AccueilL’information géographique et le monde changeant

L’information géographique et le monde changeant

Geographical information and the changing world - international conference

*  *  *

Publié le lundi 26 novembre 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

L'histoire toute récente de la Tunisie nous apprend que l'information géographique a été on ne peut plus manipulée et utilisée à des fins de propagande politique. Quelles sont donc ses principales applications thématiques ou ses déviations, et dans ce dernier cas, comment peut-on poser les garde-fous ? Quel rôle joueraient la société civile et la société savante ? Quel rôle le spécialiste de l’information géographique (géographe, cartographe, infogéographe, graphicien…) peut-il jouer dans la mise en place d’une information géographique fiable, percutante et efficiente ?

Annonce

L’Association Tunisienne de la Cartographie et de l’Information Géographique (ATCIG) et le laboratoire SYFACTE organisent un colloque  international autour de la thématique suivante : « L'INFORMATION GEOGRAPHIQUE ET LE MONDE CHANGEANT »

Ce colloque se déroulera à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Sfax, le 27 et le 28 janvier 2014. Il donnera de même lieu à une excursion de terrain cheminant de Sfax au Sud Tunisien (Tozeur – Ch’bica, Tamaghza – Nafta et Matmata) le 29 et le 30 janvier 2014.

Argumentaire

Nous vivons aujourd'hui dans un monde très complexe et qui se complexifie chaque jour davantage. L'un des éléments de sa complexification est l'accroissement extraordinaire des informations que nous sommes appelés à manipuler et en particulier les informations géographiques, au vu de l'intérêt grandissant qu'on leur accorde. En effet, tout objet spatial est susceptible d’avoir un nombre élevé d’attributs thématiques, l'ensemble constituant des informations géographiques. Une information est dite géographique lorsqu’elle décrit et localise un phénomène ou un objet dans l’espace. C’est dire son importance pour toute action de gestion et d’aménagement de l’espace. Il est estimé par exemple selon M. DIDIER, que plus de 85 % des bases de données ont une composante géographique (DIDIER, M. 1994), et il est à croire que ce pourcentage augmente de jour en jour.

Mais aussi nombreuses, variées, changeantes et en accroissement exponentiel qu'elles sont, on peut se demander à quoi servent réellement ces informations géographiques, d'un point de vue pratique, aussi bien dans la vie de tous les jours que dans des domaines d'intérêt spécifique. Dans une lecture particulière, la récente Révolution tunisienne, est venue nous rappeler l'importance et les enjeux de l'information géographique en termes d'accès, de disponibilité d'outils de mise en œuvre mais aussi en termes de gestion du territoire, de répartition des richesses et de… propagande politique. Les récents évènements sociaux, économiques, politiques et identitaires ont montré l'enjeu inéluctable des informations géographiques sur plusieurs plans: dans la présentation, la représentation, quelquefois dans leur dissimulation, mais surtout dans l'usage réel qu'on en fait : décisions individuelles ou collectives graves et délicates et sans doute avec un impact sur notre vie.

C'est que la question de l’information géographique n’est pas seulement limitée à un aspect technique ou techniciste. Elle est souvent le résultat d’une combinaison de plusieurs facteurs : les innovations technologiques, la loi de l’offre et de la demande du marché, et les décisions politiques (RHIND, D. et al. 1999). La bonne gestion de l’information géographique dans un pays comme la Tunisie se doit d’être un savant dosage entre ces trois termes. C’est dire toute l’importance et le pouvoir de l’information géographique en tant que moyen et approche pour gérer l’espace mais aussi en tant que nouvelle discipline (ou science?) émergente pour façonner le monde

Mais, on peut se demander quelle est l'essence même de l'information géographique, ses racines historiques, ses multiples usages et manifestations?

L'information géographique est un domaine extrêmement sensible aux innovations technologiques. Quelles en sont les principales trouvailles?

L'histoire toute récente de la Tunisie nous apprend que l'information géographique a été on ne peut plus manipulée et utilisée à des fins de propagande politique. Quelles sont donc ses principales applications thématiques ou ses déviations, et dans ce dernier cas, comment peut-on poser les garde-fous? Quel rôle joueraient la société civile et la société savante ? Quel rôle le spécialiste de l’information géographique (géographe, cartographe, infogéographe, graphicien…) peut-il jouer dans la mise en place d’une information géographique fiable, percutante et efficiente ?

Ce sont toutes ces questions que le premier colloque de la toute jeune ATCIG prétend aborder en tentant de fournir des éléments de réponse.

Trois axes de réflexion guideront les communications de ce colloque.

Axe 1: VARIATIONS DES CONCEPTS DE L’INFORMATION GEOGRAPHIQUE

  • A1.1. Une Histoire très lointaine de l'information géographique
  • A1.2. Le 20ème siècle et l’avènement des nouvelles technologies
  • A1.3. Des facettes multiples de l'information géographique

Axe 2 : LA MISE EN OEUVRE  DE L'INFORMATION GEOGRAPHIQUE

  • A2.1. Les applications cartographiques
  • A2.2. Les multiples applications des SIG
  • A2.3. Les autres domaines d'applications de l'information géographique
  • A2.4. Les nouvelles applications de l'information géographique

Axe 3: INFORMATION GEOGRAPHIQUE ET GESTION DE L'ESPACE

  • A3.1. Information géographique, aménagement du territoire et développement durable
  • A3.2. Information géographique et gestion des risques
  • A3.3 Information géographique et gouvernance
  • A3.4. Le rôle de la société civile et du tissu associatif

Propositions de communication

Les propositions de résumés de communication ou de poster, d’une page au maximum, doivent être adressées exclusivement par courriel à l’ATCIG (atcigeo@yahoo.fr)

pour le 15 mai 2013 au plus tard.

  • Indiquer s’il s’agit d’un poster ou d’une présentation orale
  • Préciser le sous-axe de la communication ou du poster (A1.1, A1.2, …)

Les propositions peuvent être rédigées en français, en anglais ou en arabe. Les auteurs devront préciser la problématique, l'objet, la méthodologie et le terrain qui caractérisent leur travail. L’examen des propositions sera confié au comité scientifique du colloque.

  • Les auteurs dont les propositions auront été sélectionnées recevront une notification d’acceptation le 31 mai 2013.
  • Les candidats retenus devront adresser un texte plus conséquent avant le 30 novembre 2013 au plus tard.
  • Une sélection de communications, par le comité scientifique, donnera lieu à une parution dans la « Revue de l’Association Tunisienne de la Cartographie et de l’Information Géographique » ou à un ouvrage collectif.

 Les propositions de contribution comporteront les éléments suivants :

  • Titre de la communication ou du poster ;
  • Nom et prénom du ou des auteur-es, en précisant pour chacun-e, l’institution ou l’association de rattachement (s’il y a lieu) et les coordonnées complètes (adresse mail, adresse postale, numéro de téléphone)
  • Résumé (1 page au maximum) ;
  • 3 à 5 mots-clés

 Format du texte final

  • Le texte final ne devra pas dépasser les 12 pages (bibliographie et annexes comprises) ;
  • La première page précisera le titre de la contribution, le(s) nom(s) de(s) l’auteur(s) ainsi que celui de l’institution de rattachement et les coordonnées de(s) auteur(s) ;
  • Les figures et les tableaux doivent être incorporés dans le texte ;
  • Les résumés et les textes finaux seront rédigés en Times New Roman (taille 12, interligne simple) et doivent comporter le titre de l’article en corps 14, majuscule et centré ;
  • La bibliographie : en Times New Roman, corps 10 et minuscule.

Comité Scientifique

  • Atoui Brahim, INCT - Alger - Algérie
  • Atef BelHAj Ali, Société privée de Géomatique - Tunisie
  • Belhédi Amor, Université de Tunis - Tunisie
  • Benasr Ali, Université de Sfax - Tunisie
  • Bousamma Mahamed Rached, Université de Tunis - Tunisie
  • Charef Mohamed, Université d'Agadir - Maroc
  • Daoud Abdelkarim, Université de Sfax - Tunisie
  • Dhee Francis, Université Paris 1 Panthéon - Sorbonne
  • Dhieb Mohsen, Université de Sfax – Tunisie;  King Abdulaziz University – Jedda - Saudi Arabia Kingdom
  • Gilles Palsk, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne - France
  • Grataloup Christian, Université Paris VII-Denis-Diderot - France
  • Karray Mohamed Raouf, Université de Tunis - Tunisie
  • Najiba Chkir Ben Jmaa, Université de Sfax - Tunisie
  • Omrane Mohamed Naceur, Université de Mannouba - Tunisie
  • Rabiaa Chedli, Université de Mannouba - Tunisie
  • Saint-Gérand Thierry, Université de Caen Basse-Normandie - France
  •  Serradj Aziz, Université de Strasburg - France
  • Vladimir S. Tikunov, Université de Moscou -  Russie
  • Zanin Christine, Université Paris VII-Denis-Diderot - France

Comité d’organisation

  • Belarem Mongi, ATCIG – SYFACTE - Université de Sfax – Tunisie - (coordinateur)
  • Chouari Walid, ATCIG – SYFACTE - Université de Sfax – Tunisie - (coordinateur)
  • Dhieb Mohsen, SYFACTE-King Abdulaziz University – Jedda - Saudi Arabia Kingdom
  • Yengui Taher, ATCIG – SYFACTE - Université de Sfax - Tunisie
  • Nasr Monaem, ATCIG – SYFACTE - Université de Sfax - Tunisie
  • Masmoudi Yecine, ATCIG – SYFACTE - Université de Sfax - Tunisie
  • Barrani Yecine, ATCIG – SYFACTE - Université de Sfax - Tunisie
  • Benasr  Ali, SYFACTE - Université de Sfax - Tunisie
  • Drira Mariem, ATCIG – SYFACTE - Université de Sfax - Tunisie
  • Khébour Allouche Faiza, ATCIG – SYFACTE - Université de Sfax - Tunisie
  • Zenati Hédi, ATCIG – SYFACTE - Université de Sfax - Tunisie
  • Guermazi Mohamed, ATCIG – SYFACTE - Université de Sfax - Tunisie
  • Sahnoun Houda, ATCIG – Université de Sfax - Tunisie
  • Langar Ali, SYFACTE - Université de Sfax - Tunisie
  • Bensalem Mekki, Université de Mannouba
  • Smaali Hammouda, Université de Tunis
  • Ben Fguira Sami, SYFACTE - Université de Sfax - Tunisie
  • Ben Abdallah Maher, ATCIG - Tunisie

Frais d’inscription

Une participation aux frais d’organisation du colloque a été fixée comme suit :

  • 100 Dinars pour les participants tunisiens ;
  • 100 Euros pour les participants étrangers ;

Cette participation donne droit, uniquement au premier auteur, à un dossier de congressiste, 4 pauses café et à deux déjeuners.

  • 200 Euros pour les participants à l’excursion (tout compris).

Les frais d’inscription seront réglés suite à l’acceptation de participation et avant le 07 décembre 2013  au :

CCB de l’ATCIG: Attijari BANK  Agence SFAX LAFRANE
RIB/ 04073158002152005142/
IBAN/ TN 59/ 04073158002152005142/

Rq : Pour faciliter les opérations financières le justificatif de payement (Reçu) doit être scanné (JPG/PNG) et envoyé à l’adresse suivante : (atcigeo@yahoo.fr) 

Excursion : du 29 au 30 janvier 2014

  • En plus du programme scientifique composé de sessions et de symposiums, l’ATCIG offrira également une excursion. Celle-ci permettra aux intéressés (congressistes et accompagnateurs) de visiter le Sud tunisien. Elle permettra la redécouverte d’une grande variété de paysages semi désertiques et sahariens du pays.
  • L’objectif est mixte : touristique et scientifique. Les exposés et commentaires qui seront donnés par des chercheurs qualifiés permettront de bien comprendre la dynamique des paysages tout au long du parcours de l’excursion.
  • Toutes les personnes inscrites pour le colloque (même sans présenter une communication orale/poster) ainsi que son/sa partenaire ont droit à l’excursion. Les premiers inscrits sont privilégiés.

Programme provisoire de l’excursion

  • 1er jour
    • Gafsa : visite de la ville traditionnelle et du « Bassin romain » ;
    • Activités minières et environnement ;
    • Oasis de montagne : visite des oasis de Chébika, Tamaghza et Midès ;
    • éco-tourisme et développement local.
  • 2ème jour
    • Tozeur : visite de l’oasis traditionnelle de Tozeur ;
    • Le paysage oasien de l’eau ;
    • Nefta : visite de la « corbeille » de Nefta ;
    • Chotts : traversée du chott El Jérid ;
    • Tamazret : village Berbère perché ;
    • Matmata : visite d’habitations troglodytes.
    • Retour à Sfax

Lieux

  • Faculté des Lettres et Sciences Humaines de Sfax, BP 1198 - Route de l'aéroport
    Sfax, Tunisie (3000)

Dates

  • mercredi 15 mai 2013

Mots-clés

  • Cartographie, SIG

Contacts

  • Mongi Belarem
    courriel : aremmongi [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Mongi Belarem
    courriel : aremmongi [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L’information géographique et le monde changeant », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 26 novembre 2012, http://calenda.org/228557