AccueilSoufisme et politique au Maroc et au Sénégal. Termes et enjeux contemporains

*  *  *

Publié le jeudi 06 décembre 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Le cadre thématique et l'espace géographique de ce colloque se justifient par la nature des trajectoires contemporaines du soufisme que le Maroc et le Sénégal ont en partage, mais façonnent, l'un et l'autre, de manière singulière. Une grande partie des musulmans sénégalais, en effet, appartiennent à la Tijaniya, confrérie soufie dont le lieu de culte et de pèlerinage se trouve à Fès, ville marocaine qui abrite le mausolée du fondateur. L'objectif du colloque est de voir comment les voies soufies de l'islam, dans le contexte géographique et géopolitique de deux pays (qui se présentent comme) « frères », se sont interpénétrées avec les dynamiques de changements socioculturels qui marquent leur respective histoire postcoloniale.

Annonce

Argumentaire

Le cadre thématique et l'espace géographique de ce colloque se justifient par la nature des trajectoires contemporaines du soufisme que le Maroc et le Sénégal ont en partage, mais façonnent, l'un et l'autre, de manière singulière. Une grande partie des musulmans sénégalais, en effet, appartiennent à la Tijaniya, confrérie soufie dont le lieu de culte et de pèlerinage se trouve à Fès, ville marocaine qui abrite le mausolée du fondateur.

L'objectif du colloque est de voir comment les voies soufies de l'islam, dans le contexte géographique et géopolitique de deux pays (qui se présentent comme) « frères », se sont interpénétrées avec les dynamiques de changements socioculturels qui marquent leur respective histoire postcoloniale. Il s'agira de documenter les mutations de l'islam soufi, ses permanences et variations en cours dans les pratiques de spiritualité, systèmes de représentations symboliques et socles de communautarisation dans les deux espaces, mais encore d'analyser ses apports et rapports au politique (entendu comme espace, lien, discours, projet). Dans le contexte actuel de renouveau de l'attachement du Maroc à l'Afrique subsaharienne d'une part et, d'autre part, de recomposition des forces sociales qui font le jeu politique dans ces deux pays, l'étude d'une ressource aussi transversale que les voies soufis de l'islam, reste indispensable et stratégique. Le Maroc et le Sénégal sont interpellés par les usages des ressources de la baraka des saints, dans l'espace privé comme dans les arcanes des luttes de pouvoir.

Au Sénégal, l'arrivée d'Abdoulaye Wade au pouvoir, en 2000, a laissé entendre, un moment, la fin de l'implication des confréries dans le jeu politique. La suite de sa mandature a plutôt donné à repenser moins une sortie que d'autres formes d'investissements de la sphère publique par la confrérie et surtout le même intérêt du politique pour les chefs communautaires confrériques. Au Maroc aussi, dans les mouvements politiques actuels, on remarque une présence inédite des mouvements soufis dans l'arène politique: le mouvement d'Al Adl, actif depuis les années 80, s'est imposé comme force déterminante dans le mouvement du 20 février pour le renouvellement politique au Maroc; la confrérie de la Bouchichia, à son tour, a appelé ses adhérents à manifester en faveur de la nouvelle constitution. La frontière reste donc plus que jamais ténue entre mysticisme soufi et politique tout court. A une échelle plus large, l'analyse des logiques de transformation des multiples usages et mésusages de la spiritualité dans les jeux politiques, ne peut que difficilement échapper aux débats post 11 Septembre, notamment sur le rôle que jouerait le soufisme comme alternative face aux « islamismes ». Il serait heureux, et ce colloque veut en être un prélude, d'arriver, à partir de terrains privilégiés, à mieux sonder le potentiel de révélateurs, voire de conducteurs de changements, au niveau global et local, des mutations contemporaines du soufisme.

Programme

Jeudi 08/11/2012

8h00-8h30 Accueil

8h30-9h00 Allocutions de bienvenue: Yahia Abou El Farah (IEA)- Baudouin Dupret (CJB)– Helmut Reifeld (KAS)– Abdourahmane Seck (coordination)

9h00-10h00 Conférences introductives : Variations sur le Thème

  • Jillali el Adnani, Rachid Benlabbah, Eric Ross, Léonardo Villalon
  • Maati Monjib (Président)
  • 10h00-10h30 Pause-Café

SESSION 1 : ETHNO-HISTOIRE DE LIEUX, ESPACES ET TERRITOIRES SOUFIS –Première partie

10h30-12h15

  • Jillali el Adnani : La sacralité de la recherche en sciences humaines et sociales : continuités et ruptures (le cas du thème confrérique)
  • Ibrahima Thioub, Amadou Dramé : Le pèlerinage des Tijann à Fèz (Maroc) : des restrictions imposées par l'administration coloniale française à la modernisation postcoloniale.
  • Abdoulaye Kane : L'ethnographie d'un espace religieux transnational : la Zawiya Tijani de Fès.
  • Eric Ross (Président)
  • Fiona Mc Laughlin (Rapporteur)

12h45-14h00 Pause-Déjeuner

SESSION 2: ETHNO-HISTOIRE DE LIEUX, ESPACES ET TERRITOIRES SOUFIS –Deuxième partie

14h00-15h45

  • Ruggero Vimercati Sanseverino : Repenser la « voie muhammadienne » : le renouveau soufi à Fès au XIXesiècle
  • Kae Amo : Le corps des saints, le corps du pouvoir, le corps politique : Corps et Soufisme à l'ère de la modernisation politique (Sénégal)
  • Hlaoua Abdelaziz : Séquence de vie dans la confrérie soufie Al Boutchichiya au Maroc
  • Rachid Benlabbah (Président)
  • Léon Busken (Rapporteur)

15h45-16h00 Pause-café

SESSION 3: LES VOIX DE LA TIJANNIYYA: UNE CONFRERIE AUX MULTIPLES CAPITALES

16h00-17h30

  • Fabienne Samson : La Tidjaniyya du Sénégal au Maroc, mobilisations sociales et lutte de leadership.
  • Nazarena Lanza : Le tourisme religieux des sénégalais tijanes au Maroc. Quelques enjeux.
  • Bakary Sambe : Tijâniyya subsaharienne et stratégies d'influence marocaine : Le soufisme à l'heure du soft power ?
  • Jillali el Adnani (Président)
  • Khalid Chegraoui (Rapporteur)

Vendredi 09/11/2012

SESSION 4: EN FACE DU POLITIQUE ET DE LA MODERNITE: LES VOIES DU SOUFISME AU MAROC ET AU SENEGAL - Première partie

9h00-10h45

  • Mounsif Youssef : L'expérience soufie et ses expériences militantes. Le cas de la confrérie Adl Wal Ihssan
  • El Hadj Samba Diallo : Confréries musulmanes et politique au Sénégal : La Tijāniyya et le régime de l'alternance (2000-2012)
  • Salim Hmimnat : Official Islam & Sufism in Morocco: Some key findings from the religious policy (1984-2002)
  • Léonardo Villalon (Président)
  • Abdourahmane Seck : (Rapporteur)

10h45-11h15 Pause-café

SESSION 5: EN FACE DU POLITIQUE ET DE LA MODERNITE: LES VOIES DU SOUFISME AU MAROC ET AU SENEGAL - Deuxième partie

11h15-12h45

  • Khalid Chegraoui : Islam politique et soufisme au Maroc et au Sénégal : les cas de Al adl Wa al Ihassan et de Ibadou al Rahmane.
  • Nina ter Laan : "From zawiya to Stage. The impact of the political revival of Sufism on Sufi musical practices and their performers"
  • Abdourahmane Seck : Communauté confrérique mouride et société numérique. Contribution à une relecture des imaginaires sociopolitiques dans le Sénégal postcolonial.
  • Fiona Mc Laughlin : (Président)
  • Benjamin Soarès (Rapporteur)

12h45-14h45 : Pause-Déjeuner

  • 14h45-16h15 Secondes variations sur le thème : bilans des débats
  • Fiona Mc Laughlin, Abdourahmane Seck, Khalid Chegraoui, Benjamin Soares
  • Léon Buskens (Rapporteur général)

16h15-16h30 Allocutions de clôture IEA + KAS+ CJB+ Coordination

Lieux

  • Rabat, Maroc

Dates

  • jeudi 08 novembre 2012
  • vendredi 09 novembre 2012

Mots-clés

  • Colloque international, soufisme

Contacts

  • Seck Abdourahmane
    courriel : seck [dot] abdou [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Michael Gasperoni
    courriel : gasperoni [at] msh-paris [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Soufisme et politique au Maroc et au Sénégal. Termes et enjeux contemporains », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 06 décembre 2012, http://calenda.org/230971