AccueilBritanniques et Américains dans les projets transnationaux au XIXe siècle

Britanniques et Américains dans les projets transnationaux au XIXe siècle

Britons and Americans in transnational projects, 1783 – 1914

L'anglo-saxonisme et l’anglobalisation en question

Reassessing Anglo-Saxonism and Anglobalisation

*  *  *

Publié le mercredi 29 août 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Les relations anglo-américaines sont abordées le plus souvent dans le cadre de l’histoire des relations internationales et de la diplomatie. Nous proposons de les étudier plutôt à travers l’histoire de projets internationaux, qu’ils relèvent du commerce et des affaires ou qu’ils poursuivent des objectifs politiques ou réformateurs au sens large.

Annonce

Version française

Appel à communications : Britanniques et Américains dans les projets transnationaux au 19e siècle, l’anglo-saxonisme et l’anglobalisation en question

Vendredi 25 janvier 2013, Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle.

Présentation

Journée d’études organisée dans le cadre de l’axe 3 du CREW (Centre for Research on the English-Speaking World) : « Echanges, transferts et constructions nationales dans l'espace anglophone ».

Les relations anglo-américaines sont abordées le plus souvent dans le cadre de l’histoire des relations internationales et de la diplomatie. Nous proposons de les étudier plutôt à travers l’histoire de projets internationaux, qu’ils relèvent du commerce et des affaires ou qu’ils poursuivent des objectifs politiques ou réformateurs au sens large. Au cours du long 19ème siècle, de l’indépendance des Etats-Unis à la première guerre mondiale, Britanniques et Américains sont impliqués dans de multiples formes de coopération transnationale, qui se font et se défont en marge ou en-dehors des institutions étatiques.

Parmi les réseaux constitués autour des échanges de biens, de services et d’idées, certains sont centrés sur des partenariats « anglo-saxons », d’autres se forment au contraire en-dehors de la « relation spéciale » entre Britanniques et Américains, voire contre elle. La dimension spécifiquement anglo-américaine de ces échanges est parfois mise en avant ou s’efface au contraire au profit d’identités nationales, régionales, ethniques, sociales ou professionnelles. Cette dynamique se déploie dans différents espaces et peut être observée à partir du Royaume-Uni ou des Etats-Unis, mais aussi en Europe continentale, en Amérique latine ou encore dans l’empire britannique (Canada inclus).

Notre journée d’études est susceptible d’intéresser des chercheurs qui travaillent sur des thématiques diverses, par exemple l’histoire de l’ « anglo-saxonisme », les premiers pas des organisations internationales (tant ouvrières que patronales) ou les phénomènes de transferts d’idées et d’influences. Des études de cas peuvent permettre de préciser dans quelles circonstances Britanniques et Américains évoquent leur histoire et leurs traditions communes, ou à l’inverse mettent l’accent sur ce qui les différencie. D’une manière plus générale, il s’agira d’enrichir la réflexion sur les modalités, les limites et les ambiguïtés de ce processus controversé que fut l’ « anglobalisation » du monde au 19ème siècle.

Participation

Les propositions de communication (300 mots) sont à envoyer aux organisateurs  :

jusqu’au 15 octobre 2012  

English version

Call for papers: Britons and Americans in transnational projects, 1783 – 1914. Reassessing Anglo-Saxonism and Anglobalisation

Friday 25 January 2013, Paris 3 – Sorbonne Nouvelle University.

Presentation 

A one-day conference organised by CREW (Centre for Research on the English-Speaking World), as part of its exploration of “exchanges, transfers and national constructions in the English-speaking world”.

Anglo-American relations are generally studied from the point of view of international relations and diplomacy. Instead we would like to examine them in the context of international projects, whether constructed by business people or by social reformers at large. During the long nineteenth century, from the independence of the United States to the outbreak of World War One, Britons and Americans took part in multiple forms of transnational cooperation, which coalesced, broke apart or re-emerged on the fringes, or plainly outside of State institutions.

Among those networks constituted to exchange goods, services or ideas, some were conceived as “Anglo-Saxon” while others were formed with no concern for the “Special Relationship” between ‘Brits’ and ‘Yanks’ – if not in avowed opposition to it. The specifically Anglo-American nature of the exchanges was sometimes emphasised, sometimes overshadowed by other solidarities, be they national, regional, ethnic, social or professional. Those phenomena changed with time and place, and can be observed in the United Kingdom and the United States, of course, but also in continental Europe, Latin America and the British Empire, including Canada.

Our conference will be of interest to scholars working on a variety of topics: the meaning of “Anglo-Saxonism”, the archaeology of international organisations (of working-men, employers, philanthropists…), the circulation of ideas and influences. Case studies may help us grasp in what circumstances British subjects and American citizens put the stress on their common traditions, or on the contrary on differences and divergences – the general objective of the conference being to reassess the controversial notion of “Anglobalisation” and to scrutinise the several shapes it took, but also its limitations and ambiguities.

Submissions

Abstracts (300 words) should be sent before 15 October 2012 to:

Lieux

  • 5 rue de l'école de médecine (Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, Institut du Monde Anglophone)
    Paris, France

Dates

  • lundi 15 octobre 2012

Mots-clés

  • anglobalisation, anglo-saxonisme

Contacts

  • Yann Béliard
    courriel : yann [dot] beliard [at] univ-paris3 [dot] fr
  • Evelyne Payen-Variéras
    courriel : evelyne [dot] payen [at] univ-paris3 [dot] fr

Source de l'information

  • Yann Béliard
    courriel : yann [dot] beliard [at] univ-paris3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Britanniques et Américains dans les projets transnationaux au XIXe siècle », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 29 août 2012, http://calenda.org/209423