AccueilEntre histoires et mémoires : La guerre au musée, approches comparées

*  *  *

Publié le mercredi 07 novembre 2012 par Elsa Zotian

Résumé

Du livre au cinéma, du théâtre aux manuels scolaires, sans oublier les arts plastiques, la danse, le théâtre, la chanson, il existe de très nombreux supports de transmission, de mémorisation, de mémorialisation et d’oubli des faits de guerre, de leurs effets et de leurs causes plus ou moins lointaines. À travers ce colloque, largement ouvert aux chercheurs des sciences humaines et sociales (doctorants compris), il s’agit d’analyser et de confronter les narrations et les mises en scènes de la guerre au XXe siècle dans différents types d’espaces muséaux tant français qu’étrangers. Dans la lignée des colloques du CRID 14-18, le traitement comparatiste de la première guerre mondiale dans les espaces muséaux français et étrangers sera privilégié ; toutefois, une place importante sera également attribuée à la comparaison (inter)nationale diachronique (guerre d’Espagne, deuxième guerre mondiale, guerres civiles, conflits de décolonisation…).

Annonce

Le colloque est organisé par le Collectif de Recherche International et de Débat sur la Guerre de 1914-1918 (CRID 14-18) et le programme ANR-POP « Les Présents des Passés » (ANR-08-BLAN-0071-01-POP), en partenariat avec la mairie de Craonne, la Caverne du Dragon-musée du Chemin des Dames, la mission Chemin des Dames du Conseil général de l’Aisne, le Centre de Recherches Interdisciplinaires en Sciences humaines Et Sociales (EA 4424 CRISES) de l’Université Paul-Valéry Montpellier III et le Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine (CMMC) de l’Université de Nice-Sophia Antipolis.

Programme

Jeudi 8 novembre

Première session : Fabrique et usages du musée

14h : Président-discutant : Sarah GENSBURGER (CNRS, Institut de Sciences Sociales du Politique / Université Paris Ouest, France)

  • Antoine CHAMPEAUX (Délégation au patrimoine de l’Armée de terre, France) :
    "Du champ de bataille au musée : la spécificité des musées de la Défense"
  • Émilie DA LAGE, Michèle GELLEREAU et Agnieszka SMOLCZEWSKA TONA (Université de Lille III, projet TEMUSE 14-45, France) :
    "Le rôle des collectionneurs d’objets de la Première Guerre mondiale dans la médiation muséale et la transmission patrimoniale : exemples de petits et moyens musées de territoire dans le Nord Pas de Calais et en Flandre occidentale."
  • Dominique TROUCHE (Université Toulouse III, France) :
    "Dimensions sociale et symbolique des dispositifs info-communicationnels au musée d’histoire des guerres"

15h30-15h45 : Discussion

15h45-16h : Pause

  • Karla VANRAEPENBUSCH (Université de Neuchâtel, Suisse, et Vrije Universiteit de Bruxelles, Belgique) : "Musées d’histoire, recherche historique et historiens. La Grande Guerre exposée au Musée royal de l’Armée et d’Histoire militaire, au musée In Flanders Fields, et au Memorial Museum Passchendaele 1917."
  • Antonio BRUSA (Université de Bari, Italie) : "La guerre, objet de didactique."
  • Valérie OPERIOL (Université de Genève) et Bruno VEDRINES (Université de Genève) : "Analyse comparée de la documentation pédagogique proposée par quelques sites Internet des musées de la Grande Guerre."

17h30-18h : Discussion générale

Vendredi 9 novembre

Deuxième session : Fabriques et défabriques identitaires

Session II (première partie) - 9h : Fabriques national-héroïques

Président / discutant : Lynda DEMATTEO (Chargée de recherche CNRS, France)

  • Helena TRNKOVA (Université Montpellier III) : "La Première résistance dans les musées tchèques : à la recherche d’une mémoire perdue."
  • Stéfanie PREZIOSO (Université de Lausanne) : "Représenter l’engagement : autour des musées de la Résistance et de la Déportation en Italie."
  • Charlotte JELIDI (Institut de Recherche sur le Maghreb contemporain de Tunis, Tunisie) : "Nouveaux musées d’histoire ou lieux de mémoire : les musées de la Résistance et la fabrique des États-nations au Maghreb."

10h30-10h45 : Discussion

10h45-11h : Pause

  • Loubna LAMRHARI (Université Montpellier III) : "L’histoire au canon. La fabrique du récit historique dans les musées militaires en Turquie."
  • Fanny PASCUAL (Université de la Nouvelle-Calédonie) : "La couleur des coquelicots dans le Pacifique Sud : Australian War Memorial & Auckland War Memorial."

12h-12h30 : Discussion générale

Repas

Session II (2ème partie) - 14h : Fabriques territoriales et identités

Président / discutant : Ilaria PORCIANI (Université de Bologne, Italie)

  • Anne HERTZOG (Université de Cergy-Pontoise, France) : "Musée d’histoire de guerre et territoires. Echelle, discours, acteurs."
  • Anne-Sophie ANGLARET (Université Paris I, France) : "Le Centre mondial de la Paix, des Libertés et des Droits de l’Homme : une alternative aux musées de guerre ?"
  • Philippe OLIVERA (CRID 14-18, France) : "L’articulation du local et du national sur le terrain des tranchées : le cas du centre d’interprétation de Suippes (Champagne)."

15h30-15h45 : Discussion

15h45-16h : Pause

  • Michel LITALIEN (Direction Histoire et Patrimoine du ministère de la Défense, Canada) : "La violence guerrière et la fabrique identitaire canadienne : un paradoxe ?"
  • Mari Carmen RODRIGUEZ (Universités de Genève et de Fribourg) : "La guerre civile espagnole au musée"
  • Luc CAPDEVILA (Université Rennes II) : "Muséographie, « lieux historiques » et mises en récit de la guerre au Paraguay, 1936-temps présent."

17h30-18h : Discussion générale

Samedi 10 novembre

Troisième session : Montrer et qualifier la violence

Session III (première partie) - 9h :

Président / discutant : Marie-Sylvie POLI (Centre Norbert Élias, Université d’Avignon, France)

  • Sabrina MOISAN (Université de Sherbrooke, Canada) et Audrey LICOP (muséologue) : "La violence représentée et commémorée. Les cas du musée canadien de la Guerre et du musée commémoratif de l’Holocauste à Montréal."
  • Frédéric ROUSSEAU (Université Montpellier III) : "Les musées de guerre des « villes martyres » (Dresde, Hiroshima, Varsovie, Osaka, Nagasaki)."

10h-10h15 : Discussion

10h15-10h30 : Pause

  • Françoise MAYER (Université Montpellier III) : "Les traces de la Troisième résistance dans les musées tchèques : insérer la lutte anticommuniste dans une tradition militaire."
  • Charles HEIMBERG (Université de Genève) : "Leçons du passé et usages du pathos dans des musées français de la Résistance et de la Déportation."

11h30-12h00 : Discussion générale

Repas

Session III  (2ème partie) - 13h30 :

  • Julien MARY (Université Montpellier III) : "Les crimes de guerre dans les musées français et états-uniens : étude de cas des guerres d’Indochine et du Vietnam."
  • Sophie WAHNICH (LAIOS-CNRS, France) : "Les usages du crime contre l’humanité au Vietnam"

14h30-15h00 : Discussion générale

  • 15h00-15h30 : Conclusions du Colloque : Emmanuelle PICARD (ENS de Lyon et CRID 14-18, France)

15h30 : remise des bourses de recherche 14-18 du département de l’Aisne par Yves Daudigny, Sénateur, Président du Conseil général de l’Aisne.

Lieux

  • Chemin des Dames
    Craonne, France (02)

Dates

  • jeudi 08 novembre 2012
  • vendredi 09 novembre 2012
  • samedi 10 novembre 2012

Fichiers attachés

Mots-clés

  • histoire, mémoire, musée militaire, guerre

Contacts

  • Julien Mary
    courriel : julien [dot] mary [at] univ-montp3 [dot] fr

Source de l'information

  • Marc Cholvy
    courriel : marc [dot] cholvy [at] univ-montp3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Entre histoires et mémoires : La guerre au musée, approches comparées », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 07 novembre 2012, http://calenda.org/226093