AccueilLe temps en pratiques

Le temps en pratiques

Time in practice

Représenter les dynamiques en SHS

Representing dynamics in HSS

*  *  *

Publié le lundi 05 novembre 2012 par Julien Gilet

Résumé

Troisièmes journées d'étude méthodologiques de l'association ESSPACES (association des étudiants en sciences sociales pour l'analyse et la compréhension de l'espace et des sociétés). Ces journées s'articulent autour des usages des méthodologies liées au temps dans les travaux de jeunes chercheurs en sciences humaines et sociales.  

Annonce

Argumentaire :

Tout objet de recherche en sciences humaines et sociales est évolutif et s’inscrit dans une temporalité qui lui est propre. Il n’est donc pas possible d’exclure le temps de notre cadre d’analyse. Nos approches du temps conditionnent nos constructions des temporalités. Le temps est un support immuable et chacun en a une appréhension différente, notamment en fonction de sa discipline, de son objet de recherche, etc. Même si nous sommes contraints de figer une situation pour la comprendre et l’expliquer, nous ne pouvons faire abstraction de son caractère dynamique.

Dès lors, comment dépasser la succession des états dans nos pratiques et quels moyens mettre en œuvre pour représenter cette dimension temporelle ?

L’étude de tout phénomène social implique la définition d’échelles d’analyse (le court terme, le moyen terme ou le long terme) admettant que ces échelles et leurs emboitements diffèrent en fonction de chaque contexte de recherche. Si le texte permet de décrire un phénomène, sa représentation graphique offre une dimension plus didactique, plus synthétique et plus analytique.


Pour comprendre la dynamique de l’objet étudié, il est nécessaire de la matérialiser et pour ce faire, nous disposons de méthodes nombreuses et diversifiées. Parmi elles, des représentations « statiques » (cartes, frises, tableaux, etc.) et d’autres « dynamiques » (vidéo, GPS, etc.) Le choix de la méthode et des informations représentées est conditionné par la subjectivité de l’auteur et ses objectifs de recherche.

Ce séminaire méthodologique est l’occasion de confronter l’ensemble de nos usages pour enrichir nos réflexions et nos pratiques de jeunes chercheurs.

L’angle d’attaque des contributions est centré sur la méthode et non sur l’objet de recherche. Il n’y a aucune restriction dans les disciplines concernées : toutes les approches et toutes les disciplines des SHS ont leur place dans un tel débat.

Programme :

22 novembre - 9h - Session 1 - Les échelles du temps

Salle de réunion du 1er étage de la MSH Val de Loire, 33 allée Ferdinand de Lesseps, 37000 Tours

Discutants : 

  • Marie-Pierre Lefeuvre (Université François-Rabelais, Tours, CITERES/ CoST)
  • Laurent Cailly (Université François-Rabelais, Tours, CITERES/CoST)

Grégory Piet (Université de Liège, laboratoire Spiral)

  • Usages politiques du temps et visions de l'avenir, quelles conséquences sur l'action publique liée aux changements climatiques ? Analyse comparée au sein du cas belge

Aurélie Bousquet (Université Bordeaux 3, UMR ADES)

  • Nos bases de données nous permettent-elles d'évaluer les changements d'occupation du sol ?

Chloé Vidal & Nicolas Rio (Ecole Normale Supérieure de Lyon, UMR EVS/IRPhiL)

  • Les scénarios, une méthode pour penser en dynamiques ?

22 novembre - 14h - Session 2 - La gestion du temps

Salle Vincent Labeyrie, rdc Département d'aménagement, Polytech Tours (même bâtiment que la MSH)

Discustants : 

  • Laure Jaquet (Université François-Rabelais, Tours, CITERES/IPAPE)
  • Serge Radet (Université de Caen Basse-Normandie, IUT d'Alençon)
  • Julien Crapet (Université de Caen Basse-Normandie, IUT d'Alençon)

Nawel Ait Ali (Université Toulouse 2 - Le Mirail, LISST-CERS)

  • Les rapports aux temps, une « boîte à outils » méthodologique

Elsa Gimenez (Université Toulouse 2 - Le Mirail, LISST-CERS)

  • Un entrelacement méthodologique pour comprendre la « situation » des usages informationnels ?

Conférence invitée

Serge Thibault (Université François-Rabelais, Tours, CITERES/IPAPE)

  • Temporalités dans les sciences de l'action et du projet ?

23 novembre - 9h - Session 3 - Le temps en images

Salle de réunion du 1er étage de la MSH Val de Loire, 33 allée Ferdinand de Lesseps, 37000 Tours

Discutants : 

  • Hélène Bailleul (Université de Rennes 2, ESO)
  • Georges-Henry Laffont (Institut Français d'Urbanisme, Lab'Urba)

Laure Brayer (Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble, CRESSON)

  • Raconter l'espace et le temps : la narration dans les dispositifs vidéographiques

Anne Faure (Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Grenoble, Les Métiers de l'Histoire de l'Architecture - Edifices-villes-territoires)

  • La représentation en acte pour penser l'espace architectural.

Samuel Coavoux (École Normale Supérieure de Lyon, Centre Max Weber)

  • L'ordre des choses. Étudier des séquences d'action en sociologie de la réception culturelle

Coordination :

  • Matthieu Adam (Université François-Rabelais, Tours, CITERES/IPAPE)
  • Matthieu Alaime (Université François-Rabelais, Tours, CITERES/EMAM)
  • Mathieu Gigot (Université François-Rabelais, Tours, CITERES/CoST)
  • Daniel Morleghem (Université François-Rabelais, Tours, CITERES/LAT)
  • Gaël Simon (Université François-Rabelais, Tours, CITERES/LAT)

Catégories

Lieux

  • Salle de réunion du 1er étage, Salle Vincent Labeyrie - MSH Val de Loire, 33, allée Ferdinand de Lesseps (quartier des Deux Lions)
    Tours, France (37000)

Dates

  • jeudi 22 novembre 2012
  • vendredi 23 novembre 2012

Fichiers attachés

Mots-clés

  • méthodologie, temps, temporalité, représentations

Contacts

  • Association ESSPACES
    courriel : esspaces [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Association ESSPACES
    courriel : esspaces [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Le temps en pratiques », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 05 novembre 2012, http://calenda.org/225929