AccueilSociologie et innovation : nouvelles approches

Sociologie et innovation : nouvelles approches

Sociology and innovation, new approaches

Cahiers de recherche sociologique n° 54

*  *  *

Publié le mardi 27 novembre 2012 par Elsa Zotian

Résumé

L’objectif de ce numéro sera de publier durant l’année 2013 des contributions originales et novatrices portant sur le lien complexe entre ces deux objets. La sociologie a historiquement fait de l’objet changement l’une de ses thématiques centrales, que ce soit sous l’angle de ce qui le contraint (reproduction sociale, institution, domination, etc.) ou de ce qui l’anime (action du sujet, mouvements sociaux, etc.). L’extraordinaire diffusion de la notion d’innovation apparaît comme un analyseur très important des manières actuelles de concevoir et d’appréhender empiriquement les changements. En effet, l’innovation se présente comme un processus intentionné de changement, en ce sens qu’il contient une invention mise en forme pour sa diffusion efficiente.

Annonce

Argumentaire

L’objectif de ce numéro sera de publier durant l’année 2013 des contributions originales et novatrices portant sur le lien complexe entre ces deux objets. La sociologie a historiquement fait de l’objet changement l’une de ses thématiques centrales, que ce soit sous l’angle de ce qui le contraint (reproduction sociale, institution, domination, etc.) ou de ce qui l’anime (action du sujet, mouvements sociaux, etc.). L’extraordinaire diffusion de la notion d’innovation apparaît comme un analyseur très important des manières actuelles de concevoir et d’appréhender empiriquement les changements. En effet, l’innovation se présente comme un processus intentionné de changement, en ce sens qu’il contient une invention mise en forme pour sa diffusion efficiente. Cette intentionnalité révèle des modes de gouvernance spécifiques, l’imbrication d’une part importante du changement social dans des stratégies d’action publique, et des dispositifs sociotechniques de diffusion au cœur de l’action sociale dans les sociétés avancées. L’innovation se constitue donc depuis vingt ans en une thématique sociologique majeure, mais aussi comme une problématique sociale très forte, portée davantage par des acteurs sociaux grandement intéressés à la faire valoir. Car l’innovation détient certes une place majeure non seulement dans la sphère marchande (pour les entreprises et les services) mais aussi dans la sphère communautaire et sociale; dans ce cadre, il est convenu de considérer que l’innovation sociale est portée par la coopération d’acteurs, c’est-à-dire par un processus collectif de participation. L’innovation émerge ainsi de plus en plus fortement comme un fait de société et, partant, comme objet reproblématisé de la sociologie.

Où en sommes-nous de nos connaissances sociologiques portant sur les processus d’innovation ? Et comment l’audience de la notion d’innovation nous informe sur l’action publique et sociale d’aujourd’hui? Depuis les travaux publiés par Callon et Latour, nous savons que l’innovation est le fruit d’interactions complexes entre acteurs et actants, par la voie de partenariats, mises en réseau et collaborations. L’innovation se produit toujours dans un cadre social, et sa réussite est toujours variable, puisque les controverses entre acteurs peuvent les empêcher ou les retarder. Quelles sont les évolutions en cours, possibles ou concurrentes à cette base théorique?

A ce titre, il semble utile et pertinent de s’interroger sur les contributions actuelles et novatrices de la sociologie à cette problématique. Plus précisément, ce numéro des Cahiers aura pour objectif de répondre à deux questions essentielles à cette problématique:

1) Que nous indique l’usage actuel de la problématique de l’innovation en sociologie sur le champ sociologique lui-même?

2) Quels sont les apports spécifiques et novateurs de la sociologie aux débats transdisciplinaires sur l’innovation?

Par une démarche analytique ou empirique, les auteurs contribuant à ce numéro montreront en quoi les récentes études sur l’innovation peuvent donner à la sociologie un ensemble de paradigmes, théories et connaissances nouvelles, applicables dans d’autres champs d’étude, ou comment la sociologie contribue de façon originale et novatrice à la problématisation de cet important objet social qu’est l’innovation.

Responsables scientifiques

  • François Aubry
  • Yves Couturier

Conditions de soumission

  • Proposition d’article

les auteurs intéressés à proposer un article dans le cadre de cet appel thématique sont invités à envoyer un résumé de 2000 signes maximum

avant le 01 janvier 2013.

  • Article

Selon l’avis donné par les membres du comité éditorial sur les propositions envoyés, les textes proposés (de 50000 à 70000 caractères maximum, espaces compris, notes et bibliographies comprises) devront être envoyés sous format Word à François Aubry  (francois.aubry@irsst.qc.ca).

Les textes finaux devront être envoyés avant le 01 avril 2013. L’article sera accompagné d’un résumé (entre 100 et 150 mots) et de cinq mots-clés en français, en anglais et en espagnol.

Les titres des articles devront également être traduits en anglais et en espagnol.

Pour plus de détails concernant les normes éditoriales, veuillez consulter la page suivante : http://www.crs.uqam.ca/pdf/protocole%20CRS%20aux%20auteurs.pdf

Pour toutes informations, veuillez nous écrire à : francois.aubry@irsst.qc.ca

Comité scientifique en cours de constitution

Dates

  • mardi 01 janvier 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • sociologie, innovation

Contacts

  • Francois Aubry
    courriel : francois [dot] aubry [at] irsst [dot] qc [dot] ca

URLS de référence

Source de l'information

  • Francois Aubry
    courriel : francois [dot] aubry [at] irsst [dot] qc [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Sociologie et innovation : nouvelles approches », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 27 novembre 2012, http://calenda.org/228537