AccueilLes transformations de la littérature orale à des fins positives ou négatives

Les transformations de la littérature orale à des fins positives ou négatives

Neuvièmes rencontres autour de la littérature orale

*  *  *

Publié le lundi 10 septembre 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Cette année les neuvièmes rencontres de septembre organisées par le Centre méditerranéen de littérature orale en partenariat avec la Médiathèque André Malraux à Béziers portent sur « Les transformations de la littérature orale à des fins positives ou négatives ». Cette manifestation aura pour objectif de développer des réflexions sur les manipulations tout au long de l’histoire des récits issus de la tradition orale. Pourquoi ? Comment ? Dans quels contextes ? Quelles en sont les conséquences aujourd’hui pour les conteurs et les chercheurs ? Ces rencontres contribueront à la réflexion sur « Éditer la littérature orale ».

Annonce

Il est courant de penser que la littérature orale recensant mythes, épopées, légendes, contes, fables, récits de vie, chants… a disparu ou qu’elle est réservée aux enfants, à la littérature jeunesse. Cependant, elle possède de nombreuses fonctions qui vont bien au-delà de ce principe. Outre sa participation à la transmission de l’héritage symbolique et identitaire d’un groupe qui transporte la façon de voir d’un peuple, elle est transmise conservant une forme stable et récurrente la situant comme un repère. Pourtant, elle évolue tout en semblant être identique….

Pour ces rencontres, nous développons à travers quelques thèmes certaines des transformations que la littérature orale a subi.  En effet, les différents types d’orature se sont vus, dans certains cas, être exploités au profit d’idéologies, d’exigences économiques, de religions, de guerres. Les créations orales populaires anciennes et contemporaines ont toujours été récupérées à des fins plus ou moins positives.  Ces productions ont été objet de manipulations dans des intentions idéologiques, thérapeutiques, pédagogiques, juridiques… Que ce soit dans l’Antiquité au niveau des mythes et des épopées, ou au Moyen âge avec les exempla, à la Renaissance où les récits folkloriques se sont vus adaptés en récits savants... Et encore de nos jours avec des adaptations marketing de contes en fonction du public.

Cette année, les rencontres invitent des intervenants spécialistes de disciplines universitaires diverses ayant travaillé sur ces problématiques afin qu’ils nous éclairent sur les raisons, les causes ou conséquences de ces transformations.

Programme des 2 jours

Samedi 22 septembre

  • 9h00 Accueil des participants
  • 9h30 Présentation des rencontres

10h00 Hercule au service de l’idéologie impériale : Isabelle  Callizot-Gouiffes, doctorante lettres, langues et littératures latines

  • 10h30 Discussion avec la salle
  • 10h45 Pause

11h00 Construction du récit de la vie d’un saint : la légende de Saint Gilles du Xeme siècle à nos jours : Monique Carlier, ethnologue indépendante

  • 11h30 Discussion avec la salle
  • 12h00 Repas libre

14h00 La manipulation des contes de transmission orale : un effet pervers de leur passage à l’écrit : Nicole Belmont, anthropologue, enseignante-chercheuse à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS, Laboratoire d'Anthropologie Sociale).

  • 14h45 Discussion avec la salle
  • 15H15 Pause

15h30 Le rôle des anthropologues dans l’aménagement des récits oraux : Laurent-Sébastien Fournier, docteur en ethnologie, anthropologie, Maître de conférences en sociologie du sport et des loisirs (HDR). En mission au CNRS Aix Marseille.

  • 16h00 Discussion avec la salle
  • 17h00 Fin de la journée
  • 20h00 « Sans les mains et en danseuse », spectacle de Pépito Matéo, festival Cont’o’Folies, sur réservation

Dimanche 23 septembre 

  • 9h00 Accueil des participants

9h30 L’invention du conte : de l’oral à l’écrit : Tristan Landry, Docteur en Histoire, Professeur adjoint, université de Sherbrooke-Canada

  • 10h15 Discussion avec la salle
  • 10h45 Pause

11h00 Titre à venir : Jocelyne Bonnet-Carbonnel, professeur émérite d’ethnologie, anthropologue, fondatrice d’EURETHNO  du conseil de l’Europe

  • 11h30 Discussion avec la salle
  • 12h00  Repas libre

14h00  Table ronde : Les transformations de la littérature orale à des fins pédagogiques, thérapeutiques, éditoriales….

Modérateur Marc Aubaret, directeur du CMLO, ethnologue

Conteurs professionnels dont Catherine Caillaud, conteuse et enseignante

  • 14h45 Discussion avec la salle
  • 15h15 Pause

15h30 Table ronde : Les nouvelles formes de diffusion de la littérature orale et leurs possibles exploitations idéologiques.

Conteurs professionnels dont  Nora Aceval conteuse traditionnelle, Melisdjane Sezer conteuse, danseuse orientale

Modérateur Marc Aubaret, directeur du CMLO, ethnologue

  • 16h15 Discussion avec la salle
  • 16h45 Conclusion des rencontres 
  • 17h00  Fin de la journée

Catégories

Lieux

  • 1 place du 14 juillet (Médiathèque André Malraux)
    Béziers, France

Dates

  • samedi 22 septembre 2012
  • dimanche 23 septembre 2012

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Littérature orale, transmission orale, conte

Contacts

  • Marc Aubaret
    courriel : isabelle [dot] cerrito [at] euroconte [dot] org

URLS de référence

Source de l'information

  • Isabelle Cerrito
    courriel : isabelle [dot] cerrito [at] euroconte [dot] org

Pour citer cette annonce

« Les transformations de la littérature orale à des fins positives ou négatives », Colloque, Calenda, Publié le lundi 10 septembre 2012, http://calenda.org/209545