AccueilLe dictamen dans tous ses états

Le dictamen dans tous ses états

The dictamen in every state

Perspectives de recherches sur la théorie et la pratique de l'ars dictaminis (XIe-XVe siècle)

Perspectives for research into the theory and practice of the ars dictaminis (11th-15th century)

*  *  *

Publié le vendredi 08 juin 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Dans une volonté de décentrer l’étude de l’ars dictaminis de l’approche strictement théorique pour affronter l’ensemble des problèmes que ce champ d’étude pose à l’histoire médiévale, le présent colloque entend affronter collectivement les questions de la définition du dictamen et de l’articulation entre les champs de recherche qu’ouvrent théories et pratiques de cet art, en tentant à la fois de faire le bilan des avancées effectuées ces dernières décennies, et de préciser les perspectives de recherche.

Annonce

Le dictamen dans tous ses états. Perspectives de recherches sur la théorie et la pratique de l’ars dictaminis (XIe-XVe siècles), Colloque international, Paris, 5 et 6 juillet 2012

Présentation

L’ars dictaminis, ensemble de techniques de rédaction latines créées entre 1070 et 1250 pour répondre à de nouveaux besoins de la société médiévale, jouit depuis deux décennies d’un regain d’attention notable. Art rhétorique cultivé par les différentes autorités ecclésiastiques et laïques durant la plus grande partie du bas Moyen Âge, l’ars a profité de l’intérêt accru pour l’histoire des techniques de communication. Peut-on dire pour autant que l’étude de ce courant central de l’écriture médiolatine est réellement sortie d’un enclavement séculaire ?

Les années 1990-2010 ont vu l’accélération des études sur l’ars. Sur le versant théorique, articles et éditions comblent peu à peu le retard accumulé dans la reconstitution des origines et de la croissance de cette discipline. Sur le versant pratique, la reprise de plusieurs chantiers en sommeil pendant l’après-guerre mettra bientôt à disposition des chercheurs un ensemble de textes permettant de mieux comprendre quel impact l’ars à son apogée a pu avoir sur la culture politique, symbolique et littéraire européenne.

Pour autant, tous les problèmes posés par l’étude de l’ars ne sont pas résolus.

Dans une volonté de décentrer l’étude de l’ars dictaminis de l’approche strictement théorique pour affronter l’ensemble des problèmes que ce champ d’étude pose à l’histoire médiévale, le présent colloque entend affronter collectivement les questions de la définition du dictamen et de l’articulation entre les champs de recherche qu’ouvrent théories et pratiques de cet art, en tentant à la fois de faire le bilan des avancées effectuées ces dernières décennies, et de préciser les perspectives de recherche.

Programme

Jeudi 5 juillet 2012

I. Le champ d’étude du dictamen : ouvertures et perspectives

9h30 : accueil

  • 10h00 : Benoît Grévin (CNRS-Laboratoire de Médiévistique Occidentale de Paris, France) :  Les territoires du dictamen : un objet d’étude à redéfinir (XIe-XVe s.).

10h45 : pause

  • 11h00 : Paolo Garbini (Università La Sapienza di Roma, Italie) : Storiografia e ars dictandi.
  • 11h45 : Anna Adamska (Université d’Utrecht, Pays-Bas) : L’ars dictaminis fut-elle possible en langue vernaculaire ? Quelques sondages.

12h30 : déjeuner

II.  Les ouvrages didactiques et leur public

  • 14h00 : Filippo Bognini (Università degli studi di Milano, Italie)  : Ancora sulla diffusione del Breviarium de dictamine di Alberico di Montecassino.
  • 14h45 : Anne-Marie Turcan-Verkerk (École pratique des hautes études, Paris, France) : Prose et vers : fonctions et publics de l’ars dictandi.

15h30 : pause

  • 15h45 : Elisabetta Bartoli (Università di Siena, Italie) : I Modi dictaminum di Maestro Guido.
  • 16h30 : Francesco Stella  (Università di Siena, Italie) : I modelli di lettera come fonte storica ? L'esempio delle epistole di maestro Guido.

Vendredi 6 juillet 2012

III. Entre théorie et pratique : collections de lettres et et cultures de chancellerie

  • 9h15 : Charles Vulliez (Université de Reims, France) : Les summae dictaminis rattachées au nom de Bernard de Meung (fin XIIe siècle) : entre théorie et pratique ».
  • 10h00 : Matthias Thumser (Freie Universität Berlin, Allemagne) : Marinus von Eboli und die anderen. Die kurialen Briefsammlungen des 13. Jahrhunderts und die Möglichkeiten ihrer Edition.

10h45 : pause.

  • 11h00 : Francesca Battista (Université Caroline de Prague, République Tchèque) : Il formulario della regina Kunhuta e la retorica epistolare di origine italica in Boemia.
  • 11h45 : Maria Koczerska (Université de Varsovie, Pologne) : Le rôle politique des lettres fictives dans les formulaires polonais du XVe siècle.

12h30 : déjeuner

IV. Idéologies du dictamen ?

  • 14h00 : Tanja Broser (Freie Universität Berlin, Allemagne) : Die Regeln der Ars dictaminis an der päpstlichen Kurie im 13. Jahrhundert.
  • 14h45 : Fulvio Delle Donne (Università della Basilicata, Italie) : Il dictamen capuano : scuole retoriche e convenzioni storiografiche.

15h30 : pause.

  • 15h45 : Florian Hartmann (Rheinische Friedrich-Wilhelms-Universität, Bonn, Allemagne) : Il dictamen e l’idea comunale in Italia settentrionale.
  • 16h30 : Enrico Artifoni (Università di Torino, Italie) : L’ars dictaminis e la comunicazione politica nel mondo comunale.

17h15 : Conclusions et table ronde.

Lieux

  • 40 avenue d'Iéna (à l'IRHT, salle Jeanne Vielliard)
    Paris, France

Dates

  • jeudi 05 juillet 2012
  • vendredi 06 juillet 2012

Mots-clés

  • Histoire de la communication, rhétorique, poétique, diplomatique

Contacts

  • Anne-Marie Turcan-Verkerk
    courriel : anne-marie [dot] turcan [at] irht [dot] cnrs [dot] fr
  • Benoit Grévin
    courriel : benoit [dot] grevin [at] orange [dot] fr

Source de l'information

  • Anne-Marie Turcan-Verkerk
    courriel : anne-marie [dot] turcan [at] irht [dot] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le dictamen dans tous ses états », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 08 juin 2012, http://calenda.org/208878