AccueilMémoires des migrations et temps de l'histoire

Mémoires des migrations et temps de l'histoire

The memory of migrations and times of history

*  *  *

Publié le jeudi 22 novembre 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Depuis une trentaine d’années, les mémoires sont devenues omniprésentes dans l’espace public, et un objet d’étude pour l’histoire et les sciences sociales. Dans cet ensemble, les migrants occupent une place singulière. En France, ils ont été acteurs de ces mobilisations mémorielles, sans toujours le faire au nom de leurs origines. Dans le champ scientifique, des études portant sur les mémoires des migrations ont déjà permis d’éclairer un groupe ou un événement, mais leur historicisation reste encore largement à définir et à explorer. Le colloque organisé par la Cité nationale de l'histoire de l'immigration réunit plus de trente chercheurs, français et étrangers, et propose un premier état des lieux de la recherche internationale sur les approches historiques des mémoires des migrations.

Annonce

Présentation

Depuis une trentaine d’années, les mémoires sont devenues omniprésentes dans l’espace public, et un objet d’étude pour l’histoire et les sciences sociales. Dans cet ensemble, les migrants occupent une place singulière. En France, ils ont été acteurs de ces mobilisations mémorielles, sans toujours le faire au nom de leurs origines. Dans le champ scientifique, des études portant sur les mémoires des migrations ont déjà permis d’éclairer un groupe ou un événement, mais leur historicisation reste encore largement à définir et à explorer.

L’approche par les mémoires des migrations permet d’envisager l’émigration et l’immigration. Par ailleurs, elle pose comme hypothèse la pluralité des mémoires selon les groupes, les motifs et les conditions de départ, les espaces d’installation, les statuts et les époques. Elle laisse également ouverte la définition de ce qui fait mémoire, par-delà l’expression des souvenirs individuels. Elle permet surtout de rendre compte de la dimension mondiale de ces expressions mémorielles dans l’espace public, et des travaux qui leur sont consacrés.

Le colloque « Mémoires des migrations et temps de l’histoire » s’inscrit dans cette perspective internationale, qu’il s’agisse des pays d’origine, des sociétés d’installation, mais aussi des circulations de la mémoire qui épousent, sans la reproduire, la diversité et la discontinuité des expériences migratoires. En réfléchissant ainsi aux mémoires des migrations et aux usages du passé, bien au-delà du cas français, le colloque devrait permettre tout à la fois de mettre en lumière des singularités et de faire émerger des traits communs, qu’il s’agisse de la construction des mémoires, des acteurs et des vecteurs qui les portent, de leur circulation et enfin, des conflits qu’elles suscitent ou dont elles rendent compte.

Cette approche apparaît indissociable d’une réflexion autour de l’historicité de ces mémoires. Il s’agit d’abord de s’intéresser, à travers des cas particuliers, à leur dynamique dans le temps, aux questions de transmission mais aussi au silence et à l’oubli, et à l’articulation de ces approches diachroniques avec la circulation des mémoires au sein d’espaces géographiques et sociaux.

Plus généralement, le colloque s’intéressera à la place des mémoires de migration dans les évolutions générales du rapport au passé au sein d’une société donnée. Enfin, plusieurs communications permettront de replacer ces mémoires dans un processus de plus longue durée, et de réfléchir, au-delà des mobilisations contemporaines pour la reconnaissance, au rôle tenu par la mémoire dans l’histoire des migrations depuis le xixe siècle, notamment dans la formation des identités de groupe et dans la constitution de réseaux transnationaux et diasporiques.

Programme

Jeudi 22 novembre

9h00   Introduction du colloque : Marianne Amar, Cité nationale de l’histoire de l’immigration

9h30-11h Mémoires des migrations et construction des mémoires nationales I

  • Présidence : Scott Soo, University of Southampton
  • Modération : Jim House, University of Leeds
  • Irial Glynn, University College Cork : Can Ireland’s memory of emigration inform the incorporation of its immigrant community?
  • Dirk Hoerder, Universität Bremen & Arizona State University : Immigrant Life-Writings and « National » History: Writing Canada’s History from an Immigrant Perspective
  • J. Olaf Kleist, Freie Universität Berlin : A History of Two Memories, or: How Australia Day Became a Commemoration of Immigration

11h15-12h45 Mémoires des migrations et construction des mémoires nationales II

  • Présidence : Jim House, University of Leeds
  • Modération : Scott Soo, University of Southampton
  • Maria Isabel Joao, Universidade Aberta : De l’Empire à la Diaspora : Refondation du Portugal
  • Tony Kushner, University of Southampton : In Denial ? Memories of Migration in Britain
  • Najette Rezzag-Charpentier, Université Paris 8: La participation d’agents publics à la construction des politiques mémorielles sur l’histoire des immigrés et de leurs descendants (France, 1983-2006)

14h15-16h15 Mémoires de guerre et des migrations forcées

  • Présidence : Nancy L. Green, École des hautes études en sciences sociales
  • Modération : Laure Teulières, Université Toulouse II – Le Mirail
  • Patrizia Audenino, Universita degli Studi di Milano : XXth century European Refugees: Private Sorrow and Public Memories
  • Nicole Immig, Justus-Liebig Universität Giessen : Memory and migration of Pontic Greeks in Germany
  • Meglena Zlatkova, University of Plovdiv : « Returning » of Heirs - Rethinking the Boundaries : Migration, memories and heritage on the Bulgarian-Turkish Border
  • Andrea Strutz, Karl-Franzens-Universität Graz: Expelled from Austria in 1938, deported to Canada in 1940: Memories and Narratives of Austrian Jewish Refugees

16h30 – 18h30 Catégorisations : entre héritages et contraintes

  • Présidence : Marie-Claire Lavabre, Institut des sciences sociales du politique, CNRS / Université Paris Ouest Nanterre La Défense
  • Modération : Hélène Bertheleu, Université de Tours
  • Laurent Dornel, Université de Pau et des Pays de l’Adour et Céline Régnard, Aix-Marseille Université : Les travailleurs chinois en France pendant la Première Guerre mondiale : enjeux mémoriels et historiques
  • Liêm-Khê Luguern, École des hautes études en sciences sociales: Le « travailleur indochinois » est-il toujours un Indochinois travailleur ?
  • Aurélie Le Lièvre, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle : Des mémoires d’immigrés à une mémoire communautaire dans les archives historiques judaïques du Brésil : réflexion autour des paroles et des silences dans les témoignages.
  • Bruno Tur, CRIIA / Université Paris Ouest Nanterre La Défense : Les enjeux politiques de la mémoire. Les migrants économiques dans les lois mémorielles espagnoles : des victimes du franquisme ?

Vendredi 23 novembre

9h30 – 10h45 Mémoires en diaspora

  • Présidence : Claire Mouradian, CERCEC, CNRS/EHESS
  • Modération : Michèle Baussant, LESC, CNRS / Université Paris Ouest Nanterre La Défense
  • Boris Adjemian, École des hautes études en sciences sociales : Un homeland arménien en Éthiopie au xxe siècle. Exil et sédentarité dans la mémoire en diaspora, entre héritage et construction sociale
  • Irène Dos Santos, Universidade Nova de Lisboa : Formes mémorielles et temporalités de la migration : mise en récit collective et parcours migratoires des "lusodescendants", en France et dans la diaspora

11h00– 12h30 Mobilisations militantes et usages publics des mémoires

  • Présidence : Jim House, University of Leeds
  • Modération : Marie-Claire Lavabre, Institut des sciences sociales du politique, CNRS/Université Paris Ouest Nanterre La Défense
  • Lisa Anteby-Yemini, IDEMEC, CNRS / Aix-Marseille Université : « Hier vous, aujourd’hui nous (sommes des réfugiés) » : discours mémoriel et mobilisation du passé parmi les migrants forcés africains en Israël
  • Astrig Atamian, École des hautes études en sciences sociales : Une mémoire au service d’une autre : Manouchian et la « cause arménienne »
  • Vincent Gay, Université d’Évry Val d’Essonne: Conflit de mémoires ou conflit de générations ? Les ouvriers immigrés et les luttes de la « deuxième génération » au début des années 1980

14h - 16h  Transmissions familiales

  • Présidence : Yvan Gastaut, Université de Nice Sophia Antipolis
  • Modération : Laure Pitti, Université Paris 8
  • Angéline Escafré-Dublet, CERI-Sciences Po et Patrick Simon, Institut national des études démographiques : Transmission intergénérationnelle des mémoires. Le fait colonial au prisme de l’immigration
  • Fanny Jedlicki, Université du Havre : Transmissions familiales de la mémoire de l’exil chilien : retour réflexif sur la construction et l’analyse de l’objet
  • Paulo Guerios, Universidade Federal do Paraná : The social conditions of forgetting: the absence of memories about immigration among Ukrainian settlers in Brazil
  • Elise Pape, Université de Strasbourg : Transmissions familiales de la mémoire. Entre l’incorporation d’un passé colonial complexe et l’incorporation de l’histoire du pays d’accueil 

16h15 – 18h00 Récits intimes, écriture de soi

  • Présidence : Marianne Amar, Cité nationale de l’histoire de l’immigration
  • Modération : Nancy Green, École des hautes études en sciences sociales
  • Léo Mariani, URMIS et LAPCOS, CNRS : Mémoire familiale, mémoire sensible. Ce que le retour au Cambodge fait aux identités
  • Julie Voldoire, Maison des Sciences de l’homme Ange-Guépin, Nantes : Hériter d’une expérience migratoire ou la mémoire d’une rupture. Portraits d’héritiers et « tableaux de famille » au sein de la Polonia et de la diaspora juive polonaise du Nord-Pas-de-Calais.
  • Anouche Kunth, École des hautes études en sciences sociales : L’histoire au présent, ou l’usage du temps long dans la demande d’asile arméno-soviétique en France

Samedi 24 novembre

9h30 – 11h15 – Auditorium - Mémoires et productions culturelles : un jeu de miroirs

  • Présidence : Laure Teulières, Université Toulouse II – Le Mirail
  • Modération : Angéline Escafré Dublet, CERI-Sciences Po
  • Eléonore Biezunski, École des hautes études en sciences sociales : Spatialités et temporalités multiples : l’East Side chanté en yiddish
  • Leslie Kealhofer, Westminster College Pennsylvania : Mères, filles et transmissions de la mémoire dans les documentaires des réalisatrices franco-maghrébines
  • Kateryna Lobodenko-Senani, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle: : « L’enfant perdu du fripon » : les arts visuels russes face à la mémorisation de l’exil

9h30 – 11h15 – Atelier 4 - Musées des migrations et patrimonialisation de la mémoire

  • Présidente : Marianne Amar, Cité nationale de l’histoire de l’immigration
  • Modération : Sophie Wahnich, IIAC Équipe TRAM, CNRS / EHESS
  • Paola Corti, Università di Torino : Musées des migrations : mémoires publiques et célébrations nationales en Argentine et en Italie.
  • Rosa Anna Di Lella, Museo Nazionale Preistorico Etnografico « Luigi Pigorini »: Subjects / Objects Migrants. Spoken Heritage and Memories of Migration at Pigorini Museum of Rome
  • Laurence Gourievidis, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand : Regards croisés : la représentation des migrations du XIXe siècle des Highlanders écossais vers l'Australie dans les musées écossais et australiens.

11h30-12h15 Conclusions, Sabina Loriga, École des hautes études en sciences sociales

14h30-15h30 Atelier 4

Lancement de l’ouvrage History, Memory and Migration (Palgrave Macmillan, 2012) dirigé par Irial Glynn et J. Olaf Kleist

Informations et contacts

Les partenaires

Le colloque est organisé par la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, en partenariat avec les laboratoires Framespa (CNRS / Université Toulouse II-Le Mirail, UMR 5136) et Citeres (CNRS / Université de Tours, UMR 6575).

Il bénéficie d’un financement de la Mairie de Paris, du Département de la Seine Saint-Denis, et de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France (Ministère de la Culture et de la Communication) pour l’interprétation simultanée.

Le comité scientifique

Marianne Amar (Cité nationale de l’histoire de l’immigration), Michèle Baussant (Laboratoire d’ethnologie et de sociologie comparative, Université Paris Ouest Nanterre La Défense), Hélène Bertheleu (Université de Tours, CITERES), Yvan Gastaut(Université de Nice Sophia Antipolis, Urmis), Nancy L. Green (EHESS, Centre de recherches historiques), Jim House (University of Leeds), Tony Kushner (University of Southampton), Marie-Claire Lavabre (Institut des sciences sociales du politique, Université Paris Ouest Nanterre La Défense), Sabina Loriga (EHESS, Centre de recherches historiques), Denis Peschanski (Centre d’histoire du xxe siècle, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne), Laure Pitti (Université Paris 8, CSU-CRESPPA), Henry Rousso (Institut d’histoire du temps présent, CNRS), Scott Soo (University of Southampton), Laure Teulières (Université Toulouse-Le Mirail, Framespa).

Informations pratiques

Lieux

  • Cité nationale de l'histoire de l'immigration, Auditorium - 293 avenue Daumesnil
    Paris 12 Reuilly, France (75)

Dates

  • jeudi 22 novembre 2012
  • vendredi 23 novembre 2012
  • samedi 24 novembre 2012

Mots-clés

  • Mémoires, migrations, Histoire

Contacts

  • Marianne Amar
    courriel : colloquememoires [at] histoire-immigration [dot] fr

Source de l'information

  • Marianne Amar
    courriel : colloquememoires [at] histoire-immigration [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Mémoires des migrations et temps de l'histoire », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 22 novembre 2012, http://calenda.org/228215