AccueilQu’appelle-t-on la pensée ?

Qu’appelle-t-on la pensée ?

What is the Thought?

Le philosopher heideggérien

Philosophy for Heidegger

*  *  *

Publié le mardi 04 septembre 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Dans un séminaire donné l'an passé au Collège International de Philosophie intitulé « Qu'appelle-t-on un séminaire? La pédagogie heideggérienne », nous nous sommes interrogés sur la forme de l'enseignement heideggérien. Nous aimerions cette fois étudier son contenu, dans le même lieu et de la même façon, à savoir en nous entourant de huit spécialistes francophones du penseur allemand, jeunes et talentueux.

Annonce

Séminaire extérieur, octobre 2012-juin 2013, Collège International de Philosophie, Paris

Sous la direction de Christophe Perrin (Université catholique de Louvain)

Présentation

Professeur, Heidegger est donc pédagogue. Mais qu’enseigne-t-il ? Non pas la philosophie : il en déclare « la fin » – non pas à la fin de sa carrière, mais à son début, les « tâches entièrement nouvelles qui n’ont rien à voir avec la philosophie traditionnelle » devant lesquelles il estime se trouver le faisant prévenir d’emblée qu’« il ne faut même pas s’attendre à de la philosophie » avec lui. Non pas à philosopher – il en dénonce « le danger » – non pas le « bon et salutaire danger » du concurrent qui, parce qu’il poursuit la même fin que soi, marche sur la même voie, mais le « danger mauvais et trouble » de l’opposant qui, parce qu’il se dresse sur la route, déroute forcément. Non : ce que Heidegger donne à apprendre, c’est à penser, en sorte que ce qu’il donne à penser, c’est la pensée, dans sa différence d’avec la philosophie. Professeur de philosophie, Heidegger est donc professeur, non philosophe.

Certes, lui-même l’écrit à Karl Löwith : « je ne suis pas un philosophe », et Jean Beaufret le dit de lui : « Heidegger n’est déjà plus un philosophe ». Mais de ce ne pas à ce ne plus se fait un pas en retrait, suggérant qu’il est bien malaisé de risquer celui qui mène, autrement dit ramène de la philosophie à la pensée. Dès lors, toute la question est là : ce que c’est que la pensée, Heidegger l’apprend-il et le fait-il apprendre autrement qu’en philosophant ? Car Heidegger philosophe. On le sait d’autant mieux que lui-même précise ce qu’il faut pour y parvenir, à savoir non pas « constater » et « décrire les opinions des philosophes », mais « débattre avec eux de ce qu’ils disent, c’est-à-dire de ce à partir de quoi ils parlent ». Or, à ne point cesser de le faire, échappe-t-il réellement à « l’illusion » qu’il dissipe, celle qui consiste à croire « que nous pensons, puisque, après tout, sans relâche, nous philosophons » ? Levons justement ce soupçon en nous attachant au philosopher de Heidegger, résumé par ce philosophème qui est aussi un plaidoyer : « moins de philosophie et plus d’attention à la pensée ».

Programme

Les séances auront lieu de 18h30 à 20h30.

  • Mercredi 17 octobre (salle JA05 du Collège International)

Christophe Perrin (Université catholique de Louvain)
« De quoi Heidegger est-il le penseur ? ». 

  • Mercredi 14 novembre (salle N33 bis du Lycée Henri IV)

Christopher Sauder (Université Paris-Sorbonne)
« Beiträge zur Philosophie, § 39 : Heidegger est-il un penseur systématique ? ».

  • Mercredi 12 décembre (salle N33 bis du Lycée Henri IV)

Susanna Lindberg (University of Tampere)
« Penser avec Hegel. Le cas du cours de Heidegger sur la Philosophie du droit de Hegel en 1933/1934 ».

  • Mercredi 13 février

Charlotte Gauvry (Fondation des Treilles, Paris)
« Qu’est-ce qu’apprendre à penser ? ».

  • Mercredi 13 mars

Cristian Ciocan (Universitatea "Al.I.Cuza", Iaşi/Institul de filozofie "Alexandru Dragomir", Bucureşti)
« Penser devant les docteurs. Heidegger à Zollikon ».

  • Mercredi 17 avril

Joseph Cohen (University College Dublin)
« Penser pas encore… (Ereignis et sacrifice) ».

  • Mercredi 15 mai

Sophie-Jan Arrien (Université Laval)
« La pensée et le concept : la question de l’indication formelle ».

  • Mercredi 12 juin

Sylvaine Gourdain (Université Paris-Sorbonne/Albert-Ludwigs-Universität Freiburg)
« La pensée, expérience de l’impensable ? ».

Catégories

Lieux

  • Collège international de philosophie ou 23 rue Clovis (Lycée Henri IV) - 1 rue Descartes
    Paris, France (75005)

Dates

  • mercredi 17 octobre 2012
  • mercredi 14 novembre 2012
  • mercredi 12 décembre 2012
  • mercredi 13 février 2013
  • mercredi 13 mars 2013
  • mercredi 17 avril 2013
  • mercredi 15 mai 2013
  • mercredi 12 juin 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Heidegger, philosophie, collège international, Paris

Contacts

  • Christophe Perrin
    courriel : ch-pe [at] orange [dot] fr

Source de l'information

  • Christophe Perrin
    courriel : ch-pe [at] orange [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Qu’appelle-t-on la pensée ? », Séminaire, Calenda, Publié le mardi 04 septembre 2012, http://calenda.org/209496