AccueilLe corps, la danse et le théâtre. Frontières, postures et croisements

Le corps, la danse et le théâtre. Frontières, postures et croisements

The body, dance and theatre. Frontiers, postures and crossings

Cycle Corps et danse, Atelier des doctorants en danse #1

Body and Dance cycle, Workshop for thesis students in dance #1

*  *  *

Publié le mardi 13 novembre 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Nous avons le plaisir de vous inviter à participer au premier atelier thématique de la saison 2012/2013 à l’occasion duquel nous vous proposons de réfléchir ensemble à la question du corps entre danse et théâtre, tout particulièrement sur les pratiques et les représentations qui influencent, modifient la réception et l’analyse théorique du corps sur scène. 

Annonce

Atelier des doctorants en danse,  Cycle « Corps et danse », Centre national de la danse, Pantin

Introduction générale sur les ateliers thématiques - saison 2012/2013

Dans l’art de la danse, il paraît habituel de considérer le corps comme unité de mesure de la réalité. 

La notion de corps est bien sûr très vaste ; analysable de plusieurs points de vue, elle ouvre à une pluralité de perspectives. Nous souhaitons interroger le corps en tant qu’instrument de création et aborder ses évolutions à travers le temps, des scènes de danses de cour aux performances contemporaines (sur et hors de l’espace scénique). En se référant à l’idée de « corporéité » amenée par Michel Bernard, à l’idée de corps comme lieu du mouvement, décrite par Laurence Louppe, et en tenant compte des développements de la phénoménologie et des frontières de la philosophie actuelle, nous voulons nous concentrer sur ce corps qui est un territoire émotif, social, à la fois historique et politique. Le corps est un endroit multiple, une zone vaste à explorer tant comme objet de recherche (agissant et accomplissant lui-même l'action de recherche) que comme sujet singulier.

Le corps n’est pas une donnée permanente et transhistorique. Il est un corps se vivant comme expérience ; expérience de soi, des autres, du temps, de l’espace et du mouvement. C’est le corps, avec sa présence, qui crée l’espace. Il devient un créateur de nouvelles coordonnées spatiales et oblige aussi l’autre à une mutation de perception. Le corps du danseur, perpétuellement ancré dans un certain présent, peut être défini comme étant actuel, créateur d’action et d’interaction.

Dans la perspective de la recherche en danse, le corps reflète notre mode contemporain de (nous) percevoir (dans) le monde. De ce fait, comment la qualité du corps et sa perception ont-elles évolué au sein des différents courants chorégraphiques ? Quels corps « fabrique » le chorégraphe au sein de la création et qu’en résulte-t-il dans la lecture critique de l’œuvre chorégraphique ?

Nous proposons une réflexion sur l’instrument « corps » que la danse partage avec d’autres disciplines, en questionnant ses relations avec la scène. Comment les différentes disciplines appréhendent le corps et son mouvement  sur scène? A quelles difficultés méthodologiques le chercheur qui veut s’emparer de l’objet danse doit-il faire face ? Quelles relations entretient-il avec ce qui relève du discours théorique et de l’approche pratique de la danse ?

Afin d’aborder ces problématiques et ces questionnements méthodologiques, l’Atelier des doctorants en danse propose un cycle d'ateliers dédiés au corps dansant en relation avec la scène. Ces réflexions restent ouvertes et se nourriront de contributions portant sur des pratiques hétérogènes tant du point de vue chronologique que culturel et disciplinaire.

Le cycle de rencontres se déclinera sur trois Ateliers :

  •  1- Le corps, la danse et le théâtre. Frontières, postures et croisements. (30 novembre 2012)

  •  2- Le corps et l’image : danse, iconographie et cinéma. (Février/Mars – date à déterminer)

  •  3- Le corps sur la scène et hors de la scène. (Mai/Juin – date à déterminer)

APPEL A CONTRIBUTION - Atelier #1

Le corps, la danse et le théâtre. Frontières, postures et croisements

Date limite de réponse à l’appel : 2 novembre 2012

Réfléchir ensemble à la question du corps entre danse et théâtre, tout particulièrement sur les pratiques et les représentations qui influencent, modifient la réception et l’analyse théorique du corps sur scène.

Nous vous suggérons ci-dessous quelques pistes de réflexion :

  • Du point de vue de l'analyse pratique : Quelles approches corporelles des arts chorégraphiques et théâtraux sont pensées et réalisées? Comment les deux domaines se contaminent-ils réciproquement au sein de la création scénique ? Acteur, danseur, performer : comment « interpréter » son propre rôle ? En quoi ces rôles s’entremêlent-ils dans la formation professionnelle et au sein du processus de création ? Dans quelle mesure cela modifie-t-il la qualité de présence ? Qu’en est-il du vécu et de l’expérience scénique du corps, à mesure que ce qui relève de la danse et ce qui relève du théâtre se rencontrent et entrent en dialogues sur scène ?
  • Du point de vue de l’analyse méthodologique : Dans notre posture de chercheur, comment est-on amené à se questionner sur un corps qui se positionne entre les matériaux chorégraphiques et théâtraux ? A l’aide de quels outils théoriques et méthodologiques peut-on appréhender ces présences corporelles ? Quel rôle joue l’ancrage disciplinaire (en littérature, en arts du spectacle, en philosophie, ...) dans l’approche d’une telle question ? Quel vocabulaire employer pour parler de ces entrecroisements du point de vue théorique ?
  • Du point de vue de l'analyse théorique : Comment délimiter les frontières de ces pratiques ? Et, surtout, faut-il encore les délimiter ? Que signifient ces nouvelles porosités du point de vue de la recherche en danse ? Quels en sont les enjeux pour l'approche théorique ?

Mais aussi :

  • Corps dansant et théâtralité : Quelles sont les spécificités du « genre » théâtre-danse ? Comment le définir, et comment redéfinir chaque discipline au regard de l’autre ? Qu'est-ce qui « fait théâtre » en danse (la présence de mots sur scène, le recours à la pantomime ou une danse construite sur une trame dramatique, ...) ? Inversement, qu’est-ce qui « fait danse » au théâtre (la présence d'intermèdes chorégraphiques, d'une expressivité corporelle, ...) ?
  • Ecriture et mémoire : Quelles sont les différentes approches pour lire, conserver, transmettre ces créations ? Comment les notes critiques sur la danse scénique ont-elles évolué au cours du temps ? De quelle manière le vocabulaire portant sur la présence du corps s’est-t-il adapté ? Quels discours porter sur l’hétérogénéité de ce travail (mémorisation, notation, reprise vidéo, transmission orale, incorporation par imitation, reconstruction à partir de sources écrites ou photographiques, etc.) ? 
  • Du texte à la scène, de la scène au texte : Quels sont les problèmes, les contradictions et les apports de la traduction du langage verbal au langage gestuel, et réciproquement ? Comment le chorégraphe exprime-t-il son travail ? Quel discours apporte-t-il sur l'hétérogénéité de son approche ? Et de quelles manières l'articule-t-il au regard de la transmission ? D'autre part, comment s'envisagent les possibles collaborations entre chorégraphes et metteurs en scène ? Quelle peut être la place du metteur en scène dans l'approche scénique et le traitement corporel ?
  • Réception : En quoi l’hybridité générique qui opère dans le dialogue entre danse et théâtre joue sur les attentes du spectateur ? Dans quelle mesure sa perception du corps évolue ? Comment peut-il aborder ces différents entrecroisements au sein de l'oeuvre ?

Ces pistes de réflexion sont des suggestions. Elles restent ouvertes à toute autre proposition et ne sont limitées par aucune frontière chronologique, géographique et culturelle.

Présentation des ateliers

Nous vous rappelons que ces ateliers, organisés depuis mai 2007, sont proposés aux doctorants disséminés au sein de différentes universités et dans des disciplines très variées. Ils permettent, dans une atmosphère d’échange et de collaboration, de débattre des difficultés méthodologiques rencontrées dans le travail de thèse.

Il ne s’agit en aucun cas d’un colloque. Les présentations sont avant tout des questionnements et non des communications abouties. Il nous semble particulièrement nécessaire d’insister sur cet aspect de “work in progress” pour cet atelier, où nous vous invitons à venir participer à notre réflexion commune en abordant vos doutes, vos difficultés, autour de votre corpus et de vos sources. Les échanges seront encadrés par des chercheurs confirmés, présents pour enrichir et orienter la discussion.

Tous les jeunes chercheurs ayant la danse comme objet de recherche sont donc invités à répondre à cet appel, quelle que soit leur discipline.

Nous vous proposons deux formats d’intervention :

 • Intervention individuelle de 15 à 20 minutes autour d’une question méthodologique + temps de discussion avec un répondant invité.

 • Dialogue : entre deux doctorants (ou plus) autour d’un objet de recherche commun, mettant face à face des méthodologies de recherche différentes pour les interroger. 30 à 45 minutes + temps de discussion avec un répondant invité.

 Nous encourageons les dialogues interdisciplinaires autour des questions proposées !

Merci de nous faire parvenir vos propositions d’intervention, sous la forme d’un résumé de 2500 signes maximum, uniquement à l’adresse suivante : doctorantsendanse@gmail.com

 au plus tard le 2 novembre 2012

Votre proposition doit impérativement être accompagnée des précisions suivantes :

  • Nom, Prénom
  • Discipline
  • Sujet de thèse
  • Université/Laboratoire ou équipe
  • Année de thèse

Organisation

  •  Beatrice Boldrin, doctorante en philosophie à Paris-Descartes (Paris 5),
  • Laurie Brunot, doctorante en arts du spectacle à Paris 3/Lille 3,
  • Natacha Estivie, doctorante en STAPS à Rouen,
  • Arianna Fabbricatore, doctorante en littératures et cultures italiennes à Paris-Sorbonne (Paris 4),
  • Alessandra Sini, doctorante en danse à Nice.

Pour joindre l’équipe de l’Atelier des doctorants : doctorantsendanse@gmail.com

  • Pour joindre le service Recherche et répertoires chorégraphiques : recherche.repertoires@cnd.fr
  • Abonnez-vous au flux RSSde l’espace doctorants :
  • http://isis.cnd.fr
  • Adresse : Centre national de la danse, 1, rue Victor Hugo, 93507 Pantin cedex (Métro Hoche, ligne 5 - RER E, Pantin)

Lieux

  • Centre National de la Danse - 1 rue Victor Hugo
    Pantin, France

Dates

  • vendredi 30 novembre 2012

Mots-clés

  • corps, danse et théâtre, représentation, réception

Contacts

  • Atelier des doctorants en Danse
    courriel : doctorantsendanse [at] gmail [dot] com

URLS de référence

Source de l'information

  • Atelier des doctorants en danse Atelier des doctorants en danse
    courriel : doctorantsendanse [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Le corps, la danse et le théâtre. Frontières, postures et croisements », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 13 novembre 2012, http://calenda.org/226884