AccueilIngénierie écologique : action par et/ou pour le vivant ?

Ingénierie écologique : action par et/ou pour le vivant ?

Ecological engineering: action by and/or for the living?

*  *  *

Publié le vendredi 25 mai 2012 par Julien Gilet

Résumé

L’ingénierie écologique est aujourd’hui une thématique en plein essor. À la fois reconnue comme une discipline scientifique et comme un domaine de pratique, d’expérience et de réglementation, elle suscite un intérêt croissant tant dans le monde de la recherche que dans celui des praticiens et des gestionnaires de milieux terrestres et aquatiques. Irstea mène aujourd’hui une réflexion sur la définition de l’ingénierie écologique, en remontant aux enjeux épistémologiques et en intégrant l'analyse d’éventuels présupposés idéologiques. Cette réflexion porte sur les contours et les acceptions de la notion d’ingénierie écologique, en lien avec les pratiques de recherche et de gestion qui soit s'en réclament, soit ne s'en réclament pas et qui pourraient pourtant s'en prévaloir. L’objectif de ce colloque national est de soumettre ces questions, ainsi qu'un texte de position de chercheurs d'Irstea, à des personnes extérieures à Irstea et d’en débattre avec elles.

Annonce

Argumentaire :

L’ingénierie écologique est aujourd’hui une thématique en plein essor. À la fois reconnue comme une discipline scientifique et comme un domaine de pratique, d’expérience et de réglementation, elle suscite un intérêt croissant tant dans le monde de la recherche que dans celui des praticiens et des gestionnaires de milieux terrestres et aquatiques.

Irstea mène aujourd’hui une réflexion sur la définition de l’ingénierie écologique, en remontant aux enjeux épistémologiques et en intégrant l'analyse d’éventuels présupposés idéologiques. Cette réflexion porte sur les contours et les acceptions de la notion d’ingénierie écologique, en lien avec les pratiques de recherche et de gestion qui soit s'en réclament, soit ne s'en réclament pas et qui pourraient pourtant s'en prévaloir. Il semble en effet que les définitions de l'ingénierie écologique et les valeurs qu'elle sous-tend soient très disparates entre la sphère académique – où l’ingénierie écologique est souvent très clairement définie, notamment comme une discipline scientifique à part entière – et les différentes sphères appliquées – où elle correspond souvent plus clairement à un mode de pratique et d’intervention. Notre pari est qu'une vision partagée de l'ingénierie écologique et de son articulation avec les domaines d'activités proches – notamment en écologie appliquée – devrait permettre une plus grande dynamique de la communauté de recherche et de gestion associée. Ainsi, l'ingénierie écologique peut-elle s'enorgueillir de regrouper l'ensemble de l'ingénierie appliquée ? Peut-elle par exemple inclure les sciences sylvicoles et une partie des sciences agronomiques, et si oui avec quelles limites ? L'ingénierie écologique, est-ce la mobilisation de l'écologie par l'ingénieur au profit d'objectifs écologiques (« pour le vivant ») ? Et/ou est-ce l'utilisation de phénomènes écologiques par l'ingénieur pour des objectifs anthropiques (« par le vivant »)?

La prise en compte des dimensions à la fois ingénieriale et sociale de l’ingénierie écologique, intégrant les pratiques, les acteurs, l'expression de la demande, les notions d'acceptabilité, de faisabilité sociale et économique, est indispensable pour mener à bien la résolution des questions posées. La réflexion est ainsi menée sous différentes dimensions, notamment sémantique, épistémologique et éthique.

L’objectif de ce colloque national est de soumettre ces questions, ainsi qu'un texte de position de chercheurs d'Irstea, à des personnes extérieures à Irstea et d’en débattre avec elles. Onze conférenciers sont ainsi appelés à exposer leur propre vision de l'ingénierie écologique, et invités à commenter celle d’Irstea. Des ateliers permettront aux participants du colloque de prendre la parole et de s’inviter dans les débats. Pour compléter les deux jours de conférences et d’ateliers, une journée de terrain illustrera les discussions et amènera à s’interroger sur des cas concrets autour de cette question retenue pour ce colloque : « ingénierie écologique, action par et/ou pour le vivant ? ».

Programme :

Mardi 5 juin 2012

  • 9h30-10h00 : Accueil des participants
  • 10h00-10h30 : Introduction au colloque

(Séance plénière, salle de la Grande Galerie)

  • 10h00-10h10 : Présentation de la démarche de travail sur l’ingénierie écologique à Irstea

Freddy Rey (Irstea, Grenoble)

  • 10h10-10h30 : Ingénierie écologique, une action par et/ou pour le vivant : éléments de réflexion à Irstea

Frédéric Gosselin (Irstea, Nogent-sur-Vernisson), pour le Groupe de travail « ingénierie écologique » d’Irstea[1]

  • 10h30-12h30 : Conférences (session 1)

(Séance plénière, salle de la Grande Galerie)

  • 10h30-11h00 : Définir l’ingénierie écologique : quels enjeux ?

Manuel Blouin (UMR Bioemco, Université Paris-Est Créteil)

  • 11h00-11h30 :Est-il juste de manipuler la nature ?

Patrick Blandin (Muséum National d'Histoire Naturelle, Paris)

  • 11h30-12h00 : Entre la foresterie et le génie écologique, analogies et questionnements voisins

Christian Barthod (Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable, MEDDTL, Paris)

  • 12h00-12h30 : Régime disciplinaire et processus translationnel. Quelques éléments de réflexion à partir du cas de l'ingénierie sociologique

Pascal Ragouet (UMR 5116, Université Victor Segalen Bordeaux 2)

  • 12h30-14h00 : Repas

(Séance plénière, salle de la Grande Galerie)

  • 14h00-14h30 : Quelle place pour l'ingénierie écologique entre « laissez-faire la nature » et « jardinage conservatoire » ?

Thierry Dutoit (UMR CNRS-IRD IMBE, Université d’Avignon)

  • 14h30-15h00 :Questions éthiques à propos de la restauration écologique

Raphaël Larrère (retraité, ancien DR à l’INRA)

  • 15h00-15h30 : Le génie écologique : une forme d’oxymore ou une science appliquée de la réparation éthiquement responsable ?

Jean-Claude Génot (Parc naturel régional des Vosges du Nord, La-Petite-Pierre)

  • 15h30-16h00 : Pause
  • 16h00-17h30 : Ateliers (1ère partie)

  • (salles Ermangarde, Aline et Chapitre)
    • Atelier 1 : Sémantique (modérateurs : Manuel Blouin et Frédéric Gosselin)
    • Atelier 2 : Epistémologie et recherche (modérateurs : Patrick Blandin et Freddy Rey)
    • Atelier 3 : Ethique (modérateurs : Thierry Dutoit et Antoine Doré)
  • 17h30-17h45 : Conclusion de la journée

Mercredi 6 juin 2012

  • 9h00-17h00 : Visites de terrain

  • (2 groupes en visites alternées matin/après-midi)

Site 1 : 

Thème : Protection contre les chutes de pierres par la forêt (action par le vivant)

Lieu : Veyrier-du-Lac

Animation : Franck Bourrier (Irstea Grenoble) et Jérôme Liévois (RTM 74)

Site 2 :

Thème : Restauration d’une roselière par des pieux jointifs et des fascines mortes (action pour le vivant)

Lieu : Roc de Chère

Animation : Stéphanie Gaucherand (Irstea Grenoble) et Damien Zanella (Syndicat Mixte du Lac d'Annecy)

  • 20h00-00h00 : Repas gastronomique et soirée dansante

Bateau « MS Libellule » sur le Lac d’Annecy

Jeudi 7 juin 2012

  • 8h30-12h30 : Conférences (session 3)

(Séance plénière, salle de la Grande Galerie)

  • 08h30-09h00 : Entre nature et artifice : quelle biodiversité pour demain ?

Virginie Maris (CEFE-CNRS, Montpellier)

  • 09h00-09h30 : L’ingénierie écologique dans le champ des infrastructures de transports terrestres

Denis François (IFSTTAR, Nantes)

  • 09h30-10h00 : L'ingénierie écologique : quelles normes pour la « technonature » ?

Julien Delord (Enseignant-chercheur indépendant, Toulouse)

  • 10h00-10h30 : Les niveaux d'organisation : enjeux épistémologiques pour l'ingénierie écologique

Patrick Matagne (Université de Poitiers)

  • 10h30-11h00 : Pause
  • 11h00-12h30 : Ateliers (2ème partie)

    • Atelier 1 : Sémantique (modérateurs : Manuel Blouin et Frédéric Gosselin)
    • Atelier 2 : Epistémologie et recherche (modérateurs : Patrick Blandin et Freddy Rey)
    • Atelier 3 : Ethique (modérateurs : Thierry Dutoit et Antoine Doré)
  • (salles  Ermangarde, Aline et Chapitre)
  • 12h30-14h00 : Repas
  • 14h00-15h30 : Restitution des travaux en atelier (Séance plénière, salle de la Grande Galerie)

  • 14h00-14h30 : Atelier 1 : Sémantique (modérateurs : Manuel Blouin et Frédéric Gosselin)

  • 14h30-15h00 : Atelier 2 : Epistémologie et recherche (modérateurs : Patrick Blandin et Freddy Rey)

  • 15h00-15h30 : Atelier 3 : Ethique (modérateurs : Thierry Dutoit et Antoine Doré)

  • 15h30-16h00 : Synthèse de la journée et conclusion

(Séance plénière, salle de la Grande Galerie)

  • 15h30-15h50 :Ingénierie écologique, une action par et/ou pour le vivant : synthèse du colloque

Antoine Doré, Frédéric Gosselin, Freddy Rey

  • 15h50-16h00 : Conclusion

Freddy Rey



Catégories

Lieux

  • Abbaye de Talloires
    Annecy, France

Dates

  • jeudi 07 juin 2012
  • mardi 05 juin 2012
  • mercredi 06 juin 2012

Fichiers attachés

Mots-clés

  • ingénierie écologique, recherche appliquée, écologie, aménagement, épistémologie, éthique, sémantique

Contacts

  • Freddy Rey
    courriel : frddy [dot] rey [at] irstea [dot] fr

Source de l'information

  • Antoine Doré
    courriel : dore [dot] antoine [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Ingénierie écologique : action par et/ou pour le vivant ? », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 25 mai 2012, http://calenda.org/208694