AccueilModèles de frontières ; des frontières modèles ?

Modèles de frontières ; des frontières modèles ?

Modelling and benchmarking of borders

Revue Belgeo 2-2013

Belgeo 2-2013

*  *  *

Publié le lundi 27 août 2012 par Elsa Zotian

Résumé

L'étude des espaces transfrontaliers se fait souvent en référence à un contexte propre, dans la mesure où chaque frontière peut difficilement être analysée indépendamment du cas toujours particulier des États en présence, des organisations régionales, locales et d'une certaine histoire. L’objectif de ce numéro spécial de Belgéo est d’évaluer comment dépasser la démarche monographique et parvenir à une modélisation de ces espaces.

Annonce

 

Argumentaire

L'étude des espaces transfrontaliers se fait souvent en référence à un contexte propre, dans la mesure où chaque frontière peut difficilement être analysée indépendamment du cas toujours particulier des États en présence, des organisations régionales, locales et d'une certaine histoire. L’objectif de ce numéro spécial de Belgéo est d’évaluer comment dépasser la démarche monographique et parvenir à une modélisation de ces espaces. L'approche modélisatrice implique souvent un volet quantitatif, difficile à mettre en œuvre dans les situations frontalières où les critères ne sont pas produits de façon homogène. La question concerne donc aussi la place à accorder aux démarches qualitatives dans la réflexion modélisatrice appliquée aux frontières. Une attention particulière sera accordée aux concepts et méthodologies pouvant être mobilisés.

Les articles s’inscriront dans la recherche d’un cadre théorique d’analyse, en privilégiant différentes entrées possibles :

  • la modélisation des espaces transfrontaliers et de leur évolution

(modélisation en termes d´analyse spatiale, d´analyse géopolitique, de chorème, d´analyse textuelle, de construction discursive).
  • la méthodologie pour élaborer une information transfrontalière commune et la représenter.

Comment délimiter un espace transfrontalier, selon quels critères ? Entre autres, cela soulève la question de la représentation cartographique, de l'innovation dans les standards, du maillage et du MAUP - Modifiable Areal Unit Problem.
  • les démarches qualitatives ou quantitatives permettant de prendre en compte les représentations ou perceptions liées aux frontières. 

La frontière est une limite signifiante qui structure les identités. Par quels concepts approcher le degré d'appropriation des espaces transfrontaliers, et le sentiment d’appartenance exprimé par les populations ?
  • les démarches qualitatives ou quantitatives pour évaluer le degré de construction des territoires transfrontaliers.

En effet, certains espaces transfrontaliers, notamment en Europe, tendent à se constituer en territoires de projet. Existe-t-il des modèles de coopération transfrontalière, ou de gouvernance ? Quelles procédures d'évaluation appliquer aux stratégies de développement et aux outils de gouvernance?
  • l’approche comparative des espaces.

La notion de modèle doit-elle nécessairement être pensée à l'échelle globale ou voit-on émerger des modèles continentaux / régionaux ?

La question est aussi de savoir si le mode d´interaction ou d´intégration sur certaines frontières est exemplaire, et peut être considéré comme un modèle.

    • quelle typologie pourrait-on dresser des frontières en fonction des niveaux de dissymétrie, d´interaction, et de leur rythme d’évolution dans le temps ?
    • en quoi la notion de « modèle » est-elle liée par les acteurs à celle de « bonne pratique » : qu'est ce qui relie et différencie ces deux types d'approches, et comment analyser leurs liens ?
    • quelle grille d´analyse permettrait de comparer les espaces transfrontaliers de différentes régions du monde ?
    • la situation des frontières en Europe peut-elle être considérée comme un modèle pour d´autres régions du monde en voie d´intégration ? D’autres espaces du monde apparaissent-ils aujourd’hui comme précurseurs en matière frontalière, susceptibles de faire surgir des modèles alternatifs ?

Conditions de soumission

Les marques d’intention doivent parvenir au secrétariat de Belgeo et aux guest editors (cvdmotte@ulb.ac.be et gregory.hamez@univ-lorraine.fr) sous la forme d'un titre et d'un court texte indiquant l'orientation de l'article (600 mots)

pour la fin octobre 2012

Les textes finaux (8000 mots) doivent être déposés pour le 15 février 2013 au secrétariat de Belgeo (cvdmotte@ulb.ac.be).

Les éditeurs invités (voir liste ci-dessus) sont responsables de la sélection des propositions. Les articles sont ensuite soumis à des experts indépendants sur le principe du peer review.

La revue Belgeo va prochainement apparaître sur le portail revues.org (http://www.openedition.org/9350).

Responsables scientifiques du numéro :

  • Grégory Hamez, Université de Lorraine
  • Anne-Laure AMILHAT SZARY, Université de Grenoble
  • Bernard Reitel, Université d'Artois
  • Olivier Walther, CEPS/INSTEAD, Luxembourg
  • Didier Paris, Université de Lille 1

English version

The study of cross border spaces is often conducted with reference to a specific context to the extent that no border can be understood without analysing the unique constellations of States, regional and local entities bound together by a shared history. This special issue of Belgeo intends to open new directions to overcome the monographic approach and to reach a modelling of these spaces. Modelling often implies a quantitative methodology, which can be difficult to execute in border studies where data comparability can be an issue. Therefore, this issue will also focus on qualitative approaches to border modelling and welcomes contributions that address methodological and conceptual issues. The papers will contribute to such a theoretical framework, on any of the following themes:

  • Modelling of cross-border spaces and their evolution

(modelling in terms of spatial analysis, geopolitical analysis, spatial patterns (choreme), textual analysis, narratives analysis)
  • Methodological approaches to collecting and representing cross-border data.

How to define a cross-border space, according to what criteria? Among other things, this raises the question of the cartographic representation as well as the innovation in standards and the MAUP – Modifiable Areas Unit Problem
  • The qualitative or quantitative approaches taking into account the representations or perceptions related to borders.

The border is a meaningful limit which structures the identities. By what concepts approaching the degree of appropriation of cross-border spaces, and the sense of spatial belonging expressed by the people?
  • The qualitative or quantitative approaches to evaluate the integration and construction of cross border territories.

Some cross border spaces tend to institutionalise as planning entities, especially in Europe. Are there identifiable models of cross border cooperation and of governance? Which evaluation procedures can be applied to the development strategies and governance tools?
  • A comparative approach to spaces.

Are models necessarily constructed at the global scale, or are there distinctive continental/regional models that are emerging?

The papers may also address the question of benchmarking and the exemplary nature of interaction and integration processes across some borders, under the following themes:

  • Which typology of borders can account for the levels of dissymmetry, interaction and their evolution?
  • What are the links between “model” and “good practices”? Which links and differences occur between both approaches, and how can these be analysed?
  • Which analytical framework could be used to compare the cross border spaces in different regions of the world?
  • Can and should the European cross-border context be considered as an example for other world regions in a process of integration? Are other world regions adopting different, alternative, models of cross-border coordination?

Proposals should be sent to Belgeo’s publishing secretary and guest editors (cvdmotte@ulb.ac.be and gregory.hamez@univ-lorraine.fr)

by the end of October 2012.

Please provide a title and a short text outlining the subject and the aims of the paper (600 words). Full papers (8000 words) should be submitted before mid-February 2013 to Belgeo (cvdmotte@ulb.ac.be).

Guest editors

  • Grégory Hamez, Université de Lorraine
  • Anne-Laure AMILHAT SZARY, Université de Grenoble
  • Bernard Reitel, Université d'Artois
  • Olivier Walther, CEPS/INSTEAD, Luxembourg
  • Didier Paris, Université de Lille 1

Lieux

  • Bruxelles, Belgique

Dates

  • mercredi 31 octobre 2012

Fichiers attachés

Mots-clés

  • frontières, modèles, borders, modelling

Contacts

  • Grégory Hamez
    courriel : hamez [at] univ-metz [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Olivier Walther
    courriel : Olivier [dot] Walther [at] ceps [dot] lu

Pour citer cette annonce

« Modèles de frontières ; des frontières modèles ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 27 août 2012, http://calenda.org/209386