AccueilRecrutement d'un doctorant pour une thèse en littérature française (Renaissance et périodes connexes)

Recrutement d'un doctorant pour une thèse en littérature française (Renaissance et périodes connexes)

Fellowship in French Literature (Early Modern period)

Une étude de la déviance dans les textes littéraires à dimension historique (1500-1600)

A study of literary texts dealing with rebellion or heresy (1500-1600)

*  *  *

Publié le mercredi 20 juin 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Recrutement d'un doctorant, à l'Université du Maine. Intitulé de la thèse : une étude de la déviance dans les textes littéraires à dimension historique (années 1500-1600), au croisement de l'histoire politique et de l'histoire du lexique. Responsable(s) scientifique(s) de la thèse : Mme Patricia Eichel-Lojkine (PR), financement : allocation de thèse de la Région Pays-de-la-Loire (86000 € brut sur trois ans).

Annonce

Informations

  • Intitulé de la thèse : Une étude de la déviance dans les textes littéraires à dimension historique (années 1500-1600), au croisement de l'histoire politique et de l'histoire du lexique
  • La thèse s'inscrit dans le périmètre suivant:  Etudier l'expression et la représentation de la déviance au temps des guerres de religion (éventuellement en amont ou en aval de cette période) dans des écrits en prise avec l'histoire.
  • Établissement d’enseignement supérieur où sera inscrit le doctorant : Université du Maine
  • École doctorale : ED 496 SCE (Sociétés, Cultures, Echanges), Nantes-Angers-Le Mans
  • Laboratoire où s’effectuera la thèse : 3L.AM (EA 4335, Site du Mans)
  • Directeur du laboratoire : M. Franck Laurent (PR)
  • Responsable(s) scientifique(s) de la thèse : Mme Patricia Eichel-Lojkine (PR)
  • Co-encadrement : M. Hugues Daussy (MCF HDR, UMR 6258-CERHIO)
  • Début de thèse : Octobre 2012
  • Financement : Allocation de thèse de la Région Pays-de-la-Loire (86000 € brut sur trois ans)

Description du sujet

La démarche a pour principe d’explorer comment était appréhendée dans les textes la différence, ou la déviance, politique ou religieuse, autour des années 1500-1600. À l’horizon du travail, on gardera en mémoire que les valeurs qu'on voit apparaître au temps de l'Edit de Nantes sont des notions fondatrices (la tolérance, la liberté de conscience, la distinction entre unité et uniformité, entre conciliation et réduction de la différence, entre citoyenneté et appartenance confessionnelle), qui invitent à des analyses fines des textes juridiques, historiographiques, littéraires de la période.

L'approche se définit comme littéraire et linguistique en ce qu'elle ne part pas de classements en courants ou en écoles de pensée, de notions générales plus ou moins historicisées, mais de données telles que :

  • 1.l’apparition dans les textes de certains vocables (rébellion, sédition, hérésie, discorde, licence…), de leur regroupement en séquences, de leur retour périodique dans une même œuvre, de leur combinaison avec d’autres expressions, ce qui peut justifier des comparaisons de textes utilisant l’outil statistique ;
  • 2.l'invention de « langages », de formes, de genres, de dispositifs, de mises en scène, de stratégies d'écriture et de communication qu'il est souvent possible de replacer dans des filiations antiques ou médiévales (de Christine de Pizan à Castellion), mais dont on peut observer comment ils sont reconfigurés en ces temps de troubles ;
  • 3.les processus de traductions, d'intertextualité, de migrations de vocables ou de séquences, de combinaison de media (texte, gravure), de formes (prose, vers) ou de langues (citations grecques, latines, hébraïques), de réinterprétation ou de récriture…

L'entreprise éclairera sur la terminologie et sur l’outillage intellectuel à la disposition des contemporains des guerres d’Italie et de ceux des guerres de religion, sur leurs structures mentales, sur les univers de pensée « humanistes » et « anti-humanistes » dans toute leur variété.

L’introduction d’une dimension comparatiste et de corpus plus récents peut s’avérer nécessaire en fonction de la perspective choisie :

  • -       perspective transnationale : éditions dans plusieurs pays, dans plusieurs langues, du même texte du XVIe siècle
  • -       perspective transhistorique : études de réception ; recensement de publications perpétuant la mémoire des penseurs « humanistes » dans les siècles ultérieurs, en vue d’une réflexion sur ces références (quels auteurs retenus, pour quels textes, en fonction de quelles orientations, pour quels destinataires, pour quel usage – commémoratif, argumentatif, savant, pédagogique…).

Par « déviance », il faut donc entendre d’abord les mots désignant toute forme de dissidence par rapport à une norme, à une autorité, à une institution, mais aussi le glissement des mots eux-mêmes au fil du temps, glissement qui peut être lié à l’apparition de problèmes nouveaux ou d’objets de pensée inédits.

Corpus indicatif pour le XVIe siècle :

  • - textes littéraires à dimension historique ; Mémoires, correspondances ; prose d'idées ; théâtre ; discours et récits (Vies, récits de voyages…) ; traités théologiques, politiques, juridiques ; pamphlets…
  • - langues : français, langues vernaculaires européennes, latin
  • - auteurs : Jean Crespin, Simon Goulard, Agrippa d’Aubigné, Jacques-Auguste de Thou, Guy du Faur de Pibrac, Michel de L’Hospital, Pierre de l’Estoile, Johann Sleidan, Sébastien Castellion, Jean Bodin (d'Angers), François de La Noue (de Nantes), Jean de Léry, Pierre Belon (du Mans), Guillaume Postel, Théodore de Bèze, Jean Calvin, Etienne de La Boétie, Pierre de Ronsard, Etienne Pasquier, Robert Garnier (du Mans), Antoine de Montchrestien, Jean de La Taille, Étienne Jodelle…

Organisation du travail

  • S1
    • Lectures extensives
    • Apprentissages méthodologiques
  • S2
    • Description systématique du corpus restreint et des auteurs concernés
    • Etablissement d’une ligne directrice et d’un corpus restreint
    • Premiers dépouillements bibliographiques
    • Pistes problématiques, ébauche de plan, lectures ciblées, établissement progressif d’une bibliographie sélective
    • Rédaction : remise de 30-50 pages
  • S3
    • Etablissement du plan définitif
    • Report des corrections
    • Recueil systématique de données lexicales et littéraires
    • Formation aux logiciels nécessaires à l’étude (le cas échéant)
    • Travail en équipe au niveau international : échanges avec le groupe ‘Sleidan1500’ (Sémiologie et lexicologie de l’idée de déviance à partir des années 1500, CPER10 LLSHS)
    • Remise de 50 pages
  • S4
    • Report des corrections
    • Remise de 100 pages
    • Présentation des résultats partiels devant le laboratoire
  • S5
    • Report des corrections
    • Remise de 100 pages
    • Communication(s) dans le cadre de journées d’études
    • Proposition à la publication d’un article personnel ou collaboratif
  • S6
    • Report des corrections
    • Remise de 100-150 pages
    • Relecture globale
    • Bibliographie primaire et secondaire définitive
    • Remise du manuscrit pour les pré-rapports, préparation à la soutenance

Echanges réguliers avec le directeur de la thèse ou le co-encadrant : rencontres au moins une fois par mois.

Recrutement

Le profil recherché est celui d’un étudiant français ou étranger (parfaitement francophone) titulaire d'un master (ou équivalent bac + 5), à la méthode solide, ayant de bonnes capacités d’analyse des textes, de synthèse et de rédaction, ayant obtenu des résultats avec mentions au cours de sa formation antérieure en lettres (notamment à son ou ses mémoires de master quel qu’en fût le sujet), et manifestant un intérêt pour l’humanisme et les seuils de la modernité, en relation ou non avec le monde contemporain. Le goût de la découverte, la maîtrise d’une langue étrangère, des bases en histoire (histoire de la littérature, histoire du livre, histoire moderne), en culture religieuse et en culture générale, la capacité de mener des recherches en bibliothèques seront des atouts. 

Jury de recrutement : À titre indicatif :

  • Bénédicte Boudou, professeur de littérature française du XVIe siècle, U. Picardie Jules Verne, TRAME (EA 4284, Amiens)
  • Laurent Bourquin, professeur d’histoire moderne, U. Maine, UMR CERHIO, directeur adjoint de l’ED SCE
  • Hugues Daussy, MCF HDR en histoire moderne, U. Maine, UMR CERHIO, IUF, co-encadrant
  • Yves Denéchère, professeur d’histoire contemporaine, U. Angers, UMR CERHIO, directeur de l’ED SCE
  • Patricia Eichel-Lojkine, professeur de littérature française du XVIe siècle, U. Maine, 3LAM, directrice de la thèse
  • Franck Laurent, professeur de littérature française du XIXe siècle, U. Maine, directeur du laboratoire 3LAM (Universités Le Mans-Angers, EA 4335)
  • Isabelle Trivisani, maître de conférences en littérature française du XVIIe siècle, U. Angers, CERIEC (UPRES EA 922)
  • François Vignale, spécialiste d’histoire contemporaine, UMR CERHIO, BU, U. Maine

Envoi des candidatures

Les candidatures (lettre de motivation, notes obtenues en master M1 et M2 et curriculum vitae complet) sont à envoyer à l’adresse suivante : patricia.lojkine@univ-lemans.fr

Avant le 24 août 2012

Entretien avec le jury : début septembre 2012

Lieux

  • Av Olivier Messiaen (Université du Maine)
    Le Mans, France

Dates

  • vendredi 24 août 2012

Mots-clés

  • déviance, sédition, hérésie, discorde, Guerres de religion, humanismes, littérature, lexicologie, politique

Contacts

  • Patricia Lojkine
    courriel : patricia [dot] lojkine [at] univ-lemans [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Patricia Lojkine
    courriel : patricia [dot] lojkine [at] univ-lemans [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Recrutement d'un doctorant pour une thèse en littérature française (Renaissance et périodes connexes) », Bourse, prix et emploi, Calenda, Publié le mercredi 20 juin 2012, http://calenda.org/209023