AccueilLes économistes et les colonies

Les économistes et les colonies

Economists and colonies

Journées d'étude de l'association Charles Gide

Charles Gide association study days

*  *  *

Publié le jeudi 15 novembre 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Depuis les conseillers du Prince qui s’intéressaient déjà, au XVIe siècle, aux relations entre une métropole et ses colonies, jusqu’aux spécialistes contemporains des petits territoires dépendants, insulaires ou autre, la question coloniale n’a cessé d’intéresser et de diviser. Certaines des questions débattues sont purement économiques, d’autres se rattachent également à la politique (exclusif, navigation…) ou à la morale (esclavage, réparation des crimes éventuels de la colonisation). Le champ est donc très vaste pour une recension critique des positions en présence et de leur évolution au cours des cinq derniers siècles, qui sont aussi ceux de l’émergence et du développement de l’économie politique.  

Annonce

Les économistes et les colonies, journées d’étude de l’Association Charles Gide pour l’Etude de la Pensée Economique (ACGEPE), Martinique, campus de Schoelcher, les 28-29 novembre 2013.

Présentation

Depuis les conseillers du Prince qui s’intéressaient déjà, au XVIe siècle, aux relations entre une métropole et ses colonies, jusqu’aux spécialistes contemporains des petits territoires dépendants, insulaires ou autre, la question coloniale n’a cessé d’intéresser et de diviser.

Les questions soulevées par les économistes ont couvert des domaines très divers :

  • Le commerce : compagnies à privilège, exclusif, libre-échange, commerce triangulaire, navigation
  • La monnaie : métaux précieux, autres instruments de circulation
  • Les finances publiques : recettes et coûts
  • La mise en valeur : quels produits, quel mode de production (esclavagiste ou non, extra- ou introverti) ?
  • Les échanges entre métropole et colonies et les conflits d’intérêt éventuels entre les producteurs de l’une et des autres.
  • Etc.

Certaines de ces questions sont purement économiques, d’autres se rattachent également à la politique (exclusif, navigation…) ou à la morale (esclavage, réparation des crimes éventuels de la colonisation).

Le champ est donc très vaste pour une recension critique des positions en présence et de leur évolution au cours des cinq derniers siècles, qui sont aussi ceux de l’émergence et du développement de l’économie politique. Des contributions sont attendues des économistes-historiens de la pensée, aussi bien que des historiens spécialistes de l’histoire coloniale dans la mesure où ils intègrent l’histoire des idées dans leurs analyses.

Calendrier :

Adresser les projets de communication (en français ou en anglais) par courriel à : Michel.Herland@martinique.univ-ag.fr

avant le 15 mai 2013.

  • Les réponses du comité scientifique seront fournies avant le 15 juin 2013.
  • Les textes des communications seront à envoyer avant le 30 octobre 2013.  

Comité scientifique :

Alain Acouffe (Université de Toulouse), Jacques Brasseul (Un. Toulon), Fred Célimène (Un. Martinique), Paul Cheney (Un. Chicago), Alain Clément (Un. Tours), Daniel Diatkine (Un. Evry), Pierre Dockès (Un. Lyon), Marc Ferro (EHESS, Paris), Michel Herland (Un. Martinique), Arnaud Orain (Un. Paris), Philippe Steiner (Un. Paris).

Lieux

  • Université des Antilles et de la Guyane
    Schœlcher, Martinique (97275)

Dates

  • mercredi 15 mai 2013

Mots-clés

  • colonies, économie, histoire, doctrines

Contacts

  • Michel Herland
    courriel : Michel [dot] Herland [at] martinique [dot] univ-ag [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Michel Herland
    courriel : Michel [dot] Herland [at] martinique [dot] univ-ag [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les économistes et les colonies », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 15 novembre 2012, http://calenda.org/227417