AccueilCorps en défaut

Corps en défaut

Bodies at fault

Journée doctorale « Recherches en psychanalyse »

"Psychoanalysis research" doctoral study day

*  *  *

Publié le mardi 02 octobre 2012

Résumé

Les premières doctorales de l’UFR d’Études psychanalytiques entendent mobiliser l’effort de recherche sur une tâche précise : déplier l’ensemble des figures par lesquelles le corps, en tant que lieu de manque, questionne tous les niveaux auxquels contribue le discours psychanalytique (psycho-pathologie, psychologie développementale, anthropologie, politique, etc.). Nous proposerons donc d’interroger la façon dont le corps donne à voir ou à entendre ses défauts (phénomènes psychotiques, pathologies s’exprimant sur le terrain somatique, défaillances corporelles), révélant, selon la voie qui va du pathologique au normal, qu’avoir un corps ne va pas de soi.

Annonce

Présentation

Les premières doctorales de l’UFR d’Études psychanalytiques entendent mobiliser l’effort de recherche sur une tâche précise : déplier l’ensemble des figures par lesquelles le corps, en tant que lieu de manque, questionne tous les niveaux auxquels contribue le discours psychanalytique (psycho- pathologie, psychologie développementale, anthropologie, politique, etc.).

C’est que le corps dans sa relation au symptôme ne s’introduit pas dans la psychanalyse seulement comme destin (du conflit), mais aussi comme source (de la pulsion). De là découle la nécessité, pour la psychanalyse comme pour la psyché, de tenir l’articulation problématique entre structure fantasmatique et nature réelle du corps.

C’est ce qu’attestent, par exemple, certaines manifestations psychotiques, quand le corps se fait le lieu d’un déchainement de la jouissance, d’une faille où il s’exprimerait sans n’être aucunement assujetti à l'ordre du langage.

Corps qui questionne également la clinique traditionnelle des névroses, où il pointe pour le sujet le décalage, que Freud nomma castration, entre des potentialités physiologiquement finies (rapport déterminé à l'espace, au temps, à la naissance et la mort, à la partition sexuée du genre humain...) et la « toute puissance des pensées ».

Nous proposerons donc d’interroger la façon dont le corps donne à voir ou à entendre ses défauts (phénomènes psychotiques, pathologies s’exprimant sur le terrain somatique, défaillances corporelles), révélant, selon la voie qui va du pathologique au normal, qu’avoir un corps ne va pas de soi.

Entrée libre

Programme 

Ouverture

Modérateur : François Villa

9h  — Sophie de Mijolla, Christian HoffmannSara Piazza — Accueil et introduction

9h10 — Conférence d’ouverture

  • Simone Korff Sausse
    Corps en défaut ou corps alternatif ?

9h40 — Discussion

Corps et langage

Modératrice : Françoise Neau

  • 9h50 — Thomas Lepoutre
    Pour (ré)introduire le corps dans la psychanalyse
  • 10h10 — Yulia Popova
    Quand le verbe devient chair
  • 10h30 — Adèle Assous
    Un corps engagé dans une parole qui fait défaut

10h50 — Discussion

11h00 — Pause

Corps et psychose

Modérateur : Alain Vanier

  • 11h10 — Sarah Troubé
    Le corps de l’expérience psychotique
  • 11h30 — Laure Westphal
    La perversion comme mode de résolution de la dissociation
  • 11h50 — Alice Lebailly
    David Nebreda, autoportraits de l’informe

12h10 — Discussion

12h30  — Pause déjeuner

Corps et  trauma

Modératrice : Catherine Desprat­‐Péquignot

14h —  Conférence invitée

  • Marie Gaille
    Le corps : un objet « absent » des sciences humaines et sociales ?

14h30 — Discussion 

  • 14h40 — Marco Araneda
    Le corps  comme  refuge,  le  refuge  comme  témoin : une figure  du corps dans l’œuvre d’Aharon  Appelfeld
  • 15h — Raphaëlle Bigex
    Du traumatisme au passage à l'acte : le corps pour seul témoin ?

15h20 — Discussion

15h30 — Pause

Corps et sexuation

Modératrice : Laurie Laufer

  • 15h50 — Jean Chambry
    De l’anorexie mentale au body building : l’identité masculine en question 
  • 16h10 — Manoel Madeira
    Le cas Raimundo

16h30 —Discussion

Corps, organes et  procréation

Modérateur : Drina Candilis

  • 16h40 — Vassiliki Simoglou
    Échecs de la FIV par don d’ovocytes ou l’enfant “but de la vie”
  • 17h — Diane Garnault
    Ectogenèse : objectif zéro défaut
  • 17h20 — Vincent Bourseul
    Le premier homme enceint

17h40 — Discussion

Conclusions de la journée

18h — Christian Hoffmann

Lieux

  • Université Paris Diderot, Salle des thèses - Halle aux farines 10-16 rue Françoise Dolto, 9-15 esplanade Pierre Vidal-Nacquet
    Paris, France (75013)

Dates

  • vendredi 19 octobre 2012

Fichiers attachés

Mots-clés

  • corps, psychisme, symptôme

Contacts

  • Sarah Troubé
    courriel : sarah [dot] troube [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Sarah Troubé
    courriel : sarah [dot] troube [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Corps en défaut », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 02 octobre 2012, http://calenda.org/221058