AccueilLa diaspora marocaine

La diaspora marocaine

The Moroccan diaspora - crossed perspectives

Regards croisés

*  *  *

Publié le mercredi 19 décembre 2012 par Élodie Faath

Résumé

Peut-on parler de diaspora marocaine ou de « communauté transnationale » pour qualifier la présence de plus de trois millions et demi d’immigré(e)s marocain(e)s, soit 10% de sa population globale dans plus de trente pays d’accueil ? Les réalités migratoires et d’installation dans les pays d’accueil des Marocains vivant à l’étranger constituent un ancrage intéressant pour revisiter et progresser dans l'approche conceptuelle de la diaspora. Une problématique à laquelle souhaite répondre la revue « Hommes & Migrations » dans le cadre de sa programmation éditoriale 2013, à la lumière de travaux de recherche récents portants sur cette population.

Annonce

Argumentaire

En 2003 la revue Hommes et Migrations a publié un dossier sur les Marocains de France et d’Europe , coordonné par R. Alaoui. Dix ans après, il semble utile d’analyser les évolutions opérées au sein de cette migration qui a entres autres caractéristiques : sa  mondialisation (Europe, Amérique du Nord , les pays du Golfe…), sa féminisation croissante qui n’est plus seulement le fruit du regroupement familial, mais également le résultat d’une migration féminine autonome, souvent diplômée, son rajeunissement, sa diversité qui s’illustre par la pluralité des statuts (étudiants, travailleurs, saisonniers entrepreneurs commerçants, retraités, etc) mais aussi son vieillissement pour une frange de migrants partis dès les années d’après-guerre, son enracinement dans les sociétés d’accueil comme en témoigne le fort taux de naturalisation, la dynamique du mouvement associatif, l’émergence en son sein d’une élite  hautement qualifiée dans différents domaines etc. Parallèlement à ces mutations internes, le pays du départ (le Maroc) est devenu, depuis plus d’une décennie, un pays d’accueil et surtout de transit pour des migrations en provenance d’Afrique subsaharienne.

Afin de mieux cerner les multiples réalités de cette migration, ses évolutions et de contribuer à  éclairer  les enjeux économiques et politiques, la revue a lancé un appel à contribution vers les chercheurs qui travaillent sur cette problématique.

Plusieurs articles sont déjà disponibles. Cependant, la rédaction souhaite renforcer ceux-ci d'articles inédits sur des thèmes transversaux tels que :

  • les dynamiques familiales,
  • les réseaux associatifs,
  • le co-développement,
  • les échanges culturelles (gastronomie...).

Axes à décliner dans les articles qui seront proposés à la rédaction

  • États des lieux de la connaissance et de la recherche scientifique sur la « Diaspora Marocaine »;
  • État des lieux de la dispersion géographique et des caractéristiques socio-démographiques des marocains du monde :approche comparative ;
  • L’enjeu des transferts économiques et financiers et leur impact sur l’économie marocaine dans un contexte de crise économique et les relations plus générales entre pays d’installation et le Maroc ;
  • La dynamique du mouvement associatif et son caractère transnational ;
  • Les élites de la « Diaspora » marocaine à l’étranger et le mercato des connaissances qu’elle représente
  • Approche prospective autre.

Modalités de soumission

Une proposition d’articles sous forme d’un résumé de 1000 signes, d’un plan d’article et d’un court CV de l’auteur (titre, organisme et publication dans le domaine couvert par l’article) sont à envoyer

avant le 31 janvier 2013

à la rédaction de la revue (marie.poinsot@histoire-immigration.fr) et au coordinateur du dossier rachid.alaoui51@orange.fr

La sélection des auteurs se fera au plus tard en février 2013.

Les textes définitifs seront attendus au plus tard le 27 avril 2013.

Comité de rédaction

  • Augustin Barbara. Sociologue, université de Nantes.
  • Jacques Barou. Sociologue, CNRS - Cerat (Centre de recherche sur le politique, l'administration, la ville et le territoire), Grenoble.
  • Abdelhafid Hammouche. Sociologue, Abdelhafid Hammouche, Professeur des Universités, Lille 1, Directeur du Clersé-CNRS-USTL (UMR 8019), Directeur du Master Sociologie et Anthropologie des Enjeux Urbains.
  • Mustapha Harzoune. Journaliste.
  • Marie Lazaridis. Enseignante, spécialisée sur la scolarisation des enfants de migrants et issus des minorités.
  • Khelifa Messamah. Économiste, maître de conférence à l'université Paris VIII.
  • Jean-Baptiste Meyer. Directeur de recherches à l'IRD, sociologue.
  • Gaye Petek-Salom. Directrice de l'association Elele-Migrations et cultures de Turquie, Paris, et membre du Haut Conseil à l'intégration.
  • Marie Poinsot. Politologue, Rédactrice en chef de la revue, responsable du département Editions de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration.
  • Edwige Rude-Antoine. Juriste, chargée de recherche au CNRS-URMIS (Unité de recherches migrations et sociétés) et Curapp (Centre universitaire sur les administrations et les politiques publiques), Amiens.
  • Alain Seksig. Inspecteur de l'Education nationale, membre du Haut Conseil à l'Intégration.
  • Alain Somia. Directeur général de Aces international et membre du conseil d'administration de l'Association Amana.
  • Anne de Tinguy. CNRS-Ceri (Centre d'études et de recherches internationales).
  • Vasoodeven Vuddamalay. Chercheur-géographe à l’université d’Évry-Val-d’Essonne.
  • André Videau. Conseiller culturel à la Cité nationale de l'histoire de l'immigration, chroniqueur "Cinéma" de la revue.
  • Serges Weber. Chercheur-géographe à l'Université Paris-est Marne-la-Vallée
  • Catherine Wihtol de Wenden. Juriste et sociologue, CNRS-Ceri (Centre d'études et de recherches internationales)

Lieux

  • 293 avenue Daumesnil
    Paris, France (75012)

Dates

  • jeudi 31 janvier 2013

Mots-clés

  • maroc, marocains, diasporas, communautés transnationales, immigrés, migrants, France, Europe, monde, enjeux économiques, enjeux politiques, dynamiques familiales, réseaux associatifs, co-développement, échanges culturels

Contacts

  • Karima Dekiouk
    courriel : karima [dot] dekouk [at] palais-portedoree [dot] fr

Source de l'information

  • Karima Dekiouk
    courriel : karima [dot] dekouk [at] palais-portedoree [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La diaspora marocaine », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 19 décembre 2012, http://calenda.org/232177