AccueilReprésentations du sens linguistique (RSL VI)

*  *  *

Publié le mercredi 29 août 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Depuis la première manifestation des 25-27 mai 2001 à Bucarest (Roumanie) jusqu'à la cinquième rencontre à Chambéry (France) les 25-27 mai 2011, la conférence Représentations du Sens Linguistique demeure l’un des rendez-vous scientifiques francophones biannuels les plus attendus, se préoccupant non seulement de l’analyse du sens et des facettes de sa construction, sa reconstruction voire sa déconstruction, mais aussi des effets qu’il produit, qu’il génère ou qu’il évoque seulement. L’objectif de la sixième édition de la conférence internationale RSL est de réunir autour d’un même objet biface, à savoir la signification et le sens, une diversité de perspectives théoriques et méthodologiques pouvant interroger, voire interpeller les approches confortablement instituées ou fraîchement établies de l’analyse de la complexité du sens et de ses représentations, ceci, bien entendu, au carrefour des interfaces sémantique-syntaxe et sémantique-pragmatique.

Annonce

Colloque international : Représentations du sens linguistique (RSL VI)

Colloque international organisé par le laboratoire CoDiRe (Construction Discursive des Représentations linguistiques et culturelles) de l'IRFFLE (Institut de Recherche et de Formation en Français–Langue Étrangère), Université de Nantes & la plateforme GRAMM-R

4-6 juillet 2013, Université de Nantes

Présentation

Depuis la première manifestation des 25-27 mai 2001 à Bucarest (Roumanie) jusqu'à la cinquième rencontre à Chambéry (France) les 25-27 mai 2011, la conférence Représentations du Sens Linguistique demeure l’un des rendez-vous scientifiques francophones biannuels les plus attendus, se préoccupant non seulement de l’analyse du sens et des facettes de sa construction, sa reconstruction voire sa déconstruction, mais aussi des effets qu’il produit, qu’il génère ou qu’il évoque seulement.

L’objectif de la sixième édition de la conférence internationale RSL est de réunir autour d’un même objet biface, à savoir la signification et le sens, une diversité de perspectives théoriques et méthodologiques pouvant interroger, voire interpeller les approches confortablement instituées ou fraîchement établies de l’analyse de la complexité du sens et de ses représentations, ceci, bien entendu, au carrefour des interfaces sémantique-syntaxe et sémantique-pragmatique. RSL VI souhaite également interroger, voire revisiter la tradition qui place l’étude de l’interaction verbale exclusivement parmi les objets de la pragmatique, pour la resituer à l’interface des deux disciplines qui consacrent leurs recherches au sens et à la signification linguistiques.

Devant cette double interrogation, RSL VI comportera deux sessions thématiques sous forme de symposiums :

  • « Le concept de complexité : les interfaces sémantique-syntaxe, pragmatique-sémantique » et
  • « La sémantique de l’interaction verbale : actes menaçants, actes rassurants ».

Session 1 : Le concept de complexité : les interfaces sémantique-syntaxe, pragmatique-sémantique

Organisateurs : Olga Galatanu & Ana Maria Cozma

Le concept de complexité linguistique dont il s’agit ici concerne essentiellement les signifiants, leur ordre et leur combinaison, les signifiés, leur sens et leur mise à jour dans le discours, et enfin le signe en contexte et au service d’un certain agir. Etant « une question du nombre et de la variété des éléments constituants d'un élément et de la richesse de leur structure interrelationnelle, que ce soit organisationnelle ou opérationnelle » , la complexité linguistique n’est pas à considérer de manière indépendante relativement à chaque niveau de description, mais plutôt à la croisée de deux ou plusieurs interfaces, notamment les interfaces sémantique-syntaxe, sémantique-pragmatique ou syntaxe-sémantique-pragmatique. Il s’agit d’identifier les différentes facettes du dit, du dire et de l’agir, les différents niveaux de complexité dans la description du sens, dans sa construction à travers sa conceptualisation à partir d’un mot, d’une phrase ou d’un énoncé, et ce qu’importent le/les mode(s) de description : épistémique (complexité descriptive/générative/computationnelle), ontologique (complexité compositionnelle/structurelle) ou fonctionnelle . La session cherche à interroger les niveaux de description eux-mêmes, leur capacité d’approcher et d’appréhender la complexité du sens, voire de proposer une modélisation linguistique optimale, qu’il s’agisse de niveaux traditionnellement déterminés ou récemment introduits pour l’étude des interfaces.

Nous souhaitons privilégier les communications portant sur les thèmes suivants:

  • Complexité absolue (nombre de constituants) et complexité relative (complexité = difficulté) ;
  • Complexité globale et complexité locale ;
  • Complexité sémantique/syntaxique/pragmatique et leur interaction ;
  • Critères de complexité ;
  • Complexité linguistique et complexité conceptuelle ;
  • Complexité des représentations linguistiques ;
  • Rôle de la structure syntaxique dans la construction du sens ;
  • Traits syntaxiques des marqueurs discursifs et leur complexité ;
  • Complexité et acquisition/apprentissage.

Toute proposition concernant la complexité linguistique des interfaces susmentionnées sera prise en considération.

Session 2 : L’interaction verbale : actes menaçants, actes rassurants

Organisateurs : Abdelhadi Bellachhab, Sophie Anquetil & Albin Wagener

La thématique de cette session est issue d’une double interrogation :

  • la première est d’ordre théorique et concerne la nature de l’interface sémantique – pragmatique et la possibilité de construire une sémantique des interactions verbales,
  • la seconde concerne la description et l’analyse des représentations culturelles des actes illocutionnaires et ipso facto les représentations sémantiques des verbes et des nominaux qui les désignent, d’une part, et les variations dans la réalisation de ces actes, d’autre part.

La confrontation des représentations et des réalisations des actes de langage dans plusieurs espaces nous permettra :

  • d’une part, de reprendre la discussion autour de l’ancrage culturel des représentations sémantiques et des marqueurs discursifs illocutionnaires, et ce faisant d’expliquer certaines variations sémantiques selon les différents espaces culturels étudiés ;
  • et d’autre part, de mieux préciser les différents points de vue que l’on peut adopter sur l’interface de la sémantique et de la pragmatique et sur leurs objets d’étude : la signification linguistique et le sens discursif.

Nous souhaitons privilégier les communications portant sur les thèmes suivants:

  • Sémantique des verbes/actes illocutionnaires ;
  • Pragmaticalisation ;
  • Valeurs sémantiques des marqueurs discursifs ;
  • Conceptualisation des actes de langage ;
  • Mécanismes sémantiques de production et interprétation des actes de langage ;
  • Modalisation et actes de langage (menaçants et rassurants) ;
  • Expression de l’affect dans l’interaction verbale.

RSL VI comportera également une session générale, non thématique, qui accueillera des communications sur la représentation du sens linguistique qui ne s’inscrivent pas dans les deux sessions thématiques.

Composition des commités

Conférenciers invités : Catherine Kerbrat-Orecchioni (symposium 2), Georges Kleiber (symposium 1). Une troisième conférence invitée ouvrira la session générale (en attente de réponse).

Comité d'organisation :

Abdelhadi Bellachhab (CoDiRe, Université de Nantes et Université Lille 3), Ana-Maria Cozma (CoDiRe, Université de Nantes et Université de Turku), Loïc Fravalo (Université de Nantes), Olga Galatanu (CoDiRe, Université de Nantes), Tracy Heranic (CoDiRe, Université de Nantes), Virginie Marie (CoDiRe, Université de Nantes).

Comité de parrainage scientifique:

Jean-Claude Anscombre (Université Paris 13), Catherine Fuchs (École Normale Supérieure Ulm), Georges Kleiber (Université de Strasbourg), Christiane Marchello-Nizia (École Normale Supérieure LSH Lyon), Marc Wilmet (Université Libre de Bruxelles).

Comité scientifique permanent :

Denis Bouchard (Université du Québec à Montréal), Paul Cappeau (Université de Poitiers), Hugues de Chanay (Université Lumière Lyon 2), Bernard Combettes (Université de Nancy), Gaétane Dostie (Université de Sherbrooke), Olga Galatanu (Université de Nantes), Eva Havu (Université de Helsinki), Dominique Lagorgette (Université de Savoie / I.U.F.), Pierre Larrivée (Université de Caen), Franck Lebas (Université Blaise-Pascal), Danielle Leeman (Université Paris X - Nanterre), Franck Neveu (Université Paris-Sorbonne), Stéphane Robert (CNRS), Laurence Rosier (Université Libre de Bruxelles), Louis de Saussure (Université de Neuchâtel), Lene Schøsler (Københavns Universitet), Dan Van Raemdonck (Université Libre de Bruxelles / Vrije Universiteit Brussel).

Comités scientifiques des sessions thématiques RSL6

Présidente : Olga Galatanu (CoDiRe EA 4643, Université de Nantes)

Symposium 1. : Loïc Fravalo (Université de Nantes), Marion Pescheux (Université de Lille 3), Michel Pierrard (VUB), Eija Suomela-Salmi (Université de Turku).

Symposium 2 : Catherine Kerbrat-Orecchioni (Université Lyon 2), Claudine Moïse (Université Stendhal Grenoble 3), Bert Peeters (Macquarie University, Sydney) Laura Pino Serrano (Université de Santiago de Compostela).

Calendrier et informations pratiques :

  • 15 novembre 2012 Date limite pour les propositions de communication

  • 15 décembre 2012 Notification de la décision du comité scientifique
  • 3 février 2013 Communication du programme préliminaire et ouverture de l’inscription
  • 3 mai 2013 Réception des textes préliminaires
  • 15 mai 2013 Confirmation du programme
  • 4-6 juillet 2013 Représentations du sens linguistique VI

Le comité d'organisation de la sixième édition de l'événement, qui se tiendra du 3 au 6 juillet 2013 à l'Université de Nantes, sollicite des propositions de communication d'un maximum de deux pages. Elles expliciteront la problématique explorée, les enjeux au regard des travaux actuels, les hypothèses, les données, le protocole de validation, les résultats et leurs conséquences pour l'analyse du sens dans les langues naturelles.

Une version anonymisée de la proposition de communication et une version prête à photocopier avec le nom, l'affiliation et l'adresse électronique des auteurs devra parvenir par courriel à Abdelhadi Bellachhab (bellachhab.abdelhadi@gmail.com) avant le 15 novembre 2012. La version anonymisée devra préciser si la communication est destinée à la session 1 ou à la session 2. Les textes préliminaires des communications devront parvenir au plus tard le 3 mai 2013, sur la base de quoi sera confirmé le programme. Une sélection des propositions retenues sera publiée. La langue des travaux est le français.

Frais d’inscription : 100 euros (40 pour les doctorants)

Catégories

Lieux

  • Nantes, France

Dates

  • jeudi 15 novembre 2012

Mots-clés

  • complexité linguistique, sens/signification, interface sémantique-syntaxe, interface sémantique-pragmatique, interaction verbale, actes menaçants/rassurants, pragmaticalisation, représentations linguistiques

Contacts

  • Abdelhadi Bellachhab
    courriel : bellachhab [dot] abdelhadi [at] gmail [dot] com
  • Olga Galatanu
    courriel : olga [dot] galatanu [at] univ-nantes [dot] fr

Source de l'information

  • Abdelhadi Bellachhab
    courriel : bellachhab [dot] abdelhadi [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Représentations du sens linguistique (RSL VI) », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 29 août 2012, http://calenda.org/209429