AccueilL'écriture dans les différentes disciplines : de l'école à l'université

L'écriture dans les différentes disciplines : de l'école à l'université

Writing in different disciplines: from school to university

IXe Conférence de consensus

9th consensus conference

*  *  *

Publié le jeudi 18 octobre 2012 par Elsa Zotian

Résumé

Dans la vie quotidienne de nos sociétés, la production écrite occupe une place de plus en plus importante, en partie en raison du développement des technologies numériques et informatisées.  Mercredi 28 novembre 2012, la conférence de consensus des IUFM d'Île de France permettra reflexions et échanges autour des questions de l'apprentissage et de l'usage de l'écriture, sous un angle pluridiciplinaire et transversal.

Annonce

Présentation

Dans la vie quotidienne de nos sociétés, la production écrite occupe une place de plus en plus importante, en partie en raison du développement des technologies numériques et informatisées. En soutenant la diffusion et le partage des connaissances, elle joue un rôle fondamental dans le développement personnel et professionnel des individus.

Dans le contexte éducatif, l’écriture fait l’objet d’un apprentissage long et formel et les aptitudes en production écrite sont déterminantes pour la réussite académique et professionnelle.

La Conférence de consensus vise à :

  • présenter, selon une approche pluridisciplinaire et transversale, les principales dimensions caractérisant l'apprentissage de l’écriture, et notamment les différentes composantes que l’apprenant doit maîtriser et articuler (graphomotricité, orthographe, rédaction, genres académiques). L’interdépendance de ces composantes, et l'évolution de leur influence mutuelle avec l'expertise, seront analysées.
  • contribuer à apporter aux étudiants, aux enseignants et aux formateurs, les fondements théoriques et conceptuels nécessaires à la prise en charge des questions relatives à l’écriture en situation professionnelle, scolaire et/ou universitaire.
  • formuler des propositions pédagogiques et didactiques contextualisées pour l'apprentissage de l'écriture et de la rédaction, en fonction du niveau scolaire et des systèmes de contraintes inhérents à l'activité et au scripteur.

Coordination

Denis Alamargot & Catherine Delarue-Breton, IUFM de l’Université Paris Est-Créteil - UPEC

Programme (9h-17h)

Cinq conférenciers ont été conviés pour présenter l’état de l’art sur ces questions :

« Quelle place doit-on accorder à la composante graphomotrice dans la compétence à écrire à l’école primaire ? »

  • Marie-France Morin - Université de Sherbrooke, Québec (Canada).

La complexité de l’apprentissage écriture à l’école primaire sera abordée ici sous l’angle du rôle de la composante graphomotrice dans le développement des habiletés en orthographe et en production de textes. Après avoir dressé un portrait général de l’état actuel des recherches qui caractérisent l’activité de l’apprenti scripteur, il sera question de l’influence de certains choix pédagogiques sur le développement de la compétence à écrire, notamment à l’égard du style d’écriture enseigné (écriture en script et cursive).

« Écrire, Orthographier et Rédiger : des difficultés de mise en oeuvre. »

  • Michel Fayol (en collaboration avec Bernard Slusarczyk) - Université Blaise Pascal de Clermont Ferrand et CNRS (France)

Les conceptions théoriques de la production verbale écrite font ressortir la complexité de cette activité. Cette complexité tient d'une part à la diversité et au nombre des composantes impliquées. Elle résulte d'autre part de la nécessité d'orchestrer leur mise en œuvre au cours même de la rédaction. Deux composantes dites de "bas niveau" ont été particulièrement étudiées : la graphomotricité et l'orthographe. La communication portera plus particulièrement sur l'orthographe. Elle dressera un bilan des travaux antérieurs et rapportera des données nouvelles relatives au Français, lequel ne peut être abordé en transposant simplement les résultats recueillis dans les pays non francophones.

« Aspects linguistiques des textes d'élèves : écriture, réécriture. »

  • Claire Docquet - Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 (France)

La communication aura pour objet la description de textes d'élèves de fin d'école primaire ainsi que l'exploration des procédures et des cheminements (méta)linguistiques qui conduisent à l’élaboration de ces textes. A partir d'un corpus de reconstitutions d'écriture en temps réel, il s'agira de s'interroger sur les modalités effectives de la production, leur variabilité et les interventions didactiques susceptibles de favoriser une réflexion conjointe sur le texte et sur la langue.

« La construction du sujet écrivant, de l’école au collège. »

  • Sylvie Plane - IUFM de l'Académie de Paris, Université Paris-Sorbonne (France)

De l’entrée à l’école élémentaire jusqu’à la fin du collège, les enfants connaissent une transformation cognitive et culturelle fondamentale en apprenant à maîtriser l’écriture. Cette transformation, dont l’école est l’acteur majeur, ne consiste pas uniquement en l’acquisition de compétences standardisées, c’est aussi une construction personnelle qui fait que l’élève devient véritablement un sujet écrivant, avec son individualité et ses spécificités. Cette communication portera sur les hypothèses qui sous-tendent les dispositifs didactiques d’enseignement de l’écriture et sur la manière dont s’exprime la diversité des comportements scripturaux.

« Enseigner la rédaction des genres universitaires : pourquoi, comment ? »

  • Christiane Donahue - Dartmouth College (USA)

En commençant par une définition provisoire des «genres universitaires», cette communication se focalisera ensuite sur les questions pédagogiques et scientifiques (et la relation compliquée entre science et pédagogie) concernant l’apprentissage de la rédaction à l’Université, au cœur de différentes disciplines. Des exemples européens et états-uniens de curriculums et d’aides offerts aux étudiants afin de soutenir cet apprentissage seront développés. Ces exemples permettront d’étudier le rôle spécifique des disciplines dans la construction des genres et leur apprentissage en contexte universitaire. La communication se terminera par une série de questions prospectives.

Publics concernés

Cette conférence de consensus concerne les étudiants IUFM, les enseignants et formateurs de tous niveaux, mais aussi tous les professionnels confrontés aux questions de la production écrite, dans les institutions, administration ou entreprises.

Les membres du jury

Les membres du jury motiveront les discussions et contribueront aux débats. Ils participeront également aux publications qui suivront la conférence, et procèderont notamment à la rédaction d’une note de synthèse.

  • IUFM de l’Académie de Créteil (Université Paris Est-Créteil) : Brigitte Marin, Marie-Françoise Fradet + un étudiant
  • IUFM de l’Académie de Paris (Université de Paris-Sorbonne) : Antony Soron, Mariane Berissi et Christine Vénérin + un étudiant
  • IUFM de l’Académie de Versailles (Université de Cergy-Pontoise) : Marie-France Bishop, Jacques David et Anissa Belhadjin + un étudiant
  • Inspection Générale de l’Éducation Nationale (Groupe Lettres) : Olivier Barbarant

Lieux

  • Amphithéâtre de la MGEN - MGEN, 3 square Max Hymans
    Paris, France (75015)

Dates

  • mercredi 28 novembre 2012

Fichiers attachés

Mots-clés

  • écriture, apprentissage, école, université, écrire, éducation

Contacts

  • Catherine Delarue-Breton
    courriel : catherine [dot] delarue-breton [at] u-pec [dot] fr
  • Denis Alamargot
    courriel : denis [dot] alamargot [at] u-pec [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Laura Talavera
    courriel : laura [dot] talavera [at] u-pec [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L'écriture dans les différentes disciplines : de l'école à l'université », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 18 octobre 2012, http://calenda.org/224074