AccueilCultures orales, histoires et mémoires des révoltes et des contestations populaires (XVe-XVIIIe siècle)

Cultures orales, histoires et mémoires des révoltes et des contestations populaires (XVe-XVIIIe siècle)

Histories and Memories of Early Modern Popular Revolts in Oral Culture

*  *  *

Publié le mercredi 27 juin 2012 par Elsa Zotian

Résumé

Dans le cadre de ces journées d’études, la réflexion portera sur l’apport des sources orales pour l’histoire et la mémoire des révoltes, révolutions et contestations des XVe-XVIIIe siècle. L’objectif est de faire le point sur les travaux réalisés par des chercheurs issus de différentes disciplines et de stimuler de nouvelles recherches à partir de ces sources souvent négligées par les historiens modernistes.

Annonce

Version française

Argumentaire

L’étude des contestations populaires de l’époque moderne se heurte à une difficulté souvent mise en évidence : la rareté des sources émanant des communautés révoltées, qui conduisent l’historien à développer une « approche oblique » (P. Burke) des cultures populaires par une relecture des sources écrites compilées par les autorités. Les sources recueillies de tradition orale – chansons, récits légendaires, anecdotes, proverbes… – apparaissent dès lors comme une documentation privilégiée pour contourner cette difficulté, même si elles présentent d’autres problèmes méthodologiques : mises par écrit ou enregistrées parfois plusieurs siècles après les événements, elles sont le fruit d’une transmission plurigénérationnelle qui obéit à des phénomènes complexes de construction mémorielle. Peu de travaux ont été consacrés par les historiens à l’usage de telles sources pour l’histoire et la mémoire des contestations des XVe-XVIIIe siècles, malgré quelques études marquantes (par exemple P. Joutard ou G. Beiner).

Ces journées entendent donc faire le point sur l’apport des sources de tradition orale pour l’étude de l’histoire et de la mémoire des révoltes et contestations entre le XVe et le XVIIIe siècle, en encourageant le dialogue entre historiens et chercheurs d’autres disciplines ayant un lien fort avec les sources orales (en particulier l’ethnologie et l’ethnomusicologie). Elles sont envisagées comme un prélude à un colloque international prévu autour de cette thématique à l’Université d’Oxford en 2014.

Les questionnements suivants seront abordés :

  • L’apport des sources orales pour l’analyse historique des contestations et les questions méthodologiques qui en découlent : fiabilité et variabilité des données ; intérêt des sources orales et complémentarité par rapport aux sources écrites et iconographiques ; apport différencié selon les genres narratifs.
  • Les facteurs de construction et de transmission de la mémoire des révoltes et contestations : phénomènes de sélection, de transformation et d’oubli ; mécanismes d’héroïsation ; influences réciproques entre sources orales et écrites ; circulations, transferts et renouvellements des récits dans l’espace et dans le temps (espace européen et extra-européen).
  • Le rôle de la mémoire orale des révoltes et des contestations dans la construction des identités collectives : signification des « erreurs de mémoire » et inadéquation entre les histoires « officielles » et les sources orales ; mémoires orales concurrentes ; réactivation et réinvention de récits de contestations dans des contextes politiques ultérieurs.

Les études sur la période allant du XVe siècle au XVIIIe siècle, incluant la période révolutionnaire, rentrent dans le cadre de ces journées.

Bien que l’espace européen soit privilégié, les communications portant sur toutes les aires culturelles – et sur les circulations entre aires culturelles – sont bienvenues. Les historiens et chercheurs issus d’autres disciplines pouvant être concernées par les questionnements énoncés sont invités à répondre à cet appel à communications.

Participation

Les propositions de communication (300 mots maximum) doivent être adressées à eva.guillorel@history.ox.ac.uk, accompagnées d’un courte présentation biographique.

avant le 30 septembre 2012

Les frais de transport et d’hébergement des intervenants en provenance de l’Europe pourront, sur demande, être pris en charge.

Les interventions peuvent être présentées en français ou en anglais.

Comité scientifique et d'organisation :

  • Éva Guillorel, Newton International Fellow, University of Oxford, Hertford College / Maître de conférences en histoire moderne, Université de Caen Basse-Normandie, CRHQ-UMR 6583
  • David Hopkin, Lecturer in Modern History, University of Oxford, Hertford College / Faculty of History

  • Stéphane Haffemayer, Maître de conférences en histoire moderne, Université de Caen Basse-Normandie,  CRHQ-UMR 6583

Ces journées d’études, coorganisées par l’Université de Caen Basse-Normandie (CRHQ-UMR 6583 CNRS – Axe Cultures et Politiques) et l’Université d’Oxford (Faculty of History, Hertford College) se tiendront à Caen les 4 et 5 avril 2013

English version

Presentation

A recurrent problem in the study of early modern revolts is the rarity or absence of sources directly emanating from rebel communities. A way round this difficulty is offered by the records of these events preserved in ‘oral tradition’ (songs, legends, anecdotes, proverbs…), even though these sources present other methodological difficulties. Usually recorded long after the events themselves, such material is the outcome of transmission over multiple generations, and sometimes through multiple genres: the form and content of such sources are the result of complex interactions between history, memory and tradition. With some notable exceptions (such as Philippe Joutard and Guy Beiner), few historians have turned to such sources to explore the history and memory of early modern revolts.

The purpose of this workshop is to highlight the potential of oral cultural sources for the study of the history and memory of popular revolts and social conflicts between the fifteeenth and the eighteenth century. We plan to highlight the existing studies, and encourage specialists working in different regions to learn how to approach such sources. We want to encourage interaction between historians and specialists in the field of oral culture, such as ethnologists, folklorists and ethnomusicologists. By these means we will prepare the groundwork for an international conference on this theme in Oxford in 2014.

We welcome proposed papers that deal with one or more of the following issues:

  • The value of oral cultural sources for the study of social conflict in the early modern period, and the methodological questions that arise from their use; the quality and reliability of the sources; the ways in which oral cultural sources complement the written and pictorial record; the effect of genre conventions on the accounts provided.
  • The factors that influence the construction and transmission of the memory of popular revolts: how particular versions of events were chosen, transformed and forgotten; mechanisms of popular heroisation; the interaction between the oral and the written record; the circulation, transfer and renewal of accounts across time and space, both within and outwith Europe.
  • The role played by the memory of popular revolts and social conflicts in the construction of collective identities; the significance of ‘false memories’, and the contradictions between the ‘official record’ and oral cultural sources; the mobilisation and rearticulation of popular memories of social conflict in later political contexts.

We welcome proposals concerning revolts that took place between the fifteenth and eighteenth centuries, including the revolutionary period. Although our main focus will be Europe, papers addressing other regions, and the circulation of narratives between regions, are also sought. We hope that this call for papers will be answered both by historians but also by researchers in other disciplines who deal with these sources, and these questions.

To submit

Proposals for papers (300 words maximum) should be sent to eva.guillorel@history.ox.ac.uk, accompanied by very short biographical details

before 30 September 2012

The organisers have some funds available for travel and accommodation expenses for participants coming from Europe. Details are available upon enquiry.

Papers may be presented in either English or French.

Organisers

  • Éva Guillorel, University of Oxford, Hertford College / Université de Caen Basse-Normandie, CRHQ-UMR 6583
  • David Hopkin, University of Oxford, Hertford College / Faculty of History
  • Stéphane Haffemayer, Université de Caen Basse-Normandie, CRHQ-UMR 6583
This Workshop, supported by The University of Caen (Lower Normandy) (CRHQ-UMR 6583 CNRS) and the University of Oxford (Faculty of History, Hertford College), will take place in Caen (France), on the 4th and 5th April 2013.

Lieux

  • Esplanade de la paix (Université de Caen Basse-Normandie)
    Caen, France

Dates

  • dimanche 30 septembre 2012

Mots-clés

  • révoltes et contestations populaires, cultures orales, histoire moderne, mémoire, sources orales

Contacts

  • Éva Guillorel
    courriel : eva [dot] guillorel [at] history [dot] ox [dot] ac [dot] uk

Source de l'information

  • Éva Guillorel
    courriel : eva [dot] guillorel [at] history [dot] ox [dot] ac [dot] uk

Pour citer cette annonce

« Cultures orales, histoires et mémoires des révoltes et des contestations populaires (XVe-XVIIIe siècle) », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 27 juin 2012, http://calenda.org/209074