AccueilAllocation de recherche doctorale sur le thème mobilités résidentielles, politiques urbaines et discriminations

Allocation de recherche doctorale sur le thème mobilités résidentielles, politiques urbaines et discriminations

Doctoral research grant on the theme of residential mobilities, urban policy and discrimination

*  *  *

Publié le mardi 24 juillet 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

La communauté de recherche académique « Innovations, mobilités, territoires et dynamiques urbaines » (ou ARC 7) de la Région Rhône-Alpes met au concours de l’École doctorale des sciences sociales 483 une allocation de recherche fléchée (2012-2015) sur le thème : les mobilités résidentielles à l’épreuve des discriminations et de la ségrégation ethniques. Politiques de rénovation urbaine et expériences des minoritaires.

Annonce

Présentation

La communauté de recherche académique "Innovations, Mobilités, Territoires et Dynamiques Urbaines" (ou ARC 7) de la Région Rhône-Alpes met au concours de l’Ecole doctorale des sciences sociales 483 une allocation de recherche fléchée (2012-2015). La thèse s’intitule Les mobilités résidentielles à l’épreuve des discriminations et de la ségrégation ethniques. Politiques de  rénovation urbaine et expériences des minoritaires et sera dirigée par Gilles Pinson, PR Science politique, IEP de Lyon, au sein du laboratoire TRIANGLE (UMR 5206). Le détail du sujet de thèse est présenté ci-dessous (et en document joint) et les informations concernant la composition du dossier de candidature sont disponibles en document joint.

Montant brut chargé : 2537 euros/mois (soit un minimum de 1300 euros net/mois)

Attention Les  candidatures doivent obligatoirement être validées par le directeur de thèse  porteur du projet avant envoi du dossier de candidature à l'Ecole doctorale, d’où nécessité de prendre contact avec lui (gilles.pinson@sciencespo-lyon.fr) d'ici le 26 août au plus tard en joignant le dossier de candidature.

La  sélection des candidats sera établie par le jury de l'Ecole doctorale des Sciences sociales 483 au cours du mois de septembre.

  • ARC 7  Innovations, Mobilités, Territoires et Dynamiques  Urbaines . Allocation  Doctorale de Recherche 2012-2015
  • Directeur de thèse : Gilles Pinson, PR Science politique, IEP de Lyon  gilles.pinson@sciencespo-lyon.fr
  • Laboratoires d’accueil : TRIANGLE (UMR 5206)/ Environnement, Ville, Société (EVS) (UMR 5600), Université Jean Monnet (Saint-Etienne)
  • Sujet de Thèse : Les mobilités résidentielles à l’épreuve des discriminations et de la ségrégation ethniques. Politiques de rénovation urbaine et expériences des minoritaires.

La thèse vise deux principaux objectifs :

  1. Analyser les processus de production institutionnelle de discrimination et de ségrégation ethniques dans les domaines du logement social et de la rénovation urbaine. De ce point de vue, par rapport aux travaux existants (trop peu nombreux) sur ce thème, les principaux enjeux sont les suivants : comprendre dans quelle mesure la politique de rénovation urbaine et le développement de politiques de lutte contre les discriminations ont affecté (ou non) les mécanismes institutionnels de production des discriminations et de la ségrégation ethnique depuis une dizaine d’années ; développer une approche intersectionnelle permettant de comprendre comment les politiques du logement construisent des catégorisations informelles non seulement ethniques mais aussi de classe, de genre, d’âge, etc. ; mieux analyser le rapport des professionnels du logement à l’ethnicité, les travaux existants négligeant souvent cet aspect au profit d’analyse insistant davantage sur les dispositifs et contraintes d’action publique.
  2. Etudier les expériences que les individus font des discriminations, de la ségrégation, de la façon dont l’action publique influence leurs (im)mobilités socio-spatiales. Il s’agit ici de dépasser la limite de la plupart des travaux existants sur les discriminations, qui les interroge peu à partir du point de vue des minoritaires, de la façon dont ils donnent sens à leurs expériences institutionnelles et des stratégies ou résistances qu’ils développent.

En termes d’approches théoriques et méthodologiques, la recherche croisera différentes perspectives : sociologie de l’action publique, socio-anthropologie de l’ethnicité et des discriminations, géographie urbaine. Le premier volet de la recherche (analyse de la production institutionnelle des discriminations et de la ségrégation) sera construit sur la base d’une enquête qualitative auprès des différentes catégories d’acteurs du logement social et de la rénovation urbaine. Le second volet (analyse de l’expérience des minoritaires) s’élaborera à partir d’une enquête fondée sur des récits biographiques (Dubar et Demazière, 1997). La recherche reposera sur une comparaison de deux villes touchées par la désindustrialisation : Saint-Etienne en France et Swansea au Royaume-Uni.

COMPOSITION DU DOSSIER DE CANDIDATURE

Les documents suivants doivent être envoyés sous un seul fichier au format PDF, en se limitant autant que faire se peut à 9-10 pages :

  • La fiche de renseignement ci-jointe
  • Un bref CV retraçant en particulier  le cursus académique
  • Un résumé du mémoire de M2, d’une page en moyenne
  • Le PV de soutenance du M2 avec avis motivé. Le mémoire devra avoir obtenu la note minimale de 14/20
  • Le relevé de notes de M2 validé par l’établissement d’origine
  • Le projet de thèse (intérêt, problématique, méthodologie…), un texte 10 000 caractères incluant une bibliographie, assorti de l’engagement (signature) du directeur/de la directrice de thèse pressenti.

Quelques références bibliographiques clés :

  • Barth, F., « Les groupes ethniques et leurs frontières », texte original de 1969 traduit dans Poutignat, Ph., Streiff-Fénart, J., Théories de l’ethnicité, Paris, PUF, 1995.
  •     Castells, M., La question urbaine. Paris :Maspéro, 1972.
  •     Chamboredon, J.-C., et Lemaire, M., « Proximité spatiale et distance sociale. Les grands ensemble et leur peuplement », Revue Française de Sociologie, XI, 1970, pp.3-33.
  •     Coing, H., Rénovation urbaine et changement social. L’ilot n°4, Paris 13e. Paris : Editions ouvrières, 1960.
  •     Dansereau, F. et Grafmeyer, Y. (dir.), Trajectoires familiales et espaces de vie en milieu urbain. Lyon, PUL, 1998.
  •     Demazière, D., et Dubar, C., Analyser les entretiens biographiques. L’exemple de récits d’insertion. Paris :Nathan, 1997.
  •     Essed, P., Understanding Everyday Racism. An interdisciplinary Theory. Londres:Sage Publication, 1991.
  •     Glaser, B. G., et Strauss, A., Discovery of Grounded Theory: Strategies for Qualitative Research. Chicago:Adline, 1967.
  •     Lelévrier, C., Regroupements d’immigrés, des catégorisations aux processus de mobilités et d’accès au logement, thèse pour le doctorat en urbanisme (dir. Y. Grafmeyer), Institut d’urbanisme de Paris, Université de Paris XII, 2000.
  •     Levy, J.-P., « Ségrégation et filières d'attribution des logements sociaux locatifs : l'exemple de Gennevilliers », Espaces et Sociétés : La cohabitation pluri-ethnique en France, vol. 45, 1984, pp.141-153.
  •     Morel Journel, C., et Sala Pala, V., « Le peuplement, catégorie montante des politiques urbaines néolibérales ? Le cas de Saint-Etienne », article soumis à la revue Métropoles, accepté sous réserve de modifications mineures.
  •     Pinson, G., Gouverner la ville par projet. Urbanisme et gouvernance de villes européennes, Paris, Presses de Sciences Po, 2008.
  •     Poiret, C., « Pour une approche processuelle des discriminations : entendre la parole minoritaire », Regards Sociologiques, n°39, 2010, pp.5-20.
  •     Préteceille, E., « Division sociale de l’espace et globalisation. Le cas de la métropole parisienne », Sociétés Contemporaines, n°22-23, 1995, pp.23-67.
  • Rudder (de.), V., Poiret, Ch., Vourc’h, F., L’inégalité raciste. L’universalité républicaine à l’épreuve, Paris, PUF, 2000.
  •     Sala Pala, V., « Faut-il en finir avec le concept de racisme institutionnel ? », Regards sociologiques, n° 39, 2010, pp. 31-47.
  •     Sala Pala, V., Politique du logement social et construction des frontières ethniques. Une comparaison franco-britannique, thèse pour le doctorat de science politique, Université Rennes 1, novembre 2005.
  •     Simon, P., « La politique de la ville contre la ségrégation. Ou l’idéal d’une ville sans divisions », Les Annales de la Recherche Urbaine, n°68-69, 1995, pp.27-33.
  •     Tanter, A., et Toubon, J.-C., « Mixité sociale et politiques de peuplement : genèse de l’ethnicisation des opérations de réhabilitation », Sociétés Contemporaines, n°33-34, 1999, pp.59-86.

Lieux

  • Saint-Étienne, France

Dates

  • dimanche 26 août 2012

Contacts

  • Valérie Sala Pala
    courriel : valerie [dot] sala [dot] pala [at] univ-st-etienne [dot] fr

Source de l'information

  • Valérie Sala Pala
    courriel : valerie [dot] sala [dot] pala [at] univ-st-etienne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Allocation de recherche doctorale sur le thème mobilités résidentielles, politiques urbaines et discriminations », Bourse, prix et emploi, Calenda, Publié le mardi 24 juillet 2012, http://calenda.org/209327