Comment interroger les savoirs autochtones?

Table ronde animée par Marilyn Strathern

14h00 :

  • Pierre Déléage : Les épistémologies des savoirs traditionnels
  • Marcela Coelho de Souza : “Autochtonous knowledge and knowers: a science twice concrete”
  • James Leach: “Leaving the Magic Out. Knowledge and Effect in Different Places.”

Conclusion par le Pr.Manuela Carneiro da Cunha

Lieux

  • 11 Place Marcellin Berthelot (Collège de France)
    Paris, France

Dates

  • lundi 14 mai 2012
  • mardi 15 mai 2012

Mots-clés

  • Savoirs autochtones, connaissances, agrobiodiversité, conservation

Contacts

  • Cindy Adolphe
    courriel : adolphe [at] mnhn [dot] fr

Source de l'information

  • Cindy Adolphe
    courriel : adolphe [at] mnhn [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Hommage à la pensée sauvage », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 10 mai 2012, http://calenda.org/208485