AccueilCryptographie

Cryptographie

Cryptography

Journées d’étude dédicacées à Laurence Caillet

Study days devoted to Laurence Caillet

*  *  *

Publié le mercredi 16 mai 2012 par Julien Gilet

Résumé

La cryptographie peut être définie comme l’art de la communication secrète. Il s’agit le plus souvent, mais pas exclusivement, d’une opération d’écriture, caractérisée par des procédés de dissimulation de nature diverse. Ces procédés sont déployés par le recours à de très nombreuses sources : des textes sacrés aux philosophies de la représentation, des mathématiques à la linguistique, de la théorie de l’information à la théorie quantique…

Annonce

Argumentaire :

La cryptographie peut être définie comme l’art de la communication secrète. Il s’agit le plus souvent, mais pas exclusivement, d’une opération d’écriture, caractérisée par des procédés de dissimulation de nature diverse. Ces procédés sont déployés par le recours à de très
nombreuses sources : des textes sacrés aux philosophies de la représentation, des mathématiques à la linguistique, de la théorie de l’information à la théorie quantique…

D’une très grande immédiateté et instantanéité ou bien au contraire d’une infinie complexité, elle requiert des opérations de décryptage, sorte de pragmatiques interprétatives fondées sur l’histoire personnelle ou bien sur la logique.

Du chiffrement par décalage à la cryptographie de tradition alphabétique, jusqu’à la cryptographie quantique contemporaine, la cryptographie se déploie sous des formes extrêmement variées. Contrairement à l’idée courante, elle ne concerne pas seulement des inscriptions agencées de façon à demeurer incompréhensibles par les autres mais aussi des textes lisibles par tout un chacun, dans lesquels seuls les spécialistes accèderont à un message savamment dissimulé entre les lignes, les signes, ou les symboles.

Le thème des écritures secrètes est abordé en ethnologie depuis très longtemps (il y est lié bien souvent à celui des écritures rituelles ou bien celui des écritures révélées). L’ambition de ces journées est d’élargir le spectre de la réflexion sur la cryptographie et d’appréhender, de manière croisée, la nature et les usages d’une cryptographie mettant en oeuvre un régime enclavé de la connaissance.

Programme :

Jeudi 31 mai

  • 9h30-10h15 Accueil et introduction par Laurence Caillet, Adeline Herrou et Sophie Houdart

Atelier 1. Les arts de l’écriture (discutante : Laurence Caillet)

  • 10h15-11h15 Béatrice Fraenkel (EHESS), Déchiffrer / Décrypter/ Lire entre les lignes : Réflexions sur la cryptographie de tradition alphabétique
  • 11h15-11h45 pause café
  • 11h45-12h45 Aurélien Berra (UPO/ANHIMA), Cryptographie et obscurité discursive. Réflexions sur quelques exemples antiques
  • 12h45-14h00 Déjeuner sur place

Atelier 2. Signes, allusions, chaos. De quelques modalités de cryptographie (discutant : Gérard Lenclud)

  • 14h00-15h00 Claire Akiko-Brisset (LCAO), Du bon usage de la cryptographie : allusions poétiques et religieuses dans le Japon classique et médiéval
  • 15h00-16h00 Laurent Larger (Univ. Franche-Comté/FEMTO-ST), Contexte, principes et exemples de réalisations de nouveaux systèmes cryptographiques non algorithmiques mais physiques : les communications optiques sécurisées par chaos, et la distribution quantique de clés secrètes
  • 16h00-16h30 Pause café
  • 16h30-17h30 Sylvaine Camelin (UPO), Cryptographier : de la nécessité au plaisir
  • 18h00 Cocktail en l’honneur de Laurence Caillet

Vendredi 1er juin

Atelier 3. Codage, décodage : tenir un secret (discutant : Raymond Jamous)

  • 9h30-10h30 Dominique Casajus (CNRS/CEMAF), De Bertrand Russel à Kurt Gödel, variations sur quelques codages
  • 10h30-11h30 Deborah Puccio-Den (CNRS/Institut Marcel Mauss), Le code Provenzano. Crime et écriture dans la mafia sicilienne (1993-2006)
  • 11h30-12h00 Pause café
  • 12h00-13h00 Nicolas Auray (Télécom ParisTech), Le mouvement hacker entre projet d’ouverture et pratique du secret : les contradictions du full disclosure
  • 13h00-14h00 Déjeuner sur place

Ateliers 4. Les au-delà du texte (discutant : Olivier Herrenschmidt)

  • 14h00-15h00 Brigitte Baptandier (CNRS/LESC), « Sans image ». Les écriturestalismaniques de la Ténuité pourpre
  • 15h00-16h00 Isabelle Rivoal (CNRS/LESC), Le texte comme matrice, l’écriture pour mystique : usage et transmission des livres religieux druzes

Catégories

Lieux

  • 21 allée de l'Université (Maison Archéologie & Ethnologie, René-Ginouvès)
    Nanterre, France

Dates

  • jeudi 31 mai 2012
  • vendredi 01 juin 2012

Mots-clés

  • Secret, sécurité, protection, mais aussi brouillage, masque, dévoilement, ouverture, partage, décryptage.

Contacts

  • Carine Constans
    courriel : carine [dot] constans [at] cnrs [dot] fr

Source de l'information

  • Carine Constans
    courriel : carine [dot] constans [at] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Cryptographie », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 16 mai 2012, http://calenda.org/208567