AccueilRecrutement d'un(e) doctorant(e) pour une thèse en socio-histoire à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Recrutement d'un(e) doctorant(e) pour une thèse en socio-histoire à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Recruitment of a doctoral student for a thesis in socio-history at the Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Démocratie et citoyennetés étudiantes après 1968, dans et hors institution universitaire

Student democracy and citizenship post 1968, within and outside the university institution

*  *  *

Publié le vendredi 06 juillet 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Recrutement d'un(e) doctorant(e) pour une thèse à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Centre d'histoire sociale du XXe siècle (CHS), en partenariat avec la Cité des mémoires étudiantes. Intitulé de la thèse : « Démocratie et citoyennetés étudiantes après 1968, dans et hors institution universitaire ». Responsable scientifique : M. Michel Pigenet (PR). Financement : région Île-de-France, dans le cadre d'un PICRI (Partenariats institutions citoyens pour la recherche et l'innovation).

Annonce

Résumé

  • Intitulé de la thèse : démocratie et citoyennetés étudiantes après 1968, dans et hors institution universitaire.
  • Domaine de recherche: socio-histoire des mouvements sociaux
  • Responsable scientifique de la thèse : Michel Pigenet (PR), directeur du CHS
  • Établissement d’enseignement supérieur où sera inscrit le doctorant : Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/CNRS
  • Laboratoire où s’effectuera la thèse : Centre d'histoire sociale du XX ème siècle (CHS). UMR 8058, 9, rue Malher, 75004, Paris. Lieu complémentaire : pôle de ressources de la Cité des mémoires étudiantes, 153, rue Danielle Casanova, 93300, Aubervilliers.
  • Directeur du laboratoire : Michel Pigenet (PR)
  • Responsable scientifique de la thèse : Michel Pigenet (PR), directeur du CHS
  • Partenariats scientifiques : Cité des mémoires étudiantes, GERME (Groupe d'études et de recherche sur les mouvements étudiants), CESSP-Paris (Centre européen de sociologie et de science politique)
  • Début de la thèse : octobre 2012
  • Durée du contrat : 36 mois
  • Rémunération : 1450 Euros net / mois.
  • Financement : région Ile-de-France, PICRI (Partenariats institutions citoyens pour la recherche et l'innovation)

Description du sujet

La démarche a pour principe d'étudier l'évolution des mécanismes et des différentes configurations de la citoyenneté étudiante (au sein de la gouvernance universitaire, dans les mobilisations sociales, au regard des questions de société et planétaires) au moyen d'une grille d'analyse et d'une méthodologie pluridisciplinaire permettant d'en comprendre les ressorts et de renforcer les pratiques de démocratie parmi la jeunesse étudiante et au delà.

Deux types de citoyenneté étudiante (institutionnelle et en mouvements) seront particulièrement distingués. Les bornes chronologiques du projet vont de l'après 68 à 2007, année de mise en place de la loi LRU, sans exclure quelques incursions dans le mouvement de 1968 et la période antérieure. Trois séquences feront l'objet d'une attention particulière : 1969-1971, 1983-1987, 2006-2009, pour lesquelles seront menées plusieurs études de cas approfondies.

Afin de mieux cerner la richesse du tissu universitaire francilien (localisation, disciplines), il est proposé de porter plus précisément l'analyse sur les sites des universités de Paris 1 (sciences humaines, sociales et juridiques) et Paris 7 (incluant des enseignements scientifiques) ainsi que sur deux autres universités franciliennes encore à définir.

Ce projet de recherche, au croisement de l’étude des mouvements sociaux, de la jeunesse et de l’enseignement supérieur, s’adosse à un programme de valorisation de ressources documentaires qui le rendra réalisable et posera les bases de travaux futurs. La recherche, forte des acquis d’études internationales, nationales et locales antérieures (faisant l'objet notamment de séminaires de recherche réguliers), s’appuiera sur les archives des organisations, celles des institutions universitaires, des procédures et des résultats des élections étudiantes, des fonds publics et privés concernant les activités et mobilisations étudiantes. Des entretiens avec des acteurs, étudiants ou non, compléteront ce large corpus.

A partir du travail préalable documentaire et d’approches pluridisciplinaires, il s’agira de saisir les pratiques et les orientations en présence, de suivre l’évolution des enjeux et des rapports de forces locaux et nationaux, leurs impacts sur les formes et conceptions de la démocratie, toutes données réutilisables dans la perspective de la création d’un observatoire durable de la citoyenneté étudiante. A la démarche comparative internationale, s'ajoutera la comparaison avec les syndicats et les mobilisations des salariés.

Organisation du travail

Durée de la recherche doctorale financée : 3 ans.

Description du plan d’action et d'accompagnement de la recherche doctorale :

  • 2012-2013 : séances de séminaires (notamment celui du GERME à Sciences-Po Paris "Institutions et mouvements étudiants" et celui de Paris 1, 8 et EHESS "Mouvements sociaux dans l'Afrique des "années 68""), ateliers spécifiques au programme de recherche, bilans/ restitutions annuels (avec les chercheurs et professionnels, les acteurs étudiants actuels et les décideurs universitaires, notamment régionaux) avant et après les périodes de repérage et d’exploration des sources, visant notamment à confronter les problématiques et à faire le point sur d’autres configurations étudiantes nationales.
  • 2014 : temps fort avec bilans/ restitutions à l’occasion des élections CNOUS/ CNESER, avec initiatives de dissémination (type « cafés citoyens étudiants ») dans la perspective de constitution d’un observatoire de la citoyenneté étudiante.
  • 2015 : soutenance de thèse et colloque.

Recrutement

Le profil recherché est celui d'un étudiant ou d'une étudiante français(e) ou étranger(ère) (parfaitement francophone) titulaire d'un master (ou équivalent bac+ 5) en histoire contemporaine ou en sciences humaines et sociales, ayant déjà travaillé sur le thème de l'histoire des mouvements sociaux et/ou plus particulièrement des mouvements étudiants, ayant de bonnes capacités d'analyse critique des documents, de synthèse et de rédaction et manifestant un intérêt pour les questions liées à la citoyenneté et à la démocratie étudiante.

La capacité à comprendre et distinguer la démarche scientifique du Centre d'histoire sociale du XXe siècle, la démarche patrimoniale de la Cité des mémoires étudiantes et la logique des acteurs sociaux, notamment étudiants, sera déterminante.

L'autonomie, la rigueur et la capacité de mener des recherches dans des services d'archives seront des atouts.

Des bases en sociologie et/ou science politique constitueraient également une plus value.

Envoi des candidatures

Les candidatures (lettre de motivation exposant en moins de 25 000 signes le projet, l’approche retenue, les objectifs et les sources envisagés ; le lieu de soutenance et les notes obtenues en M2 ; le curriculum vitae complet) sont à envoyer à l’adresse suivante : info@citedesmemoiresetudiantes.org (un accusé de réception vous sera envoyé)

Avant le 7 septembre 2012

Entretien avec le jury : début septembre 2012

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • vendredi 07 septembre 2012

Mots-clés

  • citoyenneté, démocratie, mouvement social, étudiants

Contacts

  • Marina Marchal
    courriel : info [at] citedesmemoiresetudiantes [dot] org

Source de l'information

  • Marina Marchal
    courriel : info [at] citedesmemoiresetudiantes [dot] org

Pour citer cette annonce

« Recrutement d'un(e) doctorant(e) pour une thèse en socio-histoire à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne », Bourse, prix et emploi, Calenda, Publié le vendredi 06 juillet 2012, http://calenda.org/209203