AccueilParoles d’en-haut

Paroles d’en-haut

Words from above

*  *  *

Publié le jeudi 29 novembre 2012 par Natalie Petiteau

Résumé

Ce colloque est consacré à la parole d’autorité, dans son contexte de production et d’élaboration, dans sa diffusion et dans sa réception. La façon dont les pouvoirs (politique, administratif, économique…) s’adressent à leurs interlocuteurs, en leur qualité respective de citoyens, de sujets, de fidèles ou d’administrés, varie selon les époques et les contextes : une réflexion historique doit permettre de distinguer des lignes générales d’évolution ou de proposer des rapprochements suggestifs. L’objectif de ce colloque est de proposer une approche transpériodique (de l’Antiquité à nos jours) et pluridisciplinaire de la question (impliquant non seulement l’histoire mais aussi le droit, les sciences politiques, la linguistique) permettant de défricher le terrain et de préparer éventuellement d’autres études ou rencontres plus ciblées, voire un programme de recherche de plus long terme.

Annonce

Colloque organisé par les équipes CEPOC et CLARES du laboratoire POLEN, en collaboration avec le laboratoire Collectivités Publiques, le Comité d’histoire parlementaire et politique et avec le soutien du CNRS (UMR 5060/Iramat).

Ce colloque est consacré à la parole d’autorité, dans son contexte de production et d’élaboration, dans sa diffusion et dans sa réception. La façon dont les pouvoirs (politique, administratif, économique…) s’adressent à leurs interlocuteurs, en leur qualité respective de citoyens, de sujets, de fidèles ou d’administrés, varie selon les époques et les contextes : une réflexion historique doit permettre de distinguer des lignes générales d’évolution ou de proposer des rapprochements suggestifs.

L’objectif de ce colloque est de proposer une approche transpériodique (de l’Antiquité à nos jours) et pluridisciplinaire de la question (impliquant non seulement l’histoire mais aussi le droit, les sciences politiques, la linguistique) permettant de défricher le terrain et de préparer éventuellement d’autres études ou rencontres plus ciblées, voire un programme de recherche de plus long terme. Le programme vise à porter à la fois une réflexion sur le temps long de l’histoire, permettant de souligner des invariants et des évolutions conceptuelles et conjoncturelles, et une réflexion multiscalaire, mettant notamment l’accent sur la dimension régionale et locale de la question.

La parole « d’en haut » est une parole efficace : elle peut être source de droit en même temps qu’expression du pouvoir et, à ce titre, elle intéresse au premier chef les juristes. Par ailleurs, la parole publique reflète et construit une relation de pouvoir, et l’éclairage de linguistes doit permettre de mieux cerner les mécanismes implicites à l’œuvre dans l’exercice de la parole publique. Enfin, la parole publique est l’apanage d’un certain nombre de professionnels : hommes politiques, administrateurs, etc. L’expérience de ces professionnels doit elle aussi être prise en compte. La « parole d’en haut » suppose pour autant une forme de réciprocité de la part d’un public qui n’est pas passif. Ces divers éléments conduisent à solliciter des praticiens et des récepteurs de la parole publique, à côté d’historiens de métier.
En croisant diverses approches, en faisant voisiner les expériences les plus concrètes et les analyses spécialisées, le colloque s’attachera à cerner les contours d’une pratique qui semble simple et naturelle, le discours que le pouvoir adresse à la collectivité la plus large, mais qui met en jeu la nature même des régimes politiques et leur fonctionnement réel.

Comité d’organisation : Pierre Allorant, Noëlline Castagnez, Jean Garrigues, Corinne Legoy, Gaël Rideau, Arnaud Suspène

Renseignements et inscriptions : Secrétariat Recherche de l’UFR LLSH, michelle.randimbiarison@univ-orleans.fr / 02 38 49 26 72

Programme

JEUDI 6 DECEMBRE

Université d’Orléans,
UFR Lettres, Langues et Sciences Humaines, Amphithéâtre Jean Zay

9h30 : accueil des participants
9h45 : ouverture du colloque

1ère session : Les formes de paroles d’en haut

10h00 Marie-Joséphine Werlings (Université Paris Ouest Nanterre)
« La parole du législateur et la mise par écrit des premières lois grecques »

10h30 Caroline Chopelin-Blanc (Université Lyon 3)
« La réception des brefs pontificaux par les évêques-députés à l’Assemblée nationale (1790-1791) »

11h00 Gaël Rideau (Université d’Orléans)
« Paroles d’en haut et politisation. La réception du discours royal dans les journaux privés »

11h30 Jean Garrigues (Université d’Orléans)
« L’éloquence de l’âge d’or parlementaire, 1870-1914 »

12h00 Denis Pernot (Université d’Orléans)
« Barrès et la parole politique »

2ème session : La fabrication de la parole d’en haut

14h15 Émilia Ndiaye (Université d’Orléans)
« les codes de fabrication du discours politique à Rome »

14h45 Christophe Bellon (Université catholique de Lille)
« Parler pour agir : le discours d’Aristide Briand dans l’élaboration, la discussion et l’application de la loi de séparation des Églises et de l’État (1903-1911) »

15h15 Pierre Allorant (Université d’Orléans)
« La mise en scène de la parole du corps préfectoral et des élites locales »

PAUSE

16h30 Isabelle Veyrat-Masson (CNRS, laboratoire Communication et politique)
« La parole d’en haut sur le petit écran »

17h00 Olivier Baude (Université d’Orléans)
« Les liaisons dans les discours présidentiels »

VENDREDI 7 DECEMBRE

Sénat, Palais du Luxembourg, Salle Gaston Monnerville

3ème session : La mise en scène de la parole d’en haut

09h30 Arnaud Suspène (Université d’Orléans)
« Mise en scène et réception de la parole d’En haut dans l’Empire romain »

10h00 Yann Lignereux (Université de Nantes)
« Les entrées royales en France aux XVIe-XVIIe siècles : un spectacle de la Parole ? »

10h30 Corinne Legoy (Université d’Orléans)
« Ce que le roi ne peut dire. Les interdits de la censure théâtrale sous la Restauration »

11h00 Philippe Levillain (Université Paris Ouest Nanterre)
« Les orateurs ecclésiastiques »

PAUSE

11h45 Grands témoins : Christine Albanel, ancienne ministre de la Culture, et
Jean-Pierre Sueur, président de la Commission des lois du Sénat

4ème session : La réception de la parole d’en haut

14h00 Laurent Bourquin (Université du Maine)
« Écrire pour gouverner à distance : Henri IV et les villes de Champagne pendant les
guerres de la Ligue (1589-1594) »

14h30 Benoist Pierre (Université de tours)
« Le discours politico-religieux du clergé aulique à la Renaissance : élaboration et réception »

15h00 Emmanuel Fureix (Université Paris Est Créteil Val de Marne)
« Le charivari politique au XIXe siècle : un rite de résistance à la parole d’en haut »

15h30 François Ploux (Université de Bretagne Sud)
« Rumeurs et appropriation du discours politique au début de la Troisième République »

PAUSE

16h15 Grands témoins : Roland Cayrol, politologue, et Renaud Dély, directeur de la
rédaction du Nouvel Observateur.

Lieux

  • amphithéâtre Jean-Zay, Université d'Orléans (le jeudi 6)
    Orléans, France (45)
  • salle Gaston Monnerville, Palais du Luxembourg (vendredi 7)
    Paris, France (75)

Dates

  • jeudi 06 décembre 2012
  • vendredi 07 décembre 2012

Mots-clés

  • parole d'autorité, production, réception

Contacts

  • Alexandre Borrell
    courriel : alexandreborrell [at] hotmail [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Alexandre Borrell
    courriel : alexandreborrell [at] hotmail [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Paroles d’en-haut », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 29 novembre 2012, http://calenda.org/230397