AccueilManger au travail (2012-2013)

Manger au travail (2012-2013)

Eating at work (2012-2013)

*  *  *

Publié le mercredi 07 novembre 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Pour sa troisième année consécutive, ce séminaire explore les pratiques alimentaires des milieux populaires et place au cœur de ses observations les relations hiérarchiques et les sociabilités du monde du travail. La formule placée en exergue du programme de l’année 2011-2012 continue à structurer la réflexion : s’il importe de comprendre comment et jusqu’à quel point s’exerce la domination des employeurs ou des autorités dans la sphère de la prise de repas, notamment par le biais du contrôle du temps, des contenus et du goût, il s’agit aussi de comprendre ce que représente le repas au travail (ou en relation avec le travail) pour ceux qui y sont contraints : est-ce encore une manière de travailler ou une manière de se soustraire au travail ? Que fait-on en même temps qu’on mange au travail ? Le programme proposé cette année met l’accent sur la variété des pratiques et leur évolution. Il cherche également à sonder quelques marges, des temps hors du travail qui constituent néanmoins d’importants moments de sociabilité pendant lesquels, autour de la table, jouent fortement les mécanismes de solidarité, de distinction et de politisation.

Annonce

Programme 

Pour sa troisième année consécutive, ce séminaire explore les pratiques alimentaires des milieux populaires et place au cœur de ses observations les relations hiérarchiques et les sociabilités du monde du travail. La formule placée en exergue du programme de l’année 2011-2012 continue à structurer la réflexion : s’il importe de comprendre comment et jusqu’à quel point s’exerce la domination des employeurs ou des autorités dans la sphère de la prise de repas, notamment par le biais du contrôle du temps, des contenus et du goût, il s’agit aussi de comprendre ce que représente le repas au travail (ou en relation avec le travail) pour ceux qui y sont contraints : est-ce encore une manière de travailler ou une manière de se soustraire au travail ? Que fait-on en même temps qu’on mange au travail ? Le programme proposé cette année met l’accent sur la variété des pratiques et leur évolution. Il cherche également à sonder quelques marges, des temps hors du travail qui constituent néanmoins d’importants moments de sociabilité pendant lesquels, autour de la table, jouent fortement les mécanismes de solidarité, de distinction et de politisation.

15 novembre 2012

Manger au travail à l'ère industrielle : à l’intérieur ou en dehors de l'entreprise ?

  • Martin BRUEGEL (historien, INRA) : Congrus ? Incongrus ? Portions et repas pris hors domicile au tournant du XXe siècle
  • Ferruccio RICCIARDI (historien, EHESS) : L’alimentation au travail dans l’Italie du XXe siècle. De l’époque fasciste à la République

17 janvier 2013

Le moment du banquet

  • Vincent ROBERT (historien, Université Paris I) : « Les révolutionnaires anarchistes n'ont pas d'argent à dépenser dans les casseroles d'exploiteurs capitalistes » (rapport de police, Lyon, env. 1880)

28 février 2013

L’alcool comme alimentation des milieux populaires

  • Matthieu LECOUTRE (historien, chercheur associé Centre Chevrier) : Les milieux populaires et l'alcool à l'époque moderne
  • Thomas DEPECKER (sociologue, INRA) : L’inutilité du vin et la contrainte des liqueurs : l’enseignement ménager, les  nutritionnistes et la qualification des consommations alcoolisées à la fin du XIXe siècle

11 avril 2013

Journée d’étude : Le temps de la grève

La réflexion engagée en termes de résistance et d’acculturation, d’identités et de relations a conduit à considérer que l’alimentation était un enjeu important de ce moment si particulier qu’est la grève. La soupe communiste et les lieux de restauration investis ou mis en place pendant les mouvements sociaux constituent des lieux de sociabilité où se construit la lutte et s’expriment les solidarités et les tensions. En faire l’étude permet de comprendre comment la cohérence interne d’un mouvement se réalise ou se défait et de mesurer la force ou les limites des appuis extérieurs. Cette journée d’étude sondera des expériences qui s’étalent sur plus d’un siècle dans des contextes très divers, de la grande grève du bassin minier de Blanzy-Montceau en 1901 aux conflits des années 1968, des grèves des années 1920 au Front populaire.

Avant programme :

Stéphane Gacon, Francois Jarrige, Monique Piton, Morgan Poggioli, Vincent Porhel (sous réserve), Xavier Vigna. 

Responsables

Thomas Bouchet, François Jarrige, Stéphane Gacon, François-Xavier Nérard, Xavier Vigna

Lieux

  • Le jeudi de 14 heures à 17 heures. Salle Georges Chevrier (3ème étage bâtiment droit-lettres) sauf le 17 janvier (salle du conseil de lettres). - 2 boulevard Gabriel
    Dijon, France (21)

Dates

  • jeudi 15 novembre 2012
  • jeudi 17 janvier 2013
  • jeudi 28 février 2013
  • jeudi 11 avril 2013

Mots-clés

  • histoire sociale, alimentation

Source de l'information

  • Stéphane Gacon
    courriel : stephane [dot] gacon [at] u-bourgogne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Manger au travail (2012-2013) », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 07 novembre 2012, http://calenda.org/225898