AccueilLes évolutions du champ éducatif et ses professionnalités

Les évolutions du champ éducatif et ses professionnalités

Nouveaux métiers, transversalité et division du travail éducatif

*  *  *

Publié le vendredi 11 mai 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

En partenariat avec le réseau thématique « éducation et formation » de l’AFS (RT4), deux journées d’étude porteront sur les évolutions du champ éducatif et de ses professionnalités. L’appel à communication entend mettre l’accent sur trois grands mouvements qu’il s’agira de documenter empiriquement. En premier lieu, la multiplication de professionnels ne relevant pas du « cœur de métier » doit être prise en considération. En second lieu, la territorialisation croissante des politiques mérite attention. Enfin, le développement de formes de gestion invitant à s’organiser en mode projet interroge les évolutions des pratiques professionnelles.

Annonce

En partenariat avec le réseau thématique « éducation et formation » de l’AFS (RT4), deux journées d’étude porteront sur les évolutions du champ éducatif et de ses professionnalités.

Argumentaire

L’appel à communication entend mettre l’accent sur trois grands mouvements qu’il s’agira de documenter empiriquement. En premier lieu, la multiplication de professionnels ne relevant pas du « cœur de métier » doit être prise en considération. En second lieu, la territorialisation croissante des politiques mérite attention. Enfin, le développement de formes de gestion invitant à s’organiser en mode projet interroge les évolutions des pratiques professionnelles.

Du côté de l’enfance et de l’adolescence, ces deux journées d’études auront le souci d’analyser les évolutions émergentes liées à ces trois grands mouvements. Le premier est le nombre croissant de professionnels non enseignants qui interviennent plus ou moins directement dans le processus de scolarisation, dans ou hors de l’établissement scolaire, avec des statuts et des conditions de travail très hétérogènes. Le deuxième mouvement est le développement des politiques et des dispositifs éducatifs publics locaux (à l’échelle d’une commune ou d’un « territoire ») à destination de la petite enfance, de l’enfance et de l’adolescence prenant en compte, dans une logique d’appels d’offre, tant les demandes spécifiques qui leur sont adressées que les objectifs formulés par l’État. Le troisième, très lié au deux premiers, est la montée en puissance d’activités (voire de métiers) de coordination, de régulation, de médiation. 

Du côté de la formation des adultes, ces journées auront également pour vocation de rendre compte des transformations des contextes, des pratiques et des professionnalités. Le passage de la catégorie générique « formateur » à l’expression « métier de la formation » atteste de la multiplication-dispersion des activités échappant à l’ordinaire de l’activité pédagogique de face-à-face et pose la question des formes de professionnalité en jeu. En matière de formation d’adultes financée sur fonds publics, les règles du jeu de la commande publique ont considérablement évolué ces dernières années, ce qui invite à interroger les effets de la territorialisation des politiques de formation sur les pratiques professionnelles du fait de leur régionalisation. Enfin, le passage du financement sur le mode de la subvention à l’appel à projets dans le cadre des marchés publics pose la question de la reconfiguration des activités des « soumissionnaires » et possibles « prestataires » publics, privés marchands, privés associatifs et des acteurs de premier niveau de la formation qui ont la charge d’assurer lesdites « prestations » : les formateurs de jeunes et d’adultes.

Dans le cadre de ces journées d’études, un accent tout particulier sera donc mis sur les nouveaux contextes d’exercice des activités éducatives, sur les évolutions des métiers de l’éducation et de la formation (complexification, transformation, émergence de nouveaux métiers) et sur les changements observables dans les relations au/de travail, entre individus, collectifs de travail et groupes professionnels.

Autour des mouvements repérés de multiplication des professionnels, de territorialisation des politiques et de développement de nouveaux modes de gestion dans le champ de l’éducation et de la formation, les communications attendues s’inscriront dans l’une ou l’autre des trois thématiques suivantes :

  • a/ Evolutions des métiers traditionnels et nouveaux métiers dans le champ éducatif
  • b/ Nouveaux modes de régulation et évolutions des pratiques dans le champ éducatif
  • c/ Evolutions des relations de/au travail et des rapports entre groupes professionnels dans le champ éducatif

Il conviendra que les propositions de communication accordent une attention particulière aux cadres théoriques auxquels se réfèrent les auteurs pour analyser les évolutions observées. Au niveau méthodologique, la question est également posée des modalités de saisie des évolutions mises en avant : démarche ethnographique de restitution des situations de travail et des pratiques professionnelles, enquête par entretiens attachés aux évolutions des identités professionnelles pour soi et pour autrui, entrée par une sociologie des relations professionnelles proposant une étude longitudinale des carrières professionnelles, etc. En matière de résultats, il sera attendu que les évolutions et leurs effets soient précisément caractérisés.

Comité scientifique

  • Michèle Becquemin (REV-CIRCEFT / UPEC)
  • Dominique Bret (IUFM de Paris) RT4
  • Hélène Buisson-Fenet (Triangle, ENS de Lyon)
  • Yves Dutercq (CREN, Université de Nantes)
  • Cédric Frétigné (REV-CIRCEFT / UPEC) RT4
  • Martine Kherroubi (CERLIS / UPEC) RT4
  • Marie-Pierre Mackiewicz (REV-CIRCEFT / UPEC)

Modalités de participation

Les propositions de communication (2500 signes maximum, bibliographie comprise) devront, pour être retenues, clairement préciser la problématique, l’objet, le type de techniques et le terrain qui caractérisent leur travail ou les sources sur lesquelles il s’appuie si ce dernier n’est pas lié à un terrain précis, les principaux résultats présentés.

Ces propositions doivent être adressées sous fichier word à Cédric Frétigné (cedric.fretigne@u-pec.fr)

pour le 15 juin 2012.

Les réponses aux propositions retenues seront envoyées au plus tard le 15 juillet 2012.

Lieux

  • 80 avenue du Général de Gaulle (Université Paris Est Créteil Val de Marne)
    Créteil, France

Dates

  • vendredi 15 juin 2012

Mots-clés

  • champ éducatif, professionnalités, métiers

Contacts

  • Cédric Frétigné
    courriel : cedricfrtign [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Cédric Frétigné
    courriel : cedricfrtign [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les évolutions du champ éducatif et ses professionnalités », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 11 mai 2012, http://calenda.org/208497