AccueilFaut-il y croire pour guérir ?

Faut-il y croire pour guérir ?

Do you have to believe to heal?

*  *  *

Publié le lundi 19 novembre 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

En matière de guérison, la croyance est souvent vue comme une posture de confiance dans l’issue de la maladie, qui viendrait appuyer l’effort thérapeutique, voire parfois le supplanter comme tend à le montrer la notion complexe d’effet relationnel (appelée aussi effet placebo). Cette notion, qui apparaît comme un lieu fourre-tout de ce qui échappe au contrôle médical, insiste sur l’importance de la confiance placée dans la thérapeutique mobilisée, comme dans le thérapeute qui la pratique. La croyance en l’efficacité du soin semble prépondérante dans l’efficacité effective de celui-ci. Le croire ne se limite ni à l’effet placebo ni à une approche religieuse de la guérison, mais est à l’œuvre dans toute démarche thérapeutique, du côté du malade comme du côté de son thérapeute. Ce qui nous invite à mesurer l’impact des enjeux de sens et de l’élaboration symbolique dans la quête de guérison. 

Annonce

Présentation

Il est beaucoup question de croyance dans la quête de guérison, d’abord parce que, pour qu’un processus thérapeutique soit engagé, il faut d’abord que le patient et son médecin y croient a minima. Trop souvent, le savoir est opposé au croire, comme deux approches de l’acte thérapeutique qui consacreraient l’autorité scientifique du médecin face au discours subjectif de son patient, plus ou moins en proie à des imaginaires de la maladie, qui le relègue du côté méprisé de la croyance. Mais en quoi s’agit-il ici de croire ? En matière de guérison, la croyance est souvent vue comme une posture de confiance dans l’issue de la maladie, qui viendrait appuyer l’effort thérapeutique, voire parfois le supplanter comme tend à le montrer la notion complexe d’effet relationnel (appelée aussi effet placebo). Cette notion, qui apparaît comme un lieu fourre-tout de ce qui échappe au contrôle médical, insiste sur l’importance de la confiance placée dans la thérapeutique mobilisée, comme dans le thérapeute qui la pratique. La croyance en l’efficacité du soin semble prépondérante dans l’efficacité effective de celui-ci. Le croire ne se limite ni à l’effet placebo ni à une approche religieuse de la guérison, mais est à l’œuvre dans toute démarche thérapeutique, du côté du malade comme du côté de son thérapeute. Ce qui nous invite à mesurer l’impact des enjeux de sens et de l’élaboration symbolique dans la quête de guérison. 

La journée se déroulera en trois temps :

  • 1er temps : Jean-Marie Gueullette, professeur à l’Université Catholique de Lyon et directeur du Centre Interdisciplinaire d’Ethique, reviendra sur les enjeux éthiques du rapport entre savoir et croire dans la recherche de guérison.
  • 2ème temps : Dialogue entre Patrick Lemoine, psychiatre, docteur en neurosciences, ancien praticien hospitalier et directeur d’enseignement clinique à l’université Claude Bernard Lyon 1, qui s’est intéressé à la question de l’effet placebo, et Sylvie Fainzang, directeur de recherche à l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), spécialisée en anthropologie de la maladie et titulaire d’une habilitation à diriger des recherches de l'EHESS.
  • 3ème temps : Ce troisième temps poursuivra la réflexion à partir de l’expérience pratique. Interviendront notamment dans ce cadre Yves Matillon, professeur des universités – médecin des hôpitaux, conseiller technique pour l'enseignement, la recherche et les professions de santé au ministère de la Santé, directeur du laboratoire interuniversitaire "Santé, individu, société" de l’Université de Lyon, Claire Marin, philosophe, auteure de Hors de moi publié aux éditions Allia et Violences de la maladie, violence de la vie publié chez Armand Colin, Dr Jacques Marblé, psychanalyste, consultant dans une unité de traitement de la douleur à Lyon, membre de l'association de psychanalyse "Jacques Lacan" et de la Société Française d'Etude et Traitement de la Douleur, Laurent Denizeau, maître de conférences à l’Université Catholique de Lyon, anthropologue au Centre Interdisciplinaire d’Ethique.

Programme

Journée d’étude : Faut-il y croire pour guérir ?, Jeudi 29 novembre 2012, 15 h – 19 h, En collaboration avec la Villa Gillet, dans le cadre de « Mode d’emploi : un festival des idées », Université catholique de Lyon

Le croire ne se limite ni à l’effet placebo ni à une approche religieuse de la guérison, mais est à l’œuvre dans toute démarche thérapeutique, du côté du malade comme du côté de son thérapeute. Ce qui nous invite à mesurer l’impact des enjeux de sens et de l’élaboration symbolique dans la quête de guérison. 

  • 15h : Jean-Marie Gueullette, professeur à l’Université Catholique de Lyon et directeur du Centre Interdisciplinaire d’Ethique, reviendra sur les enjeux éthiques du rapport entre savoir et croire dans la recherche de guérison.
  • 15h45 : Réponses de Patrick Lemoine, psychiatre, docteur en neurosciences, ancien praticien hospitalier et directeur d’enseignement clinique à l’université Claude Bernard Lyon 1, qui s’est intéressé à la question de l’effet placebo, et Sylvie Fainzang, directeur de recherche à l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), spécialisée en anthropologie de la maladie et titulaire d’une habilitation à diriger des recherches de l'EHESS.
  • 16h45 : Discussion.

17h-17h30 : Pause.

  • 17h30 : Table-ronde avec Yves Matillon, professeur des universités – médecin des hôpitaux, conseiller technique pour l'enseignement, la recherche et les professions de santé au ministère de la Santé, directeur du laboratoire interuniversitaire "Santé, individu, société" de l’Université de Lyon, Claire Marin, philosophe, Jacques Marblé psychiatre et psychanalyste, membre de la Société Française d’Etude et de Traitement de la Douleur.
  • 18h : Débats avec le public. 
  • Animation : Laurent Denizeau, maître de conférences à l’Université Catholique de Lyon, anthropologue au Centre Interdisciplinaire d’Ethique.

Bibliographie :

  • Rémy BOUSSAGEON, Pascal MAIRE (dir.), Placebo, le remède des remèdes, Lyon, Jacques André éditeur, 2008.
  • Nicole DURISCH GAUTHIER, Ilario ROSSI, Jörg STOLZ (dir.), Quêtes de santé. Entre soins médicaux et guérisons spirituelles, Genève, Labor et Fides, 2007.
  • Sylvie FAINZANG, Médicaments et société, Le patient, le médecin et l’ordonnance, Paris, PUF, 2001.
  • Jean-Marie GUEULLETTE, « Savoir et croyances à l’œuvre dans la guérison », Revue de l’Université catholique de Lyon, 18, décembre 2010, 24-27.
  • Patrick LEMOINE, Le mystère du placebo, Paris, Odile Jacob, 1996.
  • Claire MARIN, Hors de moi, Paris, Allia, 2008.

Catégories

Lieux

  • Site de Bellecour, Salle Jean-Paul II - 25 rue du Plat
    Lyon, France (69002)

Dates

  • jeudi 29 novembre 2012

Mots-clés

  • quête de guérison, soin, guérir, éthique,acte thérapeuthique...

Contacts

  • Claire Col
    courriel : cie [at] univ-catholyon [dot] fr

Source de l'information

  • Emeline Ronget
    courriel : comphilo [at] univ-catholyon [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Faut-il y croire pour guérir ? », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 19 novembre 2012, http://calenda.org/225195