AccueilLa ferme moderne

La ferme moderne

Modern farm

Les campagnes européennes et les territoires coloniaux entre tradition et innovation

European campaigns and colonial territories between tradition and innovation

*  *  *

Publié le vendredi 21 septembre 2012

Résumé

Alors que semble se défaire l’ancienne césure entre ville et campagne, selon un double processus d’urbanisation généralisée des territoires et de recherche d’une écologie – voire d’une agriculture – urbaine, ce colloque, deuxième volet d’une réflexion entamée en 2010 à l’occasion du colloque « L’Art de bâtir aux champs. Modernité du patrimoine rural et théorie des constructions agricoles », entend contribuer au débat contemporain en éclairant ses racines culturelles.

Annonce

Présentation

Le XXe siècle voit s’amplifier le transfert de population des campagnes vers les villes, déjà largement engagé en Europe depuis la révolution industrielle. La ville s’y affirme, au détriment de l’espace rural, comme point de convergence des enjeux contemporains et des innovations ; sa croissance concentre l’attention des pouvoirs publics, des urbanistes, des architectes et, par contrecoup, celle des historiens. Pourtant, si l’architecture du XXe siècle fut essentiellement urbaine, le monde rural n’a pas été laissé pour compte. Au contraire, dans la continuité des réformes entreprises depuis le milieu du XVIIIe siècle, il a fait l’objet de multiples expérimentations et entreprises de modernisation ou de reconstruction, souvent liées aux grands conflits mondiaux et aux mutations géopolitiques, dans lesquelles les impératifs pratiques et les enjeux idéologiques étaient étroitement liés. Ces démarches, pour changer le cadre de vie et de production et accroître la rentabilité des exploitations, mais aussi pour réformer les sociétés rurales – sinon l’homme rural – s’inscrivent dans des perspectives souvent planifiées au niveau national, dans un contexte dialectique entre internationalisation et défense des traditions ou du Genius Loci. Elles ont produit un important patrimoine qu’il convient d’identifier, d’étudier et de protéger. Maintenant que semble se défaire l’ancienne césure entre ville et campagne, selon un double processus d’urbanisation généralisée des territoires et de recherche d’une écologie – voire d’une agriculture – urbaine, ce colloque, deuxième volet d’une réflexion entamée en 2010 à l’occasion du colloque «L’Art de bâtir aux champs. Modernité du patrimoine rural et théorie des constructions agricoles», entend contribuer au débat contemporain en éclairant ses racines culturelles.

Programme

Jeudi 11 octobre 2012

9h00 Accueil
9h15 Introduction

Combats idéologiques et politiques publiques

 Présidence Isabelle Rolland

  • 9h30 Leberecht Migge (1881-1935), et la ferme ‘selon les principes biologiques’
    Corinne Jaquand (ENSA Paris-Belleville)
  • 10h00 La maison rurale sicilienne pendant le fascisme : entre tradition et innovation
    Liliane Dufour (ENSA Paris-Belleville)
  • 10h30 Pause café
  • 10h45 La Cité Paysanne de Marckolsheim (1940–1944). Étude et protection d’un quartier de fermes modèles en Alsace
    Clémentine Albertoni (chargée de la protection des monuments historiques en Alsace), Séverine Wodli (architecte), Laurine Sandoval (historienne)
  • 11h15 Collective Farm Modernism in Soviet Estonia
    Mart Kalm (Estonian Academy of Arts, Tallinn)
  • 11h45 De la systématisation de Bucarest à la destruction des villages roumains
    Bogdan Andrei Fezi (architecte)

12h15 Discussion

13h Pause déjeuner

Conflits mondiaux et reconstructions, patrimoine du XXe siècle

 Présidence Bernard Toulier

  • 14h30 Architectures d’entre-deux. Le cas des fermes allemandes en Moselle : 1870-1945
    Marie Gloc (conservateur en chef, Conseil général de la Moselle)
  • 15h00 La reconstruction des fermes dans le département de l’Aisne après 1918. Constats, enjeux et cas d’études
    Jean-Charles Cappronnier (Cartes et plans, Archives nationales Paris), Franck Delorme (Centre d’archives d’architecture du XXe siècle, Cité de l’architecture et du patrimoine)
  • 15h30 Les reconstructions vosgiennes en milieu rural après la Seconde guerre mondiale
    Jean-Yves Henry (Service de l’Inventaire de Lorraine)
  • 16h00 La reconstruction du village témoin du Bosquel dans la Somme après 1940
    Xavier Dousson(architecte, chercheur au LACTH, ENSAP de Lille)

16h30 Discussion

Vendredi 12 octobre 2012

L’innovation contre la tradition ?

Présidence Pascal Liévaux

  • 9h30 Rationaliser l’architecture du monde agricole :  Siracourt, village-pilote de la Reconstruction (1946-1951)
    Céline Frémaux (Service de l’Inventaire de Guyane)
  • 10h00 Les fermes du domaine Renault d’Herqueville  dans l’Eure
    Bernard Bodinier (professeur émérite, Université de Rouen), Yvette Petit-Decroix (professeur honoraire d’histoire et géographie)
  • 10h30 Pause café
  • 10h45 La ferme et le village radieux de Le Corbusier
    Gilles Ragot (ENSAP Bordeaux)
  • 11h15 Le hangar : de l’abri polyvalent à l’édifice spécialisé, l’avènement d’un emblème architectural de la modernisation agricole.
    Hervé Cividino (Architecte-urbaniste CAUE du Loiret, EA 2219 UBO‐Géoarchitecture)
  • 11h45 Les constructions agricoles : des objets discrets de la modernisation productiviste
    Philippe Madeline (Université de Caen - Basse Normandie, UMR Espaces et Sociétés 6590 CNRS)

12h15 Discussion

13h Pause déjeuner

Architecture rurale et société de la connaissance

Présidence Emilie d’Orgeix

  • 14h30 Le débat sur l’architecture rurale en Italie et l’exposition de Giuseppe Pagano à la Triennale de 1936
    Giovanna D’Amia (Politecnico di Milano)
  • 15h00 The Kibbutz and the Moshav in the European Architectural Press
    Marina Epstein-Pliouchtch (Faculté d’architecture et d’urbanisme, Technion, IIT, Haïfa, Département d’études de la conservation, Western Galilee College, Acre), Tzafrir Fainholtz (Faculté d’architecture et d’urbanisme, Technion, IIT, Haïfa)
  • 15h30 De La Ferme radieuse de Le Corbusier au Regional Planning de Ludwig Hilberseimer : deux architectes modernes face à l’aménagement des campagnes
    Guillemette Morel Journel (ENSAVT Marne-La Vallée)
  • 16h00 Les fermes coloniales et la naissance de l’agritourisme dans la Tunisie contemporaine
    Lassaad dandani (historien, Tunis)


16h30 Discussion

17h00 Conclusions :  Jean-Philippe Garric (INHA/ENSA Paris-Belleville)

Lieux

  • INHA, Salle Vasari, Galerie Colbert - 2 rue Vivienne
    Paris, France

Dates

  • jeudi 11 octobre 2012
  • vendredi 12 octobre 2012

Mots-clés

  • architetecture rurale, reconstruction, ferme, hangar,

Contacts

  • Pascal Liévaux
    courriel : pascal [dot] lievaux [at] culture [dot] gouv [dot] fr

Source de l'information

  • Béatrice Berchon
    courriel : beatrice [dot] berchon [at] culture [dot] gouv [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La ferme moderne », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 21 septembre 2012, http://calenda.org/209618