AccueilEsthétique et politique des cartes

*  *  *

Publié le mardi 11 septembre 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Les cartes qui retiendront notre attention ici sont justement celles qui luttent contre la tyrannie de l’analogie pour nous plonger dans les profondeurs de tracés incertains. Ces cartes sans mémoire effectuent des tracés et se refusent à suivre toute espèce de parcours. Elles nous entraînent ainsi vers des géographies improbables et inconnues. Notre intention est de croiser les lectures géographique, artistique, anthropologique, philosophique et littéraire de la carte.

Annonce

Présentation

Souvent envisagée comme un instrument d’orientation et de navigation la carte sert à nous rassurer dans notre lecture du territoire. Mais qu’adviendrait-il si l’on voyageait avec des cartes qui nous désorientaient ?

Les cartes sont nombreuses certes, mais elles n’ont pas toutes les mêmes vertus ! Certaines se contentent de reproduire simplement la réalité, d’autres au contraire l’inventent. Parallèlement aux cartes d’extérieur des géographes-géomètres-arpenteurs, il existe des cartes d’intérieur des cosmographes-peintres-écrivains, des cartes de tous ceux qui font rêver les lignes à la manière de Michaux qui affirmait : « Je veux que mes tracés soient le phrasé même de la vie. »

La carte rêve et dans ses rêves elle a perdu sa mémoire. Elle rêve à des contours sans périmètre et des distances sans étendue. La carte pose une question essentielle : accepter que ce qui importe, ce n’est pas voir ou être vu mais sortir de son enveloppe.

Les cartes qui retiendront notre attention ici sont justement celles qui luttent contre la tyrannie de l’analogie pour nous plonger dans les profondeurs de tracés incertains. Ces cartes sans mémoire effectuent des tracés et se refusent à suivre toute espèce de parcours. Elles nous entraînent ainsi vers des géographies improbables et inconnues.

Notre intention est de croiser les lectures géographique, artistique, anthropologique, philosophique et littéraire de la carte.

Coordination scientifique :

Manola Antonioli (École Nationale Supérieure d’Art de Dijon – École Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles) et Alain Milon (Université Paris Ouest Nanterre La Défense)

PROGRAMME

JEUDI 4 OCTOBRE 2012

9h30-10h : MANOLA ANTONIOLI et ALAIN MILON : Accueil et présentation du programme

10h-10h30 : Conférence d’introduction de JEAN-MARC BESSE (CNRS) : « Opérations de surface. Pour une histoire rapprochée de la cartographie »

Discussion et pause

CARTOGRAPHIE CRITIQUE

  • 11h-11h30 : ALAIN MILON (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) : « Cartes sans cartographie : le contour hors périmètre »
  • 11h30-12h15 : LAURENCE CORBEL (Université de Rennes 2) : « Défaire et refaire les territoires : quelques cartographies déboussolantes »

Discussion

Repas

  • 14h-14h30 : RAPHAEL FONFROIDE (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) : « Résistance cartographique »
  • 14h 30- 15h : HERVE REGNAULD (Université Rennes 2) : « La carte et le concept : une approche épistémologique »
  • 15h-15h30 : MARIO NEVE (Université de Bologne – Italie) : « Reproduire le visible ou rendre visible? Les cartes comme ‘chimères’ »

Discussion et pause

  • 16h-16h30 : CLEMENT LEVY (Université L’orientale, Naples) : « Fictions géographiques et cartes de ciels imaginaires »
  • 16h 30-17h : GILLES PALSKY (Université Paris 1- Panthéon Sorbonne): « Itinéraires de la Foi et Provinces du Savoir. Les schèmes spatiaux dans la cartographie allégorique »

VENDREDI 5 OCTOBRE 2012

CARTOGRAPHIE PHYSIQUE ET CHIMIQUE

  • 9h30-10h : DIOGO QUEIROS-CONDE (Université de Paris Ouest Nanterre La Défense) : « Ondes et turbulence dans le sfumato de Mona Lisa : une carte fluide des cosmogonies intimes »
  • 10h-10h30 : PIERRE LASZLO (Ecole polytechnique et Université de Liège – Belgique) : « Cartographie de la transformation chimique »
  • 10h30-11h : CLAUDE MERCIER (Psychanalyste, Toulouse) : « De l’échiquier physique au diagramme logique »

Discussion et pause

CARTOGRAPHIE LITTERAIRE

  • 11h15-11h45 : HELENE MARTINELLI (Universités Aix Marseille et Paris 4 Sorbonne) : « La carte dans le roman : L’Autre côté de Kubin »
  • 11h45-12h15 : LAURENT BAZIN (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) : « Poétique de l’insoumission : cartographies de l’imaginaire dans le roman contemporain pour adolescents »

Discussion et repas

CARTOGRAPHIE ARTISTIQUE

  • 14h-14h30 : MANOLA ANTONIOLI (ENSA Dijon ; Ensa-Versailles) et ALESSANDRO VICARI (ENSA Orléans et Strate Collège Sèvres) : « Les Mappe d’Alighiero Boetti dans le système ‘Alighiero et Boetti’ »
  • 14h30-15h : MARIE-HAUDE CARAES (Cité du design, Saint Etienne) et NICOLE MARCHAND-ZANARTU (Historienne de l’art) : « Images de pensée »

Discussion et pause

  • 15h15-15h45 : TILL ROESKENS (Artiste, Marseille) : « Vidéocartographies : Aïda, Palestine »
  • 15h45-16h15 : CATH RANNOU (Artiste, ENSA de Bretagne) : « Correspondances électroniques/hyper-cartes »

Discussion et pause

  • 16h30-17h : NATHALIE BREVET et HUGHES ROCHETTE (Artistes, Paris) : « 9+3 : cartographie d'un territoire traversé. Entre Gennevilliers et Chelles »
  • 17h-17h30 : STEPHANE DWERNICKI (ESAD Valenciennes) : « L'espace carto / graphique »

Discussion et clôture

Lieux

  • 2 rue Vivienne
    Paris, France

Dates

  • jeudi 04 octobre 2012
  • vendredi 05 octobre 2012

Mots-clés

  • cartographie, littérature, philosophie, arts, géographie, politique

Contacts

  • Alain Milon
    courriel : alain [dot] milon [at] u-paris10 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Alain Milon
    courriel : alain [dot] milon [at] u-paris10 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Esthétique et politique des cartes », Colloque, Calenda, Publié le mardi 11 septembre 2012, http://calenda.org/209544