AccueilDécrire, imaginer, construire l'espace : toponymie égyptienne de l'Antiquité au Moyen Âge

Décrire, imaginer, construire l'espace : toponymie égyptienne de l'Antiquité au Moyen Âge

Describe, imagine and construct space: Egyptian toponymy from Antiquity to the Middle Ages

*  *  *

Publié le vendredi 16 novembre 2012 par Elsa Zotian

Résumé

Ce colloque s'inscrit dans le cadre du programme de recherche « Systèmes toponymiques en Égypte de l’Antiquité au Moyen Âge », développé par l’Institut français d’archéologie orientale du Caire en partenariat avec Paris IV Sorbonne et comprendra deux sessions de conférences autour des thématiques suivantes : « Légendes onomastiques et imaginaire de l'espace », « Toponymie et description du paysage », ainsi qu'une table-ronde réunissant les participants au programme et un atelier de formation à destination des étudiants de master et doctorat. 

Annonce

Organisation : Claire Somaglino (Paris-IV), Sylvain Dhennin (Ifao)

Présentation

Les 23 et 24 novembre 2012 se tiendra à l'Université Paris-IV Sorbonne un colloque intitulé Décrire, imaginer, constuire l'espace : toponymie égyptienne de l'Antiquité au Moyen-Âge. Il s'inscrit dans le cadre du programme de recherche « Systèmes toponymiques en Égypte de l’Antiquité au Moyen Âge », développé par l’Institut français d’archéologie orientale du Caire en partenariat avec Paris-IV Sorbonne et comprendra deux sessions de conférences autour des thématiques suivantes : "Légendes onomastiques et imaginaire de l'espace", "Toponymie et description du paysage", ainsi qu'une table-ronde réunissant les participants au programme et un atelier de formation à destination des étudiants de master et doctorat. 

Programme

23 novembre

Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, 75006 Paris, salle D40

Introduction : 9h-9h20

9h20-12h35. Session 1 :  Légendes onomastiques et imaginaire de l’espace

Les noms de lieux sont des référents communs à une population donnée et, à ce titre, leur seule évocation raconte une histoire. Ces histoires appartiennent à la sphère collective et rendent l’espace intelligible. Lors d’un changement de langue, ou lors du passage d’un système toponymique à un autre, la perte du sens premier peut induire une remotivation des toponymes, qui aboutit régulièrement à la création de légendes onomastiques. Le rapport qu’établit une communauté avec les lieux qu’elle occupe peut en effet donner lieu à un récit, inventé ou réinventé, faisant appel à l’histoire, la religion ou la culture, et qui entretient le lien mémoriel avec l’espace.

  • L. Medini (Université Paris-Sorbonne) - Légendes et onomastique de la quinzième province de Haute Égypte d'après les sources grecques et romaines
  • S. Dhennin (Ifao) - Remotivation toponymique par le mythe : la décollation d'Isis-Hathor à Mefkat 

10h30-10h50 : pause

  • Chr. Zivie-Coche (EPHE) - Doublons toponymiques et étymologies religieuses: le cas de Djemê
  • H. Willems (KU-Leuven) - Reconstruire le réseau urbain dans le nome du Lièvre. Recherches toponymiques et archéologiques
  • A. Abouseada (Université de Tanta, Égypte) - Arabisation of Egyptian Toponymy: a religious prospect

14h30-18h20. Session 2 : Toponymie et description du paysage

La toponymie est un bon révélateur des relations entre l’homme et le paysage. Les noms de lieux sont en effet régulièrement formés autour de termes décrivant des éléments de ce paysage – eau, champ, reliefs, etc. Pas obligatoirement les plus caractéristiques d’ailleurs : cela peut être au contraire le nom d’une figure rare ou exceptionnelle, donc à ce titre marquante. L’évolution du paysage ne correspond pas non plus forcément à celui de la toponymie et celle-ci garde, sur le temps long, les traces d’états anciens du territoire et de sa mise en valeur. Ces références aux paysages livrent ainsi des informations précieuses sur la perception de l’espace, mais aussi et surtout sa construction et sa préservation dans les mémoires collectives, ou encore sur les manières de s’y repérer, de s’orienter. On s’interrogera alors sur des groupes de toponymes constitués autour de termes renvoyant au paysage, mais aussi sur le rôle de l’exploitation agricole et de la fiscalité dans la création toponymique, ou encore sur l’établissement de points de repères sur le long terme dans un paysage agricole changeant.

  • D. Valbelle (Université Paris-Sorbonne) - Les arbres sacrés dans la toponymie égyptienne pharaonique
  • Cl. Somaglino (Université Paris-Sorbonne) - Toponymie et repères paysagers en Egypte pharaonique : quelques perspectives
  • I. Marthot (EPHE), L. Vanderheyden (EPHE) - Nommer en grec ou en copte. La toponymie du village d'Aphroditê et de sa campagne du VIe au VIIIe siècle

Pause 

  • K. Blouin (Université de Toronto) - « Potamos » dans la documentation hydronymique grecque d'Égypte
  • J. Loiseau (Université Paul-Valéry, Montpellier 3) - La toponymie rurale du Fayyum d'après les actes de waqf d'époque mamelouke
  • W. Clarysse (KU-Leuven) - Sur l'orientation et l'ordre des points cardinaux à l'époque hellénistique

Conclusions

24 novembre

Centre de recherches égyptologiques de la Sorbonne (CRES), 1 rue Victor Cousin, escalier G, 3e étage.

9h30-13h : Table-ronde du programme Systèmes Toponymiques (sur invitation)

Réunissant les participants au programme Systèmes Toponymiques, cette table-ronde permettra d’aborder les deux thématiques suivantes : définition d’un nom propre de lieu dans les différents systèmes toponymiques égyptiens ; nomenclature du vocabulaire employé pour former des toponymes.

14h30-18h30 : Atelier de formation à la toponymie pour les étudiants en master et doctorat - Sources et outils pour la toponymie de l’Égypte, de l’Antiquité au Moyen-Âge

(sur inscription : systop@yahoo.fr)

Cet atelier aura pour but de sensibiliser les étudiants à la toponymie égyptienne des différentes périodes (Antiquité au Moyen-Âge) et de les former à ses méthodes. 

Introduction

  • Cl. Somaglino (Université Paris-Sorbonne), S. Dhennin (Ifao) La toponymie de l’Égypte pharaonique
  • H. Verreth (KU-Leuven) Demotic and Greek Toponymy in the Ptolemaic and Roman Periods

Pause

  • J.-L. Fournet (EPHE) La toponymie en grec et en copte, de l'époque byzantine et de la transition
  • M. Legendre (Oxford) La toponymie arabe

Lieux

  • salle D40 | Escalier G, 3e étage - Maison de la Recherche, 28 rue Serpente | Université Paris-Sorbonne (Pairs-IV), Centre de Recherches égyptologiques de la Sorbonne (CRES), 1 rue Victor Cousin
    Paris, France (75006 | 75005)

Dates

  • vendredi 23 novembre 2012
  • samedi 24 novembre 2012

Mots-clés

  • Égypte, toponymie

Contacts

  • Claire Somaglino
    courriel : Claire [dot] Somaglino [at] paris-sorbonne [dot] fr
  • Sylvain Dhennin
    courriel : sdhennin [at] ifao [dot] egnet [dot] net

URLS de référence

Source de l'information

  • Claire Somaglino
    courriel : Claire [dot] Somaglino [at] paris-sorbonne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Décrire, imaginer, construire l'espace : toponymie égyptienne de l'Antiquité au Moyen Âge », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 16 novembre 2012, http://calenda.org/227554