AccueilChercheurs à la barre

Chercheurs à la barre

Researchers in the witness box

*  *  *

Publié le mercredi 05 décembre 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Depuis une vingtaine d’années, les chercheurs en sciences humaines et sociales se retrouvent de plus en plus souvent pris, de manière volontaire ou involontaire, dans les mailles du processus judiciaire. Ce numéro de Socio souhaite analyser et comprendre, au croisement de regards disciplinaires multiples, les enjeux et les déclinaisons de cette dynamique.

Annonce

Argumentaire

Depuis une vingtaine d’années, les chercheurs en sciences humaines et sociales se retrouvent de plus en plus souvent pris, de manière volontaire ou involontaire, dans les mailles du processus judiciaire. Ce numéro de Socio souhaite analyser et comprendre, au croisement de regards disciplinaires multiples, les enjeux et les déclinaisons de cette dynamique.

Les articles attendus pourront tout particulièrement explorer trois grands types d’implication des chercheurs « à la barre », qui structureront le numéro :

  1. Leur activité scientifique les amène, de gré ou de force, à prendre parti dans des procès au nom de la justice ou au nom de la vérité, tendant ainsi pour certains à transgresser, ou tout au moins à fragiliser la frontière entre action et objectivité. Une première série d’articles interrogera les différentes facettes de cette montée en puissance de la prise à parti des chercheurs comme témoins devant les tribunaux.
  2. Leur activité scientifique est mise en cause par le biais des plaintes pour diffamation. Cette dynamique n’est pas récente, mais elle se généralise, et les plaintes sont le plus souvent déposées par des représentants de l’État contre des chercheurs. Il semble donc d’autant plus nécessaire d’analyser les nouvelles formes d’intimidation que de telles mises en cause sous-tendent. Les enjeux de la solidarité académique pourront également être interrogés.
  3. Les chercheurs participent par leur expertise aux transformations des cadres même de la justice en venant fournir des matrices cognitives ou des formes de justice « clé en main ». Là encore, cette forme d’intervention est présente depuis l’époque coloniale, mais l’implication des chercheurs en sciences sociales dans le processus judiciaire prend actuellement de nouveaux visages qu’il s’agira de documenter et d’analyser, en se penchant par exemple sur la « justice restauratrice » ou justice transitionnelle et sur les commissions « Vérité et réconciliation ».

Ces trois pistes ne sont bien évidemment pas exhaustives. Le comité de rédaction attend en priorité des propositions d’articles comportant, à partir de terrains particuliers ou sur le plan plus conceptuel, une réflexion critique sur les conditions de possibilité, les fondements, la portée et les limites de l’implication des chercheurs « à la barre ».

Responsables scientifiques : Laëtitia Atlani-Duault et Stéphane Dufoix

Conditions de soumission

Dans un premier temps, une proposition de deux pages environ, indiquant la problématique et les données, accompagnées d’une bibliographie, doit être envoyée à la rédaction,

avant le 15 février 2012.

Dans un second temps et après avis de la rédaction, les articles, de 30000 à 50000 signes maximum (notes et bibliographie comprises), devront parvenir à la revue

au plus tard le 28 juin 2013.

Il est attendu un effort particulier sur l’écriture et un style qui mette suffisamment en perspective les enjeux de l’article pour qu’il puisse susciter un intérêt au-delà d’un cercle restreint de spécialistes.

Les intentions de contributions (titre, résumé de 2 pages et bibliographie) doivent être adressées à Socio le 15 février au plus tard.

Les articles sélectionnés devront être remis le 28 juin 2013.

Comité scientifique de la revue

http://socio.hypotheses.org/conseil-scientifique-international 

Catégories

Lieux

  • Paris, France (75)

Dates

  • vendredi 15 février 2013

Mots-clés

  • droit, justice, procédure

Contacts

  • Soline Massot
    courriel : socio [at] msh-paris [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Michael Gasperoni
    courriel : gasperoni [at] msh-paris [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Chercheurs à la barre », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 05 décembre 2012, http://calenda.org/230364