AccueilLe président de la République face à la caricature (1848-2012) : une cible comme les autres ?

*  *  *

Publié le lundi 10 septembre 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Les intervenants de cette journée d’étude se proposent de réfléchir à la manière dont les présidents de la République, depuis le premier d’entre eux, ont été brocardés par la satire française ou étrangère. De Louis-Napoléon Bonaparte à de Gaulle, de Raymond Poincaré à Nicolas Sarkozy, quels traitements de faveur ou de défaveur la caricature réserve-t-elle à ce personnage central des institutions républicaines, protégé par un statut si particulier ?

Annonce

Comme le notait Michel Debré, la présidence de la République constitue la « clef de voûte » des institutions françaises. Si les attributions du président ont notablement changé depuis 1848, l’hôte de l’Élysée incarne sans discontinuer la Nation, quand il ne dirige pas directement le pouvoir d’État. Quelques mois après l’élection présidentielle française, les intervenants de cette journée d’étude se proposent de réfléchir à la manière dont les présidents de la République, depuis le premier d’entre eux, ont été brocardés par la satire française ou étrangère. De Louis-Napoléon Bonaparte à de Gaulle, de Raymond Poincaré à Nicolas Sarkozy, quels traitements de faveur ou de défaveur la caricature réserve-t-elle à ce personnage central des institutions républicaines, protégé par un statut si particulier ? Quels symboles le dessinateur utilise-t-il pour désigner la magistrature suprême et les lieux de pouvoir qui y sont associés ? Et à l'opposé, quelles entraves rencontre le satiriste quand il choisit d’attaquer cet édile, désigné par le seul Congrès ou par le suffrage universel ?

Programme de la journée

Matinée

9H30  : Introduction de Pascal Dupuy et Guillaume Doizy

10H00 : Michela Lo Feudo, (Université Frédéric II de Naples) : « De Président à Empereur : Louis-Napoléon Bonaparte dans le "Journal pour rire » (1848-1855)".

10H30 : Guillaume Doizy (auteur d’ouvrages sur la caricature) : « Du chapeau cabossé de Loubet au pif du général de Gaulle, l’identité caricaturale des présidents de la République »

11H00 : Agnès Sandras Fraysse, (conservatrice BNF), « ‘On a bien blagué le pyjama de Deschanel': les conséquences d'un évènement cocasse sur la caricature présidentielle »

11H30 : Stéphane Mazurier, (Agrégé et docteur en histoire) : « Pompidou, Giscard et Mitterrand : l’assaut de Hara Kiri et Charlie Hebdo »

Après-midi

14H30 : Marine Lopata (Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3) : « François Mitterrand et Valéry Giscard d'Estaing face à la caricature dans le journal El Papus. Un regard satirique sur la politique française et espagnole à travers les élections présidentielles de 1981 ».

15H00 : Ana Pedrazzini (Université Nationale de Comahue, Argentine), « Jacques Chirac et Carlos Menem au crible des caricatures de la presse française et argentine »

15H30 : Pascal Dupuy (Université de Rouen) : "Vive la différence" : Mitterrand, Chirac et Sarkozy sous le crayon de Steve Bell"

16H00-18H : Débat transversal et conclusion en présence des sept intervenants et de dessinateurs

Lieux

  • Centre permanent du dessin de presse et d'humour
    Saint-Just-Saint-Rambert, France

Dates

  • vendredi 05 octobre 2012

Mots-clés

  • caricature, dessin de presse, président de la république, représentation, image satirique

Contacts

  • Guillaume Doizy
    courriel : guillaume [dot] doizy [at] orange [dot] fr

Source de l'information

  • Guillaume Doizy
    courriel : guillaume [dot] doizy [at] orange [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le président de la République face à la caricature (1848-2012) : une cible comme les autres ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 10 septembre 2012, http://calenda.org/209553