AccueilRibât-s et râbita-s du Maroc médiéval et d'al-Andalus

Ribât-s et râbita-s du Maroc médiéval et d'al-Andalus

Débats en cours et recherches récentes

*  *  *

Publié le vendredi 09 novembre 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

L’organisation d’une table-ronde sur le thème des ribât-s permet de poursuivre les perspectives dessinées par les travaux antérieurs tout en abordant l’objet d’étude sous un angle encore en grande partie inédit. 

Annonce

Présentation

La question du ribât, institution médiévale au sein de laquelle les dévots musulmans selivraient à la fois à des exercices spirituels et à une veille militaire entrant dans le cadre du devoir de jihâd, a suscité une littérature scientifique pléthorique. Au sein de l’Islam d’Occident, le rôle historique joué par le ribât dans la constitution du premier empire berbéro-andalou, celui des Almoravides (al-murâbitûn, « les gens du ribât ») entre le dernier quart du XIème siècle et le milieu du siècle suivant, les discussions qui se sont fait jour depuis le XIXème siècle autour de l’idée d’une éventuelle influence de ces sortes de « couvents militaires » et de leurs « moines-soldats » sur le développement des ordres militaires chrétiens (notamment en Espagne), ainsi que le caractère particulièrement monumental qu’a pris le cadre architectural de cette retraite spirituelle sur les côtes de l’actuelle Tunisie au début du Moyen Âge, ont eu tôt fait de doter cette institution d’une historiographie riche, à défaut d’être diversifiée, dont C. Picard et A. Borrut (2003) d’un côté, M. Marín de l’autre (2004), ont récemment nuancé avec force les présupposés et les premiers développements. La dimension matérielle de l’institution a également donné lieu, depuis longtemps, à des recherches d’ordre monumental, qui ont trouvé leur terre d’élection en Tunisie. Là, les travaux de G. Marçais, K. A.C. Creswell et A. Lézine ont longuement marqué de leur sceau les études consacrées à ce thème, en offrant à la communauté savante un paradigme architectural, dont on voulu voir l’expression canonique dans les ribât-s côtiers de Sousse et de Monastir, dont l’état de conservation est remarquable.

Informations

Coord. : Abdallah FILI (Université Chouaib Doukkali, UMR 5648), Christophe PICARD (Université Paris I, UMR 8167), Jean-Pierre VAN-STAËVEL (Université Paris IV, UMR 8167)

Org. : Faculté des lettres et des sciences humaines, Université Choaib Dokkali (El Jadida), Labex « Religions et sociétés dans le monde méditerranéen », PRES Sorbonne Universités, UMR 8167 (Orient & Méditerranée, Paris), École des hautes études hispaniques et ibériques (Casa de Velázquez, Madrid), Service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France à Rabat, Centre Jacques-Berque (Rabat)

Comité d'organisation : Abdelmajid BIHINI (Université d'El-Jadida), Ahmed EL OUARITH (Université d'El-Jadida), Azzeddine GUESSOUS (Université d'El-Jadida), Abdallah Fili (Université d'El-Jadida), Jean-Pierre VAN STAËVEL (Université Paris-Sorbonne)

Programme

Mardi 4 décembre 2012 

Introduction au colloque. Discours de bienvenue

1ère session - éléments pour un débat

  • Christophe PICARD, Université Panthéon-Sorbonne, Ribât-s du monde musulman médiéval: fondements d’un débat historiographique
  • Abdallah FILI, Université El Jadida, et  Jean-Pierre VAN STAËVEL, Univiversité Paris-Sorbonne, L’autre versant de la dévotion : aspects matériels du ribât et de la râbita dans l’Islam d’Occident
  • Discussion

Pause

2ème session - ribât-s du Maghreb extrême : textes, historiographie et archéologie

  • Mohamed ELMAGHRAOUI, Université Mohamed V, Rabat, Le ribât au Maghreb extrême : bilan historiographique
  • Ahmed EL OUARITH, Université El Jadida, Genèse et développement du ribât dans le pays des Doukkala
  • Patrice CRESSIER, CNRS, UMR 5648, Exemplarité des ribât-s côtiers du Magrib al-Aqsà (IXe-XIe siècles)
  • Discussion

3ème session - ribâts et râbita-s d'Al-Andalus : aspects matériels

16h-18h30

  • Rafael AZUAR RUIZ, Musée d’Alicante, Las excavaciones de la Rabita de Guardamar
  • Rosa VARELA GOMES et Mário VARELA GOMES, Univiversidade Nova da Lisboa, Vivre et mourir dans un ribat dans l’Extrême Sud-ouest de l'Europe (Arrifana, Portugal)
  • Discussion

Pause

  • Sonia GUTIÉRREZ LORRET, Univiversidad de Alicante, Las manifestaciones materiales de la religiosidad en el mundo rural de al-Andalus
  • Discussion

mercredi 5 décembre 2012

9h-13h

4ème session - recherches archéologiques récentes sur les ribât-s du Maghreb extrême

  • Abdelaziz TOURI et Ahmed ETTAHIRI, INSAP, Les fouilles de Ribât Shâkir
  • Ahmed ETTAHIRI, INSAP, Abdallah FILI, Université Chouaib Doukkali, UMR 5648, et Jean-Pierre VAN STAËVEL, Université Paris IV, UMR 8167, Les fouilles du « Ribât Hargha » à Îgîlîz
  • Abdallah FILI, Université Chouaib Doukkali, UMR 5648, et Jean-Pierre VAN STAËVEL, Université Paris IV, UMR 8167, Quelques réflexions archéologiques sur le ribât de Tît
  • Discussion

Pause

5ème session - L'évolution de l'institution : du ribât à la râbita

  • Mohamed EL MAZOUNI, Université Ibn Zohr, Agadir, Du ribât / râbita à la zawiya au Maghreb extrême: réflexions sur une évolution
  • Discussion

Conclusions du colloque

  • Visite du ribât de Tît à Moulay Abdallah
  • Visite de la ville ancienne d’El Jadida

Lieux

  • Universite Chouaib Doukkali , B.P 299 - 24000 EL Jadida
    El Jadida, Maroc (24000)

Dates

  • mardi 04 décembre 2012
  • mercredi 05 décembre 2012

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Ribaât-s, râbita-s

Contacts

  • Ana María Molero Lozano
    courriel : ana-maria [dot] molero [at] casadevelazquez [dot] org

URLS de référence

Source de l'information

  • Ana María Molero Lozano
    courriel : ana-maria [dot] molero [at] casadevelazquez [dot] org

Pour citer cette annonce

« Ribât-s et râbita-s du Maroc médiéval et d'al-Andalus », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 09 novembre 2012, http://calenda.org/226616