AccueilLes sens des circulations

Les sens des circulations

The meanings of circulation

Les sens vécu, objectivé et pratique des mobilités spatiales

Lived meaning, objectivity and the practice of spatial mobilities

*  *  *

Publié le lundi 17 décembre 2012 par Elsa Zotian

Résumé

Quel sens confère-t-on à la mobilité spatiale ? L'analyse des déplacements par les chercheurs correspond-elle à la signification qu'en donnent ceux qui se déplacent ? Comment prendre en compte les sens des circulations dans l'organisation des territoires ? Il s'agit de croiser ces trois approches d'un même objet, de mesurer les écarts entre celles-ci et d'en comprendre les raisons.

Annonce

Appel à communications (Session P30), XIe congrès international de la Société internationale d’ethnologie et de folklore, SIEF 2013 : « Circulation », Tartu, Estonie, du 30 juin au 4 juillet 2013

Session P30 : « Les sens des circulations. Les sens vécu, objectivé et pratique des mobilités spatiales »

Argumentaire

Quel sens confère-t-on à la mobilité spatiale ? L'analyse des déplacements par les chercheurs correspond-elle à la signification qu'en donnent ceux qui se déplacent ? Comment prendre en compte les sens des circulations dans l'organisation des territoires ? Il s'agit de croiser ces trois approches d'un même objet, de mesurer les écarts entre celles-ci et d'en comprendre les raisons.

La mobilité des individus entre dans un système de contraintes et de possibilités relatives à la fois aux situations individuelles et sociales et à ce que proposent les territoires en termes de déplacement (réseau routier, transports en commun, pistes cyclables…). Devant la nécessité de concilier ces possibles et ces contraintes avec des envies, des priorités, des refus, l'individu construit le sens de sa mobilité et, par là même, celle de son rapport à l'espace. La recherche sur les déplacements et mobilités s'est peu intéressée jusqu'à présent aux sens de ces circulations, les acteurs politiques et techniques de l'organisation spatiale n'ont pas vraiment pris la mesure de cette dimension, ni intégrée celle-ci dans leurs schémas, leurs documents planificateurs et leurs projets. La question, au-delà de l'examen des significations conférées par les individus à leur mobilité, est celle de l'intégration de ces trois niveaux : sens vécu, sens objectivé et sens pratique des circulations.

Seront examinées les propositions relevant de l'une de ces trois approches des sens de la mobilité spatiale, avec un intérêt particulier pour celles qui sont transversales à deux d'entre elles, voire aux trois.

Langue de la session : français

Date limite de soumission, 18 janvier 2013

Modalités de soumission

Un résumé court (300 signes) et un résumé long (250 mots)

Soumission des propositions de communication en ligne à l’adresse suivante :

http://www.nomadit.co.uk/sief/sief2013/panels.php5?PanelID=1961

La sélection sera effectuée par les organisateurs de la session.

Retour aux auteurs février 2013.

Contacts

Informations pratiques

Le congrès se déroulera à l’Université de Tartu, Estonie. Tartu Ülikooli Euroopa kolledž  Ülikooli 18, 50090 Tartu, Estonie.

Les frais de participation au congrès (sous réserve), comprenant les résumés des communications, sont de 100 €.

À l’issue de la session, il sera envisagé une valorisation de l’ensemble des communications sous la forme d’une proposition de « numéro spécial » pour publication dans une revue scientifique (à déterminer).

Adresses internet du congrès :

http://www.siefhome.org

http://www.siefhome.org/index.php?option=com_content&view=article&id=195&Itemid=81

Texte de présentation du XIe congrès SIEF

The SIEF 2013 Congress proposes to examine the stakes and implications of circulation. Circulation and its semantic siblings – flow, exchange and mobility – are the buzzwords around which interdisciplinary conversations across the humanities and social sciences are organized at the present moment, superseding the previous decade’s buzzword globalization, which in turn superseded postmodernity, which superseded nationalism and ethnicity – eventually taking us back to the concepts around which our fields were constituted, including transmission and diffusion. In fact, ethnologists and folklorists as well as cultural anthropologists have been thinking and writing about circulation, flow, exchange, travel, and mobility for a century and half.

This legacy bears revisiting. We are witnessing an unprecedented growth of networks, of new infrastructures and channels that circulate knowledge, expressions, images, and information at previously unthinkable speeds, ranges and intensities. This calls for a renewed interest in how cultural forms and expressions are produced, retained, contested or consumed via these new circuits.

The questions raised by this new state of affairs affect every subfield of the ethnographic disciplines, and both age-old and emergent theoretical foci. For example:

  • Cultural transmission: How do the political, economic, and logistical complexities of circulation affect the constitution and codification of meanings?
  • Participation and collective creativity: Does intensified circulation enable more and better participation by communities and individuals, or does it raise participation's costs?
  • Local communities: Have enhanced speed and new media degraded the quality of cultural interaction and exchange in existing communities, or have they contributed to promoting the local?
  • Democracy and social justice: Does circulation suffocate or give rise to political possibilities?
  • Aesthetic form and the nature of media and remediation: Are some kinds of circulation or certain cultural forms more viable than others?
  • Cultural and social economies: How do different economies of circulation (commoditization, luxury goods, the culture and tourism industries, voluntary associations, open-access organizations, forms of the gift economy) affect its forms?
  • Ideologies and identities: What mediations, mobilities, or imaginaries contextualize these processes?
  • Cultural property, heritage policy, and other forms of cultural protection: What restricts the travel of cultural forms and what promotes their circulation?
  • Migration studies: How does the travel of these forms relate to the movements of people?

Such questions stand as an open invitation to various theoretical and empirical interventions. As a thematic touchstone for panels and presentations, the Congress theme should be used to help imagine informed and engaging entry points into theory or into current interdisciplinary conversations, while standing on firm ground in ethnology, folkloristics or cultural anthropology.

Ensemble des sessions du 11ème congrès SIEF : http://www.nomadit.co.uk/sief/sief2013/panels.php5

Lieux

  • Université de Tartu - Tartu Ülikooli Euroopa kolledž Ülikooli 18
    Tartu, Estonie (50090)

Dates

  • vendredi 18 janvier 2013

Mots-clés

  • circulation, déplacement, mobilité, sens, spatial, social, territoire

Contacts

  • Denis Martouzet
    courriel : colloquecr5projet [at] hotmail [dot] fr
  • Benoît Feildel
    courriel : benoit [dot] feildel [at] univ-tours [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Benoît Feildel
    courriel : benoit [dot] feildel [at] univ-tours [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les sens des circulations », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 17 décembre 2012, http://calenda.org/231985