AccueilJustices et représentations : acteurs, pratiques, registres

Justices et représentations : acteurs, pratiques, registres

Justices and representations: actors, practices, records

*  *  *

Publié le lundi 25 juin 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Ce symposium sur les justices, ses acteurs, ses représentations et ses registres, propose une réflexion interdisciplinaire à partir de situations du passé et du présent. Cette rencontre souhaite contribuer à l'élaboration de savoirs pertinents et utiles pour la compréhension des sociétés et des cultures, en particulier leurs savoirs judiciaires et juridiques, leurs modalités et leurs fonctionnements. On cherchera avant tout à tracer et répertorier les expériences, les répercussions, les conséquences et les impossibilités des justices.

Annonce

Argumentaire

Les sociétés et leurs acteurs possèdent des représentations de la justice comme valeur et sentiment, et des justices comme espaces dynamiques. Culture et contexte socio-économique, mais aussi politiques et technologies du pouvoir, conditionnent l’expression, la polyphonie, la dissimulation et l’ambigüité des registres et des traces d’un savoir-faire. Celui-ci appartient à tous ceux qui sont impliqués dans les plis, angles et recoins de la justice : justiciables, juges, journalistes, témoins, geôliers, greffiers, avocats, victimes, suspects, individus criminalisés, experts.

Plusieurs disciplines – le droit, l’histoire, la sociologie, la littérature, l’anthropologie, la médecine, le théâtre, la politique, l’esthétique, le journalisme, la photographie, le cinéma – interrogent alors lieux et personnages, mécanismes et dispositifs des justices.

La rencontre de ces regards complémentaires engendre des généalogies enchevêtrées, preuves que la complexité demeure difficile à saisir depuis une seule approche théorique/méthodologique. De plus, l’expérience de la justice est endurée, recherchée, esquivée ou appliquée, par des sujets qui laissent des récits, des empreintes vitales d’un événement significatif. Elles marquent alors les sociétés du présent qui pensent et rêvent le futur.

Ce symposium espère stimuler une réflexion interdisciplinaire autour de situations de justice du passé et du présent, contextualisées en s’éloignant des théories et des modèles. Il souhaite donner lieu à des débats sur les modalités, les fonctionnements, les répercussions, les conséquences et les impossibilités des justices. Notre objectif est de construire ensemble des savoirs pertinents et utiles pour la compréhension des sociétés et des cultures.

Organisateurs :

  • Argouse, Aude, docteure en Histoire (ehess de Paris), France.
  • Molina, Eugenia, docteure en Histoire, chercheure du conicet, Universidad Nacional de Cuyo Mendoza, Argentine.
  • Albornoz Vásquez, María Eugenia, doctorante en histoire (ehess de Paris), France.
  • Brangier Peñailillo, Víctor Mauricio, doctorant en histoire (Universidad de Chile, Santiago, Chili).

A propos des communications :

Chaque communication durera 20 minutes, de sorte qu’il reste du temps pour discuter à la fin de chaque groupe de communications. Nous espérons réunir ainsi au moins une vingtaine de participants pour enrichir les débats.

Les propositions sont à envoyer avant le 31 août 2012 à l’adresse électronique : simposio60justicias@gmail.com

Les propositions de communication doivent être faites dans un document word ou compatible avec word, en Times New Roman 12, espace simple, et comporter : le nom complet [prénom, nom d’usage] ; grade académique ; institution de rattachement ; titre de la communication ; proposition de communication (max. 200 mots) ; 5 mots-clefs ; courrier électronique de contact.

Les organisateurs du Congrès acceptent jusqu’à deux auteurs pour chaque communication, titulaires au moins d’un diplôme de troisième cycle. Les propositions peuvent nous être envoyées en espagnol, portugais, anglais et français.

Les résultats de la sélection seront communiqués le 8 octobre 2012. A cette date, les participants retenus auront la possibilité de solliciter, à l’adresse électronique mentionnée, un maximum de deux certificats de participation au symposium. Les résumés des communications acceptées seront publiés sur le site web du Congrès.

Les textes définitifs des communications seront mis à disposition des participants un peu avant le début de la rencontre. Ainsi, les textes définitifs devront être envoyés à l’adresse simposio60justicias@gmail.com en PDF, au plus tard le 2 janvier 2013. L’objectif est de faciliter le débat. Le programme du symposium n°60 « Justice et représentations : acteurs, pratiques, registres » sera également transmis avec les communications.

A propos de la participation au Congrès :

Conformément à ce que les organisateurs du Congrès indiquent sur le site web, les modalités d’inscription sont les suivantes :

  • Professeur(e)s universitaires et membres d’instituts de recherche, 95 USD;
  • Etudiants (postgraduate), 70 USD.

Les organisateurs de ce symposium ne disposent pas de ressources pour faciliter le déplacement ou le séjour des participants.

Lieux

  • Chili)
    Santiago du Chili, Chili

Dates

  • vendredi 31 août 2012

Fichiers attachés

Mots-clés

  • justices, représentations, sentiments, archives judiciaires, étude de cas

Contacts

  • Aude Argouse
    courriel : oddargo [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Aude Argouse
    courriel : oddargo [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Justices et représentations : acteurs, pratiques, registres », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 25 juin 2012, http://calenda.org/209083