AccueilManger. Entre plaisirs et nécéssités

Manger. Entre plaisirs et nécéssités

Eating. Between pleasure and necessity

*  *  *

Publié le jeudi 13 décembre 2012 par Loïc Le Pape

Résumé

Manger – Entre plaisirs et nécessités. Comment les individus choisissent-ils de satisfaire la faim ? Depuis deux ou trois décennies, l’internet aidant, la mondialisation dans ses manifestations les plus variées a élargi l’éventail des choix alimentaires qui sont offerts à (presque) tout un chacun. Comment procède-t-on pour se nourrir ? Pour se constituer un repas ? Quels sont les critères qui interviennent ? Entre ce que Pierre Bourdieu a appelé le goût de luxe et le goût de nécessité, où individus et collectivités se positionnent-ils ? Manger est-il un plaisir ou une nécessité ? Sous quelles conditions ? Dans quelles circonstances ? À quels effets ?

Annonce

Manger – Entre plaisirs et nécessités. Appel à contribution

Argumentaire

Comment les individus choisissent-ils de satisfaire la faim ? Depuis deux ou trois décennies, l’internet aidant, la mondialisation dans ses manifestations les plus variées a élargi l’éventail des choix alimentaires qui sont offerts à (presque) tout un chacun. Comment procède-t-on pour se nourrir ? pour se constituer un repas ? Quels sont les critères qui interviennent ? Entre ce que Pierre Bourdieu a appelé le goût de luxe et le goût de nécessité, où individus et collectivités se positionnent-ils ? Manger est-il un plaisir ou une nécessité ? Sous quelles conditions ? Dans quelles circonstances ? À quels effets ?

Comment le plaisir et la nécessité peuvent-elles s’articuler pour déterminer, chez les individus, ce que signifie pour eux  « bien manger » ? Quelles sont les autres motivations qui sous-tendent les choix et les pratiques alimentaires : un souci de santé, une recherche de qualité, voire une préoccupation pour l’environnement ?

Dans nos sociétés modernes d’abondance, où s’observe désormais la nécessité ? Quant au plaisir, mis vigoureusement en avant aujourd’hui comme une  « nouvelle tendance » n’est-il pas  toujours inhérent à l’acte alimentaire ?

Pourquoi mange-t-on ? La réponse, les réponses devrait-on dire, ne sont ni simples ni évidentes. Depuis la diététique au symbolique, depuis la peur de l’empoisonnement au goût de l’aventure sans négliger l’affirmation d’identité, l’établissement et l’intensification des rapports sociaux, les raisons du manger ne manquent pas, les motivations foisonnent. Fréquemment elles se contredisent.

Pour le sociologue la faim constitue sans doute la moins intéressante des impulsions  alimentaires. La sociologie s’intéresse surtout aux choix, en l’occurrence alimentaires, qui nous révèlent aux autres comme à nous-mêmes. Les omnivores que nous sommes n’ont pas seulement la possibilité d’opérer une sélection parmi les mets qui nous sont proposés, nous en avons l’obligation. Nous y sommes forcés. L’omnivore ne peut pas ne pas choisir et cela jusque dans des conditions peu prospères. Il y aurait même une gastronomie de la faim.

Enfin, les auteurs sont invités à opérer des distinctions entre les différents milieux sociaux. Ainsi, quelles contraintes pèsent aujourd’hui sur les différents groupes sociaux ? Observe-t-on des goûts collectifs, qui s’opposeraient  à une tendance à l’individualisation ?

Calendrier

  • 10 décembre  2012 : appel à proposition
  • 30 janvier 2013 :Date limite de réception des propositions d’articles
  • 1er mars 2013: Information aux auteurs des propositions retenues
  • 1er  juillet 2013: Date limite de réception des textes prêts à être évalués par les pairs
  • La sortie du numéro est prévue pour l’automne 2014.

Propositions

Un résumé des propositions – de 300 mots maximum – doit parvenir aux responsables du numéro : à Priscilla Parkhurst  Ferguson [ppf1@columbia.edu] et à Faustine Regnier [faustine.regnier@ivry.inra.fr]

avant le 30 janvier 2013

Comité scientifique de la revue

  • Priscilla Parkhust Ferguson, Columbia University
  • Marcel Fournier, Université de Montréal
  • Claude Javeau, Université libre de Bruxelles
  • Stéphane Kelly, Cégep de Saint-Jérôme
  • Thomas Kemple, University of British Columbia
  • Matthias Koenig, Université de Göttingen
  • Simon Langlois, Université Laval
  • Nicole Laurin, Université de Montréal
  • Louis Maheu, Université de Montréal
  • Danilo Martuccelli, Université Lille 3
  • Stéphane Moulin, Université de Montréal
  • Jean-Philippe Warren, Université Concordia

Catégories

Lieux

  • Faculté des arts et des sciences, Département de sociologie, Université de Montréal
    Montréal, Canada (H3T1N8)

Dates

  • mercredi 30 janvier 2013

Mots-clés

  • alimentation, sociologie, individu, société, mondialisation

Contacts

  • Priscilla Parkhurst Ferguson
    courriel : ppf1 [at] columbia [dot] edu
  • Faustine Regnier
    courriel : faustine [dot] regnier [at] ivry [dot] inra [dot] fr

Source de l'information

  • Eric Brechard
    courriel : eric [dot] brechard [at] umontreal [dot] ca

Pour citer cette annonce

« Manger. Entre plaisirs et nécéssités », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 13 décembre 2012, http://calenda.org/232036