AccueilHistoire et politique : quand les révolutionnaires français prennent la plume (1789-1830)

*  *  *

Publié le lundi 11 juin 2012 par Elsa Zotian

Résumé

Aura lieu le 26 juin 2012, à l'EHESS, à Paris, un colloque international sur la Révolution française. Il réunira des chercheurs confirmés de cette période de même que de jeunes chercheurs, aussi bien français qu'étrangers (Allemagne, Italie, Australie). Les divers courants historiographiques sur la Révolution française seront représentés afin qu'un débat riche et de qualité ait lieu entre les différents intervenants. Le thème est l'écriture de l'histoire de la Révolution française par les acteurs politiques de la Révolution eux-mêmes. Le révolutionnaire français de 1789 est au premier rang des événements politiques qui bouleversent l’histoire moderne. Quant ils prennent la plume, les acteurs de la Révolution française voient dans leur entreprise un bon moyen de continuer la lutte politique commencée en 1789, mais par d’autres moyens. Partant de là, les organisateurs du colloque ont voulu poser la question de ce qu’est l’histoire politique. Le colloque est ouvert à tous.

Annonce

Programme

Première partie : 9h30-12h30

Les premières histoires de la Révolution française (1789-1794)

Présentation du colloque par Antonino De Francesco (Université de Milan)

  • Ran Halevi (CNRS) : Jean-Joseph Mounier : interprète de l'avènement révolutionnaire
  • Céline Borello (Université de Mulhouse): Plume pastorale, engagement politique et écriture de l’histoire : Rabaut Saint Etienne et le Précis d’histoire de la Révolution française
  • Francesco Dendena (EHESS) : La défaite politique comme condition pour penser l’histoire : le cas de Barnave

Débat

  • Soulef Ayad-Bergougnioux (IHRF) : La sociodicée historique libérale et conservatrice : le cas Roederer
  • Joseph Zizek (Université d’Auckland) : « Une histoire digne de la nation » : Jean-Louis Soulavie et le problème de l’histoire en révolution, 1789-1792

Débat

Deuxième partie : 14h-16h30

L’écriture de la Révolution française après Thermidor (1795-1830)

Ouverture de Sophie Wahnich (CNRS)

  • Loris Chavanette (EHESS) : La Terreur devant le Tribunal de l’histoire. Thermidor ou la France déchirée
  • Olivier Ritz (Université de Paris IV) Écrire l’histoire de la révolution : le débat de l’année 1801
  • Luca De Mauro (IHRF) : L'usage politique du passé dans la confrontation politique napolitaine avant 1821
  • Anna Karla (EHESS/Université de Berlin) Temps des témoins. Les Mémoires sur la Révolution française (vers 1795–1825)

Débat

Troisième partie : 16h30-18h

Table ronde : Histoire et politique aujourd’hui

Sous la présidence de Jacques Revel (EHESS)

Interventions des professeurs Patrice Gueniffey (EHESS) et Pierre Serna (IHRF)

Avec la participation attendue de Vincent Peillon et Hervé Gaymard.

Débat

18h Clôture

Lieux

  • 106 boulevard Raspail (EHESS, amphithéâtre François Furet)
    Paris, France

Dates

  • mardi 26 juin 2012

Mots-clés

  • Révolution française, historiographie, écriture

Contacts

  • Loris Chavanette
    courriel : loris [dot] chavanette [at] gmail [dot] com
  • Dendena Francesco
    courriel : francesco [dot] dendena [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Loris Chavanette
    courriel : loris [dot] chavanette [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Histoire et politique : quand les révolutionnaires français prennent la plume (1789-1830) », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 11 juin 2012, http://calenda.org/208907