AccueilHandicap, éducation artistique et culturelle : acteurs, publics, pratiques

*  *  *

Publié le mardi 11 décembre 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Dans le cadre de ses activités de recherche, l'INS HEA organise en juin 2013, à Paris, en partenariat avec le ministère de la Culture et de la communication, le Centre ressources théâtre handicap (CRTH), un colloque intenational, intitulé : « Handicap, éducation artistique et culturelle : acteurs, publics, pratiques ». Ce colloque s'intéressera à l'éducation artistique et culturelle des personnes en situation de handicap, et en interrogera pour cela, les acteurs, le public et les pratiques. 

Annonce

Argumentaire

Malgré les avancées législatives et efforts institutionnels qui ont permis d’augmenter l’accessibilité matérielle et architecturale aux lieux, l’accès aux pratiques artistiques et culturelles de toutes les personnes handicapées peut être développé davantage.En effet, en complément de l’entourage social, de l’encadrement, de la situation géographique, des moyens financiers et de l’autonomie de la personne, la formation des goûts et des intérêts y joue un rôle majeur. L’’éducation artistique et culturelle (EAC) est donc essentielle dans la mise en œuvre des droits des personnes handicapées en faveur d’un accès à l’offre culturelle et artistique.

L'EAC peine à surmonter les cloisonnements entre cognitif et sensible et dans le champ même du sensible en reste trop souvent à une approche disciplinaire censée refléter la diversité de nos sens. Se peut-il que les différentes approches de l'éducation artistique et culturelle en direction d'enfants et de jeunes handicapés conçues souvent dans des perspectives plus globales ou transversales, nous aident à repenser notre approche de l'éducation artistique et culturelle au bénéfice de tous ? Il importe de s’interroger sur la façon dont les réponses apportées aux personnes handicapées constituent des vecteurs d’innovation et de renouvellement des pratiques d’EAC au service de l’ensemble des bénéficiaires. Cette mise en œuvre sera abordée selon trois perspectives :

  1. Au vu de la loi du 11 février 2005, l’EAC se pose en termes particuliers pour les élèves handicapés. Comment concilier l'EAC et l'impératif d'inclusion scolaire? La réussite d'un élève handicapé dans un cadre scolaire ordinaire impose-t-elle de sacrifier les activités culturelles ou favorise-t-elle plutôt l'investissement dans celles-ci ?
  2. l’EAC est aussi présente hors du cadre scolaire ; elle se concrétise par des accueils d’enfants handicapés dans les lieux de pratiques artistiques et culturelles, tels que les conservatoires, les musées, les monuments, les lieux d’enseignement de la danse, de théâtre ou d’arts plastiques etc. : comment est-elle concrètement mise en œuvre ? Quelles sont les modalités pédagogiques et didactiques adoptées pour répondre aux besoins de ce public ?
  3. Enfin, il semble intéressant de questionner les mutations et innovations professionnelles et de formation générées par l’EAC autour de l’accueil de publics à besoins spécifiques. Quelles sont les nouvelles fonctions et métiers qui apparaissent ? Quelles sont les formations et qualifications qui se construisent autour de cette nouvelle professionnalité ? Quels apports et renouvellement des pratiques professionnelles peuvent découler de la mise en accès pour un public à besoins éducatifs particuliers… Comment le public handicapé est-il intégré dans les réflexions sur la mise en œuvre du projet national pour l'EAC ?

Pour aborder ces questions, le colloque interrogera les acteurs, les publics et les pratiques qui constituent la rencontre entre ceux-ci et ceux-là. Qui s'investit dans l'éducation artistique des personnes handicapées ? Quels sont les public concernés et visés ? De quelle manière et pour quelles raisons? Enseignants généralistes ou spécialisés issus de différentes disciplines scolaires et/ou artistiques, animateurs, responsables de structures, militants associatifs, travailleurs sociaux artistes, parents, élus ou fonctionnaires des administrations centrales et locales, enfin personnes handicapées elles-mêmes : comment toutes ces identités ménagent-elles une place à l'EAC des publics handicapés ?

Les communications pourront porter sur des pratiques actuelles ou sur des analyses historiques françaises ou étrangères et concerneront au premier chef l'éducation artistique en milieu ordinaire.

Les communications pourront aussi bien prendre la forme de contributions scientifiques (sciences de l'éducation, sociologie, anthropologie, histoire, histoire de l'art, études théâtrales, musicologie, lettres, philosophie...) que de témoignages réflexifs sur des pratiques éducatives (enseignants, éducateurs, militants associatifs, représentants professionnels...).

Modalités de participation

  • Date limite de soumission : 10 janvier 2013
  • Date de retour – avis du comité scientifique : courant février 2013

Procédure pour l’envoi des propositions

Les propositions des contributions individuelles seront formulées sous la forme d’un texte de maximum 2000 signes précisant le titre de la proposition, le nom et l’appartenance institutionnelle de l’auteur en précisant s’il s’agit d’une contribution scientifique  ou d’un témoignage réflexif.

Les contributions individuelles sont rédigées dans un fichier au format PDF.

Les propositions des posters devront comporter les informations suivantes :

  • Le titre du poster
  • Le nom et coordonnées précises : organisme, adresse, téléphone, mél
  • Un résumé (25 lignes, 1 500 caractères)
  • Votre CV et une bibliographie
    • Police: Times New Roman, 11 pts
    • Interligne double, marges 2,5 cm

Le poster doit mesurer environ 1,2 m de haut sur 0,9 m de large. Les posters doivent être préparés et imprimés à l’avance, et suffisamment larges pour être visibles à au moins un mètre de distance.

Les propositions sont à adresser par mél sous forme d’un fichier joint à : international@inshea.fr

Date limite de soumission : 10 janvier 2013

Comité scientifique :

  • Bernadette Céleste, directrice de l’INS HEA
  • Frédéric Reichhart, maître de conférences, INS HEA
  • Frédéric Chateigner, chargé d’études, doctorant en sociologie
  • Michel Bris, professeur certifié technologie, responsable des documents adaptés, INS HEA
  • Didier Seguillon, maître de conférences, Paris Ouest Nanterre la Défense
  • Sophie Lerner, professeur certifié éducation musicale, INS HEA
  • Sandrine Sophys-Veret, Chargée de mission Culture Handicap, Ministère de la culture et de la communication
  • Pascal Parsat, directeur artistique et membre fondateur, Centre ressources théâtre handicap
  • Jean-Marc Lauret, chargé de mission d'inspection générale, inspection générale des affaires culturelles, Ministère de la culture et de la communication
  • Nicolas Merle,Chargé de mission Culture, politique pour la jeunesse, Ministère de la Culture et de la Communication
  • Claude Godard, chargée d'offre culturelle pour les publics handicapés, Centre des monuments nationaux.

Lieux

  • Paris, France (75)

Dates

  • jeudi 10 janvier 2013

Fichiers attachés

Contacts

  • Elodie Bouchet
    courriel : elodie [dot] bouchet [at] inshea [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Elodie Bouchet
    courriel : elodie [dot] bouchet [at] inshea [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Handicap, éducation artistique et culturelle : acteurs, publics, pratiques », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 11 décembre 2012, http://calenda.org/231697