AccueilLes « affaires louches » dans le monde de l’économie

Les « affaires louches » dans le monde de l’économie

"Dodgy dealing" in the world of economics

Histoire des distorsions et des comportements pervers et de leurs proscriptions dans l’économie et les entreprises privées

The history of distorsion and perversions in economics and their prohibition in private businesses

*  *  *

Publié le vendredi 16 novembre 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Le colloque est organisé par un groupe d’historiens qui, depuis plusieurs années, mène des recherches dans le domaine de l’histoire de la corruption politique depuis le XIXe siècle. Des études actuelles résultent les observations suivantes : lors des débats sur la corruption en politique, les comportements des entrepreneurs et des entreprises sont régulièrement critiqués, au même titre que le capitalisme industriel moderne est soumis à une critique fondamentale. Le concept de corruption ne recouvre pas seulement la notion de prévarication au sens étroit du terme mais suggère l’éventail plus large de méconduites supposées dans les relations qu’entretiennent le secteur privé d’ une part et les institutions étatiques ou publiques et les hommes politiques de l’autre. Leurs actions conjuguées et leurs interrelations ainsi que le système économique moderne, ont pu être qualifiés selon le verdict moral de « corruption », c’est-à-dire de comportements contraires à l’éthique. Cela vaut particulièrement pour la phase de l’industrialisation intensive entre le milieu du XIXe et le milieu du XXe siècle, quoi que l’on puisse en noter la présence dans les périodes antérieures et postérieures. Dans l’état actuel de la recherche, on ne rencontre cependant que des observations isolées qui, lors de ce colloque, devront être mises de manière méthodique et systématique en relation.

Annonce

Colloque international à l‘Institut Français d’Histoire (Francfort sur le Main), 28.-30.11.2013

Organisation: Olivier Dard (Metz), Jens Ivo Engels (Darmstadt), Andreas Fahrmeir (Frankfurt/Main), Frédéric Monier (Avignon)

Argumentaire

La conception de ce colloque est fondée sur les deux analyses suivantes :

  1. Le colloque est organisé par un groupe d’historiens qui, depuis plusieurs années, mène des recherches dans le domaine de l’histoire de la corruption politique depuis le 19ème siècle. Des études actuelles résultent les observations suivantes : lors des débats sur la corruption en politique, les comportements des entrepreneurs et des entreprises sont régulièrement critiqués, au même titre que le capitalisme industriel moderne est soumis à une critique fondamentale. Le concept de corruption ne recouvre pas seulement la notion de prévarication au sens étroit du terme mais suggère l’éventail plus large de méconduites supposées dans les relations qu’entretiennent le secteur privé d’ une part et les institutions étatiques ou publiques et les hommes politiques de l’autre. Leurs actions conjuguées et leurs interrelations ainsi que le système économique moderne, ont pu être qualifiés selon le verdict moral de « corruption », c’est-à-dire de comportements contraires à l’éthique. Cela vaut particulièrement pour la phase de l’industrialisation intensive entre le milieu du 19esiècle et le milieu du 20e siècle, quoi que l’on puisse en noter la présence dans les périodes antérieures et postérieures. Dans l’état actuel de la recherche, on ne rencontre cependant que des observations isolées qui, lors de ce colloque, devront être mises de manière méthodique et systématique en relation.
  2. L’éthique de l’économie et l’éthique de l’entreprise ont été largement débattues ces dernières années- tant au cœur des débats entre les scientifiques de l’économie qu’entre les acteurs du management. La question soulevée consiste à savoir comment réussir à lier commerce et éthique dans des conditions de marché, vers quelles normes commerce et éthique doivent s’orienter, de quelle manière et sous quelles conditions des codes of conduct  (codes de conduite) peuvent agir. Dans la perception de nombreuses entreprises, principalement  dans les entreprises internationales, cette nouvelle dimension gagne de manière très rapide en importance. Dans la recherche historique, on peut remarquer une grande lacune face à ce problème. Il est indiscutable que, par le passé déjà, la question des règles éthiques que les entreprises se doivent de respecter, était abordée. Bien sûr tous les partenaires concernés savent qu’un système de normes se construit sur la durée et est déterminé en fonction des époques. Une histoire de l’éthique managériale et économique avant la lettre fait encore défaut à ce jour.

C’est donc sur la base de cette double analyse que le colloque souhaite orienter les conférences sur l’histoire des normes dans l´économie, suivant plusieurs axes :

  • l’exploration d’un nouveau champ de recherches encore à constituer et consacré à une «  Histoire de l’éthique de l’économie et de l’entreprise » / «Geschichte der Wirtschafts- und Unternehmensethik ».
  • l’évaluation des connaissances acquises jusqu’à ce jour sur la thématique des distorsions entrepreneuriales, tout comme, à l’inverse, sur la thématique des modèles, des comportements et des objectifs des entreprises qui, du point de vue des acteurs, reposent sur un fondement éthique.

Le point de départ est d’abord la relation Entreprise-Etat, c’est à dire le comportement dans les relations proches des institutions d’Etat (en particulier les accusations de corruption). Au-delà, d’autres domaines d’engagement managérial éthique seront pris en compte.

L’éthique de l’économie n’est pas à prendre de ce point de vue comme un concept universellement  normatif. Ce qui nous intéresse ici est la réflexion guidée par des normes dans des sociétés historiques, touchant les agissements des entrepreneurs et des entreprises, et plus exactement encore la perception qu’ont ces acteurs de l’économie pour accorder leurs transactions à leur engagement éthique (« éthique descriptive de l’économie »).

 Seront traitées les discussions engagées sur les pratiques éthiques ou non des entrepreneurs et des acteurs du secteur privé, ainsi que sur les mesures adoptées pour favoriser l’application des pratiques éthiques. Il est question dans ce contexte de débats (politiques, moraux, scientifiques), de profils des acteurs  mais également de mesures directives concrètes d’application ou de stratégies dans les entreprises.

La conférence traitera de l’époque de l’industrialisation jusqu’à nos jours. Au cœur de la discussion se situeront l’Allemagne et la France – mais des exposés sur d’autres pays sont également souhaités.

Trois sections sont ainsi envisagées :

1) Éthique de l’économie et de l’entreprise : défi conceptuel et méthodologique  pour la recherche en histoire

Par exemple les méthodes et les outils d’une éthique de l’économie et de l’entreprise, une histoire des idées au service de l’éthique de l’économie (comme « moral economy »), des autoportraits d’entrepreneurs, les stratégies pour l’implantation légitime de mesures éthiques d’entrepreneurs dans la structure des entreprises

2) Distorsions éthiques d’entreprise au voisinage de l’Etat et de la politique

Par exemple la corruption, le lobbyisme, les délits d’initiés, les distorsions en période de crise, les régulations étatiques, l’économie de guerre et la politique d’occupation, la fraude, les divergences d’évaluation de la corruption au centre et dans la sphère d’entreprises internationales

3)    Histoire des objectifs éthiques de l’entreprise

Par exemple dans le droit du travail, les droits de l’homme, la protection de l’environnement et la santé publique.

Participation

Cet appel à contributions s’adresse aux historiens, mais également à des chercheurs s’intéressant à l’éthique des entreprises.

Les frais de voyage et d’hébergement des participants seront couverts par les organisateurs.

Les propositions de contribution en langue allemande, anglaise ou française seront à adresser  aux organisateurs qui opèreront une sélection des propositions :

jusqu’au 30 novembre 2012

Nous vous prions de joindre également un résumé d’une demi-page à une page et un bref cv.

Lieux

  • Francfort-sur-le-Main, Allemagne

Dates

  • vendredi 30 novembre 2012

Mots-clés

  • corruption

Contacts

  • Monier Frédéric
    courriel : frederic [dot] monier [at] univ-avignon [dot] fr
  • Fahrmeir Andreas
    courriel : fahrmeir [at] em [dot] uni-frankfurt [dot] de
  • Engels Jens Ivo
    courriel : engels [at] pg [dot] tu-darmstadt [dot] de

URLS de référence

Source de l'information

  • Dacos Marin
    courriel : marin [dot] dacos [at] openedition [dot] org

Pour citer cette annonce

« Les « affaires louches » dans le monde de l’économie », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 16 novembre 2012, http://calenda.org/227577