AccueilNormes, déviances et réactions sociales : méthodes d'enquête et expériences de recherche

Normes, déviances et réactions sociales : méthodes d'enquête et expériences de recherche

Norms, deviances and social reactions: methods of enquiry and research experiences

*  *  *

Publié le jeudi 15 novembre 2012 par Elsa Zotian

Résumé

Le réseau thématique « Normes, déviances et réactions sociales » (RT3) de l’Association Française de Sociologie (AFS) articule les problématiques relatives aux normes et aux déviances avec celles qui visent à penser la réorganisation du contrôle social et les logiques d’action des acteurs chargés de réguler les désordres, la délinquance et les violences individuelles et collectives dans les sphères de la vie sociale (police, prison, école, travail social, sport, etc.). Ces axes thématiques ouvrent un vaste champ d’étude empirique, riche de plusieurs décennies de recherches, croisant les différentes démarches et techniques d’enquête à disposition des sciences sociales. Dans tous les cas, qualitatives et / ou quantitatives, les approches adoptées interrogent le processus de production des savoirs et soulèvent des enjeux méthodologiques et déontologiques qu’il convient de débattre.

Annonce

Le réseau thématique « Normes, Déviances et Réactions Sociales » (RT3) de l’Association Française de Sociologie (AFS) en partenariat avec l’université Bordeaux II (Centre Emile Durkheim), l’université Aix-Marseille (Laboratoire Méditerranéen de Sociologie, Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, Observatoire de la Délinquance et des Contextes Sociaux), les Instituts Régionaux du Travail Social de PACA-Corse et de Haute-Normandie ainsi que l’Association des Chercheurs des Organismes de la Formation et de l’Intervention Sociales (ACOFIS) organisent des conférences scientifiques sur le thème : "Normes, déviances et réactions sociales : méthodes d’enquête et expériences de recherche" le lundi 10 décembre 2012 à l'Université Bordeaux Segalen (Bordeaux) et le vendredi 8 février 2013 à la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (Aix-en-Provence).

Argumentaire

Le réseau thématique « Normes, déviances et réactions sociales » (RT3) de l’Association Française de Sociologie (AFS) articule les problématiques relatives aux normes et aux déviances avec celles qui visent à penser la réorganisation du contrôle social et les logiques d’action des acteurs chargés de réguler les désordres, la délinquance et les violences individuelles et collectives dans les sphères de la vie sociale (police, prison, école, travail social, sport, etc.). Ces axes thématiques ouvrent un vaste champ d’étude empirique, riche de plusieurs décennies de recherches, croisant les différentes démarches et techniques d’enquête à disposition des sciences sociales. Dans tous les cas, qualitatives et / ou quantitatives, les approches adoptées interrogent le processus de production des savoirs et soulèvent des enjeux méthodologiques et déontologiques qu’il convient de débattre.

Suite aux deux derniers colloques organisés par le RT3 ayant permis à de nombreux chercheurs de présenter les résultats de travaux empiriques (Rouen, octobre 2010 ; Marseille, décembre 2011), il nous a semblé important, en partenariat avec l’université Bordeaux II (Centre Emile Durkheim), l’université Aix-Marseille (Laboratoire Méditerranéen de Sociologie, Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, Observatoire de la Délinquance et des Contextes Sociaux), les Instituts Régionaux du Travail Social de PACA-Corse et de Haute-Normandie (Laboratoire d’Etude et de Recherche Sociales) et l’Association des Chercheurs des Organismes de la Formation et de l’Intervention Sociales (ACOFIS) de consacrer deux journées scientifiques aux méthodes d’enquête et expériences de recherche, qui se tiendront à l’université Bordeaux II le lundi 10 décembre 2012 et à l’université Aix-Marseille le vendredi 8 février 2013.

Discuter des méthodes d’enquête et des expériences de recherche sur les normes, déviances et réactions sociales : tel est l’objectif des deux journées scientifiques organisées par le RT3 et ses partenaires. Par-delà les discours convenus sur la méthode, les chercheurs reviendront sur leurs pratiques effectives. A partir d’exemples concrets, ils exposeront les conditions réelles de réalisation des enquêtes, les difficultés rencontrées et leurs diverses incidences. Ils expliciteront leurs choix plus ou moins contraints et soulèveront les questions méthodologiques et déontologiques liées à la préparation, au déroulement et à la diffusion d’une recherche. Autrement dit, il s’agira de présenter la « cuisine interne » et non seulement les résultats de l’analyse sociologique, dans une perspective réflexive à la fois critique et constructive.

Programme

Première journée : Comment enquêter sur les déviances et leurs régulations ?
Lundi 10 décembre 2012 à Bordeaux

Cette première journée scientifique porte sur les dispositifs méthodologiques en tant que tels, leurs implications, leurs portées, leurs limites et le type de résultats qu’ils produisent. En effet, quel intérêt les différentes méthodes employées présentent-elles (quantitatives et/ou qualitatives, approche statistique, monographique, ethnographique, socio-historique, comparative, quasi-expérimentale, etc.) ? Quels types de résultats entend-on produire (recherche exploratoire, descriptive, explicative, prédictive, etc.) ? Quelles techniques mobiliser (questionnaires, entretiens individuels ou collectifs, récits de vie, focus groups, intervention sociologique, observation passive ou participante, ouverte ou clandestine, analyse textuelle, méthodes visuelles, etc.) ? A quels types de difficultés faire face ? Quels liens réciproques existe-il entre le dispositif méthodologique, l’objet d’étude, le terrain d’enquête, la problématique et le cadre théorique ? Dans quelle mesure le dispositif méthodologique influence-t-il le rapport de l’enquêteur au terrain et son expérience des relations avec les enquêtés (et inversement) ? Quelles incidences le dispositif méthodologique, les choix dont il répond et les difficultés sur lesquelles il bute, ont-ils sur les résultats produits ?

9h > Accueil

9h30 > Introduction

  • Manuel Boucher, responsable du réseau thématique « Normes, déviances et réactions sociales » de l’Association Française de Sociologie (AFS), président de l’ACOFIS
  • Eric Macé, directeur adjoint du Centre Emile Durkheim, Université Bordeaux II

10h - 11h15 > Conférences inaugurales

Animateur Eric Macé, Centre Emile Durkheim, Université Bordeaux II

  • Un problème d’enquête : Que faire de l’acte délinquant ?
    François Dubet, professeur de sociologie à l’Université Bordeaux II, directeur d’études à l’EHESS de Paris
  • La mesure des délinquances, un noeud de problèmes de méthode
    Philippe Robert, directeur de recherche au CNRS (CESDIP)

11h15 - 11h30 > Pause

11h30 - 13h > Ateliers thématiques

Atelier n°1 : Prison et justice (session 1)

Animateur : Thierry Oblet, Université Bordeaux II – Centre Emile Durkheim

  • Les parcours d’exécution de peines des personnes gravement malades dans les établissements pénitentiaires français
    Aline Chassagne, CHU de Besançon, CIC-IT INSERM 808, Université de Franche-Comté, LSA - EA 3189
  • Existences réécrites
    Carlo De Rose, Université de Calabre, Département de Sociologie et Science Politique
  • Limites méthodologiques et émotionnelles d’une étudiante dans une prison pour adolescents
    Amélie Derobert, Université Lumière Lyon II, ECP - EA 4571

Atelier n°2 : Sécurité et Ordre public (session 1)

Animatrice : Virginie Malochet, RT3 AFS - IAU-IDF - CESDIP

  • « Facilités » et « difficultés » à enquêter sur les politiques sécuritaires territorialisées
    Sylvain Bordiec, Université Paris VIII, Equipe CSU - CRESPPA
  • Comment enquêter sur une enquête ?
    Matthieu De Castalbajac, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, CESDIP - UMR 8183
  • Enquêter sur les pratiques de graff illicites : une simple affaire de confiance ?
    Katia Fersing, Université Nice Sophia Antipolis, LIRCES - EA 3159
  • Observation directe d’un « PC-vidéo » : quelles interactions entre enquêteur et enquêtés ?
    Vincent Francis, Université Catholique de Louvain en Hainaut  
  • La politique de la ville, de la base des habitants au sommet des décideurs : sociologie d’une entreprise de régulation de la déviance
    Nicolas Sembel, IUFM Aquitaine, Centre Emile Durkheim - UMR 5116 et Boris Teruel, Bureau de Sociologie Appliquée, Bordeaux

Atelier n°3 : Délinquance et économies informelles

Animateur : Konstantinos Delimitsos, RT3 AFS – Université de Nancy

  • Récit d’un parcours de recherche au marché aux puces « informel » de la Porte Montmartre (Paris)
    Mélanie Duclos, Université Paris VII, URMIS - UMR 205
  • D’une logique de légitimation à l’autre : les milieux populaires brésiliens en quête d’horizons
    Isabel Georges, Institut de Recherche sur le Développement, IRD - UMR 201
  • Mesurer la délinquance/Décrire l’expérience adolescente : à propos de deux dispositifs d’enquête sur les illégalismes
    Jacques Moriau, Université Libre de Bruxelles, METICES

Atelier n°4 : Ecole et travail social (session 1)

Animateur : Mohamed Belqasmi, LERS – IDS – ACOFIS

  • Enquêter auprès de jeunes accueillis en ITEP : une stratégie adaptative
    Hugo Dupont, Université Victor Ségalen Bordeaux II, Centre Emile Durkheim - UMR 5116
  • Jugements moraux sur les humiliations et les insultes : une méthodologie pragmatique pour étudier la sociabilité en milieu scolaire
    Luis Gouveia et José Manuel Resende, New University of Lisbon
  • Identification des pratiques et développement de mesures : regards croisés de professionnel-le-s sur l’intervention auprès des auteurs de violences au sein du couple
    Susanne Lorenz Cottagnoud, Institut de recherche santé-social, HES – SO

Atelier n°5 : Sexualité

Animatrice : Marie-Laure Pouchadon, IRTS Aquitaine – ACOFIS

  • Les forums Internet comme solution face à un terrain caché : le cas de la pédophilie
    Aurélien Dyjak, Université de Provence, LAMES - UMR 6127
  • L’enquête de la SDN sur l’underworld de la prostitution (1924-1926) : réflexions sur les conditions de possibilité d’une recherche undercover dans un milieu déviant
    Nicolas Marquis, Faculté universitaire Saint-Louis, CES et Jean-Michel Chaumont, Université Catholique de Louvain, FNRS
  • Cam girls, lolitas et viols de groupe : une stratégie d’étude des déviances sexuelles des adolescents
    Alessandro Porrovecchio, Université de Turin
  • Investiguer la prostitution masculine sur Internet : un exemple de liens réciproques entre dispositif méthodologique, objet d’étude et terrain d’enquête
    Vincent Rubio, Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Sophiapol - Lasco - EA 3932

13h - 14h > Pause déjeuner

14h - 15h30 > Ateliers thématiques

Atelier n°1 : Prison et justice (session 2)

Animateur : Thierry Oblet, Université Bordeaux II – Centre Emile Durkheim

  • Prison et ségrégation urbaine : comment articuler les approches quantitatives et qualitatives ?
    Lucie Bony, ENSAP, CRH, LA VUE - UMR 7218
  • L’expertise et la justice en train de dire : intérêt d’un dialogue interdisciplinaire entre sociologie et sciences du langage
    Sébastien Saetta, Université de Toulouse II Le Mirail, LISST - CERS - UMR 5193
  • Enquêter sur les familles de détenus : retour d’expérience sur un entretien pas comme les autres
    Caroline Touraut, Centre Max Weber - UMR 5283

Atelier n°2 : Sécurité et Ordre public (session 2)

Animatrice : Candice Martinez, RT3 AFS – EHESS - ACOFIS

  • Ethnographie de la réforme de l’Etat sur le terrain policier : intérêts et limites de l’observation participante
    Elodie Lemaire, Université de Picardie Jules Verne, CURAPP - UMR 7319
  • Insécurité personnelle dans les transports publics urbains chez les étudiants
    Julien Noble, Université Paris I, CERAL
  • Observer par entretiens l’activité de régulation : les cas des arbitres de football
    William Nuytens et Nicolas Penin, Université d’Artois, SHERPAS - EA 4110
  • Enquêter sur la banlieue : tensions dans la démarche ethnographique
    Luuk Slooter, EHESS – CADIS – UMR, Université d’Ultrecht -  Centre for Conflict Studies

Atelier n°4 : Ecole et travail social (session 2)

Animateur : Mohamed Belqasmi, LERS – IDS – ACOFIS – UNS/URMIS  

  • L’« empathie méthodologique » en travail social
    David Puaud, EHESS, CEAF - UMR 194
  • Les déviances scolaires de la mauvaise note jusqu’à la violence : questions autour de la régulation de l’ordre scolaire
    Nicolas Sembel, IUFM Aquitaine, Centre Emile Durkheim - UMR 5116
  • Des terrains, des entrées, des postures : des potentialités et des limites
    Marianne Trainoir, Université européenne de Bretagne, CREAD -  GIS Marsouin

Atelier n°6 : Santé, Care, Handicap

Animateur : Emmanuel Langlois, Université Bordeaux II – Centre Emile Durkheim

  • Etudier la maltraitance des aides-soignantes envers les personnes âgées dans les organisations gériatriques : le rôle majeur des observations
    François Aubry, Institut de Recherche sur la Santé et la Sécurité au Travail
  • Réguler/enquêter les handicaps : réflexions autour de deux dispositifs méthodologiques
    Pierre Brasseur et Christine Grugon, Université de Lille I, CLERSE - UMR 8019
  • Enquêter sur la régulation de la maladie mentale : une démarche ethnographique
    Émilie Lemire Auclair, Université du Québec à Montréal
  • Etudier le partage informel d’informations : le cas du secret médical dans les rapports santé/justice
    Tristan Renard, Université de Toulouse II Le Mirail, LISST- CERS - UMR 5193

Atelier n°7 : Violences et politique

Animateur : Régis Pierret, ITSRA – LRI-ACOFIS

  • Rwanda : recueillir le témoignage de femmes bourreaux
    Violaine Baraduc, EHESS, CEAF - UMR 194
  • Enquêter aux extrêmes : les avantages d’une ethnographie comparative
    Samuel Bouron et Pierig Humeau, CURAPP - UMR 7053
  • Enquêter sur les péripéties d’un salafi dans une banlieue populaire française
    Eric Marlière, Université de Lille III, CERIES - EA 3589

15h30 - 15h45 > Pause  

15h45 - 17h > Conférences plénières

Animateur : Manuel Boucher, RT3 AFS – ACOFIS – LERS – IDS

  • L’interprétation des conduites déviantes par la construction de l’enquête sociologique
    Didier Lapeyronnie, professeur de sociologie à l’Université de la Sorbonne Paris IV, membre associé au CADIS
  • L’analyse de la situation d’enquête : une clé d’intelligibilité de l’espace des styles de vie déviants
    Gérard Mauger, directeur de recherche émérite au CNRS, directeur-adjoint du Centre de sociologie européenne (CSE)

17h - 17h15 > Conclusion

Deuxième journée : Enquêter sur les déviances et leurs régulations : quels enjeux scientifiques, politiques et déontologiques ?
Vendredi 8 février 2013 à Aix-en-Provence

Cette seconde journée scientifique porte plus spécifiquement sur les positionnements des chercheurs enquêtant sur les déviances et leurs régulations, les problèmes éthiques et déontologiques que cela soulève, etc. Les sociologues sont régulièrement mobilisés par des « commanditaires » (pouvoirs publics, décideurs politiques, médias…) qui tendent à les positionner dans un rapport « d’expertise », attendant d’eux qu’ils apportent rapidement une réponse informée et pragmatique à une situation problématique, au risque que cette réponse soit déconflictualisée et dépolitisée. Dans ce contexte, les chercheurs n’ont-ils pas la responsabilité de s’interroger sur les finalités et l’instrumentalisation possible de leur travail ? Comment se jouent les rapports des chercheurs à leurs commanditaires (pouvoirs publics, décideurs politiques, etc.) et aux enquêtés ? Avec quelles contraintes et avec quelles attentes les chercheurs doivent-ils composer ? Comment assument-ils ou non une certaine part de conflictualité pour faire comprendre et reconnaître ce que recouvre la complexité du travail scientifique ? Comment les chercheurs composent-ils avec les règles économiques, politiques et administratives dans les dispositifs et appels à projets de recherche, d’études, de diagnostics, etc., sur des sujets « sensibles » (normes, déviances et réactions sociales), tout en maintenant une exigence d’objectivité scientifique ? Dans la pratique, comment les chercheurs négocient-ils la tension classique entre « éthique de conviction » et « éthique de responsabilité » ? Comment négocient-ils les conséquences parfois inconfortables des attentes d’une production sociologique experte (dégagement de bonnes pratiques, tentatives d’instrumentalisation, etc.) ?  

9h > Accueil

9h30 > Introduction

  • Manuel Boucher, responsable du réseau thématique « Normes, déviances et réactions sociales » de l’Association française de sociologie (AFS), président de l’ACOFIS
  • Laurent Mucchielli, directeur de recherche au CNRS, membre du laboratoire Méditerranéen de Sociologie, Université Aix-Marseille

10h - 11h15 > Conférences inaugurales

Animateurs :

  • François Sentis, directeur général de l’IRTS PACA-Corse
  • Samuel Bordreuil, directeur de recherches au CNRS, directeur du LAMES
  • Ethnographier les délinquances : enjeux scientifiques, moraux et juridiques
    Marwan Mohammed, chargé de recherche au CNRS, ENS

11h15 - 11h30 > Pause

11h30 - 13h > Ateliers thématiques

Atelier n°1 : Le sociologue et la morale

Animateur : Eric Marlière, Université Lille 3

  • L’éthique du chercheur : des intentions aux actes
    Martine Beauvais et Agathe Haudiquet, Université de Lille 1, Laboratoire CIREL Trigone
  • The school sociability tested by the recognition in the regimes of philia: the (un) acceptable of the moral insult in the relationship between peers
    Luis Gouveia et José Manuel Resende, Faculty of Social Sciences and Humanities of the New University of Lisbon
  • Entre jugements de valeur et enjeux politiques : quelle méthodologie pour la recherche sur les crimes à caractère raciste ?
    Rachida Brahim, LAMES – MMSH
  • Les problèmes inhérents à une étude qualitative sur la diversité ethnique et les discriminations : adaptation du chercheur face aux obstacles institutionnels et scientifiques
    Yamina Meziani, Université Bordeaux 2, UvA Amsterdam

Atelier n°2 : Le sociologue et les institutions

Animatrice : Céline Regnard, Université Aix-Marseille

  • Quelles anticipations sur les utilisations des enquêtes des experts des Comités d’entreprise et des CHSCT ?
    Giusto Barisi, Réseau Recherche sur l’Innovation (RRI)
  • Les déviances scolaires de la mauvaise note jusqu’à la violence : questions autour de la construction de la régulation de l’ordre scolaire
    Nicolas Sembel, IUFM Aquitaine (Bx 4) et Centre Émile Durkheim (Bx 2/IEP)
  • La politique de la ville, de la base des habitants au sommet des décideurs : sociologie d’une entreprise régulation de la déviance
    Nicolas Sembel et Boris Teruel, Bureau de Sociologie Appliquée, Bordeaux
  • Etudier l’homicide conjugal à partir d’archives judiciaires : quand le chercheur se propose de répondre au politique
    Valérie Raffin, Université Aix-Marseille  
  • L’incidence des diverses résistances à l’investigation sociologique.
    Nans Triquet, LAMES – ORDCS

Atelier n°3 : Le sociologue et l’enquête

Animatrice : Laura Centemeri, CNRS-Lames

  • Les politiques de  l’enquête de victimation en Angleterre (1980-2010)
    Bilel Benbouzid, Centre de recherche sociologiques sur le droit et les institutions pénales (CESDIP)
  • La recevabilité éthique de l’enquête clandestine en milieu déviant : retour sur une enquête de la Société des Nations (1924-1926)
    Jean-Michel Chaumont, Université catholique de Louvain, Fonds national de la Recherche scientifique et Nicolas Marquis, Facultés universitaires Saint-Louis, Bruxelles, Centre d’études sociologiques
  • Entre l’idéal et la collecte des données : quelle posture prendre sur la déontologie dans le contexte de l’enquête ?
    Olivier Kahola Tabu, Université de Lubumbashi, Observatoire du Changement Urbain
  • Se dégager des contraintes de la commande et redonner de la liberté aux acteurs : un enjeu pour le chercheur en situation d’expertise
    Emmanuel Langlois, Université Victor Segalen, Bordeaux
  • Enjeux scientifiques et politiques d’une enquête sur la naturalisation en Suisse
    Laurence Ossipow et Maxime Felder, Haute école de travail social, Suisse

Atelier n°4 : Le sociologue sur des terrains sensibles

Animateur : Alain Battegay, CNRS-Lames

  • Enquêter sur l’islam en prison
    Corinne Rostaing, Centre Max Weber, Lyon II et Claire de Galembert, ISP, ENS de Cachan
  • Le chercheur et la rupture « ontologique » : les enjeux de méthode et de déontologie du sociologue dans les groupes d’entraide
    Line Pedersen, Université de Franche-Comté, Laboratoire de Sociologie et d’Anthropologie (LASA), EA 3189
  • Mourir pour devenir. Des enjeux scientifiques, politiques et déontologiques des grèves de la faim et des jeûnes de la mort des prisonniers de la gauche radicale turque dans les prisons turques.
    Eylem Ozkaya Lassalle, Université Galatasaray, Département de Science Politique
  • Analyse critique de la recherche : proxénétisme et prostitution. Les enjeux scientifiques, politiques, éthiques et déontologiques
    Jean Foucart, Haute Ecole Louvain en Hainaut, Belgique
  • Quelle place et quels enjeux pour les sociologues dans une recherche médicale en prison ?
    Aline Chassagne, Unité de Soins Palliatifs, Hôpital Jean Minjoz, CHU de Besançon

Atelier n°5 : Le sociologue et le métier de chercheur

Animateur : Cesare Mattina, Université Aix-Marseille

  • Le sociologue-évaluateur : les limites d’un exercice d’équilibriste
    Sophie Divay, Université Paris 1, Centre d’Economie de la Sorbonne
  • L’infidélité des chercheurs : de la « vente » du projet à la restitution des résultats
    Lucie Bony, Centre de Recherche sur l’Habitat, LAVUE - UMR CNRS 7218
  • Les conditions de possibilité d’une publicisation des résultats d’enquête sur la régulation des déviances. Réflexions sur les liens multiples entre savoirs scientifiques et questions éthico-politiques
    Géraldine Bugnon, Université de Genève, Université Lille 1
  • S’entretenir avec des personnes qui n’ont communément pas la parole : regards croisés
    Laurence Fond-Harmant et Lydie Rekow-Fond, Université Saint-Etienne, CIEREC

14h30 – 17h > Restitution des ateliers en séance plénière

Animatrice : Agathe Petit, IRTS PACA-Corse

  • Eric Marlière, Université Lille 3
  • Céline Regnard, Université Aix-Marseille
  • Laura Centemeri, CNRS-LAMES
  • Alain Battegay, CNRS-LAMES
  • Cesare Mattina, Université Aix-Marseille

17h – 17h15 > Conclusion

Lieux

  • Centre Emile Durkheim, Université Bordeaux Segalen, 3 ter place de la Victoire
    Bordeaux, France (33)
  • Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (MMSH), 5 rue du château de l’horloge
    Aix-en-Provence, France (13)

Dates

  • lundi 10 décembre 2012
  • vendredi 08 février 2013

Mots-clés

  • déviances, contrôle social, normes, méthodologie, place du chercheur

Contacts

  • LERS Laboratoire d'étude et de recherche sociales
    courriel : lers [at] ids [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Claire Le Bail-Bonnard
    courriel : lers [at] ids [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Normes, déviances et réactions sociales : méthodes d'enquête et expériences de recherche », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 15 novembre 2012, http://calenda.org/227261