AccueilMiroirs obliques : auto-représentations biaisées dans le discours et dans les arts

Miroirs obliques : auto-représentations biaisées dans le discours et dans les arts

Oblique mirrors: biased self-representations in discourse and in the arts

*  *  *

Publié le lundi 19 novembre 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

La neuvième édition du colloque organisé par le groupe de recherche Espaces de (la) fiction se propose de déceler les causes et les enjeux des stratégies retorses de représenter le moi, dont on use parfois dans l’espace discursif (discours littéraire, politique, juridique, etc.) ainsi que dans les différents domaines de l’art (peinture, photographie, théâtre, etc.). 

Annonce

Miroirs obliques : auto-représentations biaisées dans le discours et dans les arts, colloque international,  26-27 avril 2013, IXe édition

ORGANISATEURS

  • LE GROUPE DE RECHERCHE ESPACES DE (LA) FICTION, UNIVERSITE «VASILE ALECSANDRI» DE BACĂU – ROUMANIE, En collaboration avec
  • UNIVERSITÉ MICHEL DE MONTAIGNE BORDEAUX 3
  • UNIVERSITÉ JEAN MONNET SAINT-ETIENNE
  • UNIVERSITÉ ATATÜRK, ERZURUM – TURQUIE
  • HELMO/ESAS, ECOLE SUPERIEURE D’ACTION SOCIALE, BELGIQUE
  • LE CENTRE DE RECHERCHE INTERSTUD
  • ABDEF

Argument 

Tracer les contours de son être, révéler son moi, créer une image authentique et véridique de soi au moyen des mots ou d’autres formes d’expression constitue un vrai défi pour les hommes. Des facteurs d’ordre ontologique, psychologique, social, historique, moral, culturel, linguistique, etc. sont autant d’entraves à l’accomplissement du désir du locuteur/écrivain/artiste de s’auto-représenter aussi fidèlement que possible. Des interdits en tous genres, la spécificité d’un certain projet créateur ou d’une situation de communication, la prise de conscience de l’inadéquation entre la réalité subjective -  fatalement fuyante et protéiforme - et du langage - limité et trompeur -, ou bien un certain penchant pour les détours, tout cela peut amener le sujet à s’inventer des rôles et des masques, à emprunter des voies tortueuses, à (re)présenter son moi d’une manière biaisée. Le vrai est dissimulé quelquefois derrière les allégories, les analogies, les symboles, le trompe-l’œil, l’illusion, les rêves ou les mythes, déguisements par lesquels la représentation discursive ou visuelle de soi montre son obliquité, son ambiguïté ludique, ainsi que son recours constant à l’altérité. Le langage chiffré, le trucage, la fiction   révèlent et cachent à la fois, leurrent et démystifient, pouvant dévoiler le dedans des choses et nous montrer ainsi le chemin vers la pensée la plus profonde.

La visée de notre colloque sera donc de s’interroger sur les causes et les enjeux de ces stratégies retorses de représenter le moi, dont on use parfois dans l’espace discursif (discours littéraire, politique, juridique, etc.) ainsi que dans les différents domaines de l’art (peinture, photographie, théâtre, etc.). Plusieurs axes de réflexion sont possibles, et nous en proposons quelques-uns, sans prétendre avoir épuisé les différentes approches possibles :

  • Roman, autobiographie, autofiction - formes et enjeux de la «vérité sur soi» en littérature
  • L'autoportrait littéraire,pictural et photographique – je(ux) de miroirs/je(ux) d’illusion
  • Se dire à travers les masques : l’ambiguïté ludique du discours sur soi
  • Ethos et image de l'énonciateur - entre être et paraître

Participation

Nous vous invitons à nous faire parvenir des propositions de communications. Après validation par le comité scientifique, les textes des communications seront publiés en un volume d'actes.

Réception de la fiche d'inscription (modèle ci-dessous) comprenant le titre et le résumé de la communication proposée (15 lignes et 5 mots-clés) aux adresses suivantes :

avant le 20 décembre 2012.

Pour toute question administrative (règlement des frais, voyage, excursion), veuillez contacter MARICELA STRUNGARIU : s_lettre@yahoo.com

Inscription et délais de participation

  • La communication des travaux, présentés en sections, doit se faire en français et ne dépassera pas 20 minutes.
  • Taxe de participation : 50 euros (inclut les documents de la conférence, les pauses café et le cocktail).
  • Les frais de voyage et de logement sont à la charge des participants.
  • Comme chaque année, les organisateurs du colloque vous proposent une excursion pour le 27 avril aux monastères de Moldavie. Cette excursion aura lieu s'il y minimum 10 participants. (50 euros – transport, entrées monastères, 1 déjeuner)
  • La confirmation de la participation et la diffusion de la liste finale des contributions acceptées : 1 février 2013
  • Diffusion de la seconde circulaire (contenant des informations supplémentaires) : 20 février 2012
  • Le règlement des frais de participation (les modalités de paiement seront communiquées ultérieurement) : 20 mars 2013 
  • L'envoi des articles (en français): 1 juin 2013 
  • L'avis du comité scientifique : 1 octobre 2013 
  • L'envoi des articles révisés (si nécessaire) conformément aux indications reçues de la part des réviseurs et du comité scientifique : 1 novembre 2013

Fiche d'inscription

  • Nom et prénom :
  • Titre scientifique :
  • Affiliation :
  • Domaines d'intérêt :
  • Publications représentatives (3 max.) :
  • Email:
  • Téléphone :
  • Adresse officielle :
  • Titre de la communication :
  • Aire thématique :
  • 5 mots-clés (en français et anglais):
  • Résumé (en français et anglais) (15 lignes):

Responsable : Groupe de recherche "Espaces de la fiction", Université "Vasile Alecsandri" de Bacau

Comité scientifique

  • Michel Beniamino – Université de Limoges, France
  • Régine Bruneau-Suhas - Université « Michel de Montaigne » Bordeaux 3, France
  • Maria Carpov – Université „Al. I. Cuza”, Iaşi, Roumanie
  • Alexandru Călinescu - Université „Al. I. Cuza”, Iaşi, Roumanie
  • Pol Corvez –  Université d’Angers, France
  • Mircea Diaconu - Université „Ştefan cel Mare” Suceava, Roumanie
  • Michael Rinn – Université de Bretagne Occidentale, France
  • Anca Gâţa – Université „Dunărea de Jos” Galaţi, Roumanie
  • André Helbo – Université Libre de Bruxelles, Belgique
  • Jean-Christophe Pitavy – Université "Jean Monnet", Saint-Etienne, France
  • Adriana-Gertruda Romedea –  Université „Vasile Alecsandri” de Bacău, Roumanie
  • Philippe Rousseau - Université « Michel de Montaigne » Bordeaux 3, France
  • Brânduşa-Elena Steiciuc - Université „Ştefan cel Mare”Suceava, Roumanie
  • Emilia Munteanu- Université „Vasile Alecsandri” de Bacău, Roumanie
  • Mükremin Yaman – Université Atatürk, Erzurum, Turquie 

Lieux

  • 600 115 Bacau, Roumanie - 8 rue Spiru Haret
    Bacău, Roumanie (600050)

Dates

  • jeudi 20 décembre 2012

Mots-clés

  • representation de soi, masque, ambiguite

Contacts

  • Maricela Strungariu
    courriel : s_lettre [at] yahoo [dot] com

Source de l'information

  • Maricela Strungariu
    courriel : s_lettre [at] yahoo [dot] com

Pour citer cette annonce

« Miroirs obliques : auto-représentations biaisées dans le discours et dans les arts », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 19 novembre 2012, http://calenda.org/227545