AccueilCirculation des savoirs entre recherche et formation

Circulation des savoirs entre recherche et formation

The circulation of knowledge between research and training

*  *  *

Publié le jeudi 03 janvier 2013 par Elsa Zotian

Résumé

La place et le rôle de la recherche dans la formation des enseignants soulève de nombreuses questions, relatives non seulement aux contenus et modalités de formation à la recherche mais aussi aux effets de celle-ci sur la recherche en didactique et plus largement en éducation. Pour mieux comprendre les transformations en cours, il est fait appel à la contribution de tous les acteurs - chercheurs et formateurs, tous niveaux d'enseignement et toutes disciplines. 

Annonce

Circulation des savoirs entre recherche et formation, Colloque interlabos, mercredi 29 et jeudi 30 mai 2013
Site IUFM de Saint-Germain-en-Laye

Argumentaire

La conception de masters à visée professionnelle adossés à des laboratoires de recherche a posé dans un cadre très contraint la question de la place et du rôle de la recherche dans une formation d'enseignants.

À un moment où les maquettes vont être refondées sur des principes visant un certain consensus, il peut être utile de faire un état des lieux. En effet, la prise en compte de la recherche dans une formation professionnelle soulève de nombreuses questions.

Une première série de questions porte sur les contenus et modalités de formation. 

  • Y a-t-il des références explicites ou non à des recherches sur la formation dans les  argumentaires accompagnant les maquettes ?
  • Quelle est la place de la recherche dans les contenus de formation : quels contenus spécifiques sont abordés, comment sont-ils définis, sélectionnés, selon quels critères et par qui ?

Notamment quels types de contenus issus de la recherche sont retenus. S'agit-il par exemple de résultats de recherche portant sur les apprentissages des élèves, sur les pratiques enseignantes ?

Ou bien s'agit-il de concepts théoriques ou d'outils méthodologiques élaborés dans le cadre d'une théorie particulière ? Si oui, ont-ils été transposés pour devenir des contenus de formation ayant pour objectif non plus de contribuer au développement de recherches sur les liens entre enseignement et apprentissage mais de mieux aider les enseignants dans l'exercice quotidien de leur métier ?

  • Dans quelles démarches s'inscrivent-ils ?
  • Peut-on cerner des effets d'une formation professionnelle s'appuyant sur une initiation à la recherche sur les pratiques des formateurs. Notamment, les stratégies de formation mises en œuvre ont-elles été modifiées? Ces modifications portent-elles sur la hiérarchie de ces stratégies, sur l'apparition de nouvelles stratégies ?

En d'autres termes, comment sont formés à la recherche les futurs enseignants ? A-t-on constaté des évolutions dans la littérature professionnelle (sujets traités, lectorat) ? Quels types d'activités sont proposés aux étudiants.

  • L'initiation à la recherche concerne-t-elle prioritairement, voire uniquement, les écrits professionnels (travaux d'étude et de recherche, mémoires) ou bien affecte-t-elle l'ensemble de la formation ? L'engagement de formateurs dans des recherches-action y contribue-t-il ?

La diffusion de recherches portant sur un niveau d'enseignement a-t-elle des incidences sur la formation à d'autres niveaux d'enseignement où des recherches font défaut ? Avec quels effets ? Quelles limites ? (par exemple, les emprunts à la didactique du français du premier degré pour le lycée professionnel ou bien les spécificités entre recherche en didactique des mathématiques du premier et du second degré). Plus largement se trouve posée la question de la diffusion de recherche dans le milieu enseignant par le canal de la formation. Par exemple, les conférences de consensus sur des questions d'enseignement et de formation se sont développées dans la période récente : quels effets sur les acteurs de la formation et de l'enseignement ? sur les outils et ressources pour l'enseignement et la formation ?

Enfin, la réforme de la formation en cours, la sensibilisation de nouveaux publics, l'apparition de nouvelles contraintes liées à une formation comportant par exemple une présence importante sur le terrain (1/3 du temps) interrogent les formes de travail traditionnelles à l'université telles qu'elles sont mises en œuvre aujourd'hui : CM, TD, tutorat individuel de mémoire, et nécessite sans doute de chercher à explorer d'autres pistes. Par exemple : Que disent les travaux de recherche sur les dispositifs de formation en alternance lourde ?  Que sait-on des pratiques formatives articulées sur la recherche autour de projets partagés (versus mémoires individuels) ? Autrement dit, peut-on esquisser des recherches-action avec des stagiaires  en alternance ? Que disent les travaux de recherche à propos des différentes formes d'utilisation de la FOAD en appui à des formations professionnelles, et autres questions de ce genre qui risquent d'être fortement d'actualité.

Une autre série de questions porte sur les effets d'une telle formation des enseignants sur la recherche en didactique et plus largement en éducation.

La formation génère des besoins de recherche sur des sujets sur lesquels des connaissances font défaut. Comment sont-ils pris en compte ? Cette question n'est pas nouvelle mais elle se pose sans doute aujourd'hui de manière différente. Afin de l'aborder, il est sans doute nécessaire d'étudier dans quelle mesure elle a déjà suscité de nouvelles recherches.

  • En particulier, quelle part prennent les recherches sur la formation dans l'ensemble des recherches en didactique ou en éducation ? Quels en ont été les apports pour la formation mais aussi pour le développement des recherches dans ce domaine ? Quels résultats, quelles méthodologies, quels concepts, voire quels éléments de théorie cela a-t-il permis de produire ?

Le point de vue des liens entre recherche et formation permet de questionner autrement les rapports pouvant exister entre les didactiques des différentes disciplines, entre didactique disciplinaire et didactique professionnelle mais aussi plus largement entre didactique et pédagogie.

  • La mastérisation de la formation professionnelle ne se pose pas de manière identique pour le premier degré, le second degré général et l'enseignement professionnel et technologique. Ainsi, une réflexion spécifique s'avère nécessaire quand il s'agit d'aborder la place de la recherche dans la formation des enseignants du secteur technologique et professionnel. L'étroite relation entre éducatif et économique, le compromis entre l'État et le monde de l'entreprise, les finalités propres au segment scolaire qu'est l'enseignement professionnel nécessitent probablement des approches pluridisciplinaires, dont les étudiants ont besoin pour intégrer des problématiques spécifiquement professionnelles dans leurs travaux. Quelle place et quelle forme pour la recherche dans ce segment  qui forme des étudiants, dont un grand nombre sont eux-mêmes d'anciens professionnels se destinant à former des élèves préparant des métiers sous statut scolaire ?

Ce colloque s'inscrit dans la continuité de colloques organisés précédemment, notamment ceux d'Antony (« Scénarios de formation », 2006), de Clermont (« Parcours de débutants » 2008) et de Cergy (« Les didactiques en questions », 2010). Il vise une meilleure compréhension des transformations en cours, avec la contribution de tous les acteurs.  Il associera chercheurs et formateurs de toutes catégories et de tous statuts, intervenant en formation initiale ou continue, à tous les niveaux d'enseignement et dans toutes les disciplines enseignées en primaire et en secondaire.

Modalités de soumission

Parmi les contributions proposées, le comité scientifique privilégiera celles qui décrivent avec précision une articulation entre recherche et formation, référée à une collecte de données empiriques et à un cadre théorique.

Des rapporteurs du comité scientifique regrouperont les propositions selon des axes choisis pour structurer les discussions lors du colloque. Ces rapporteurs soumettront aux auteurs les textes introductifs aux discussions du colloque et leur proposeront dans le cadre d'un atelier de répondre à des questions issues de la confrontation des différentes contributions. L'ensemble des documents pourra être consulté sur le site du colloque : 

www.versailles.iufm.fr/interlabos.html accessible aussi depuis la page d'accueil du site www.versailles.iufm.fr  à la rubrique “Colloques IUFM ”

 Un livret présentant les contributions sera distribué pendant le colloque aux participants. 

Date limite : 3 février 2013.

  • Retour des propositions : 3 février.
  • Retour d'expertises : 23 février.
  • Constitution des programmes : 30 mars
  • Colloque : 29 et 30 mai 2013 - Site IUFM de Saint-Germain-en-Laye

Envoi des contributions en format .RTF à l'adresse suivante : interlabos@ml.u-cergy.fr en précisant l'objet “colloque formation ”

Pour la forme des contributions

  • Police : Times New Roman 12
  • Nom : - Prénom :
  • Institution : 
  • Adresse :
  • Adresse électronique :
  • Titre de la contribution :
  • À quelle(s) question(s) répond la contribution ?

Pour la première série de questions :

  • Caractéristiques de la formation présentée :
  • niveau d'enseignement
  • périodicité
  • disciplines concernées
  • caractéristiques des formateurs
  • modalités (alternance ou non, présentiel, distance ou hybride)

Présentation : 6000 signes

Bibliographie

OU

Pour la deuxième série de questions :

Caractéristiques des recherches induites par les besoins de formation :

  • niveau d'enseignement
  • disciplines concernées
  • caractéristiques des équipes de recherche (présence ou non de formateurs, de professionnelles, etc.)

Présentation : 6000 signes

Bibliographie

Informations pratiques

Le colloque se déroulera sur le site de Saint-Germain-en-Laye - 5 rue Pasteur - 78100 Saint-Germain-en-Laye les mercredi 29 et jeudi 30 mai 2013

Colloque organisé par les laboratoires :

  • CRTF - Centre de recherche textes et francophonie
  • EMA - École, mutations, apprentissages
  • LDAR - Laboratoire de didactique des mathématiques André Revuz
  • PARAGRAPHE - Laboratoire de psychologie cognitive

Composition du comité d’organisation du colloque

  • Abboud-Blanchard Maha, maîtresse de conférences, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise, LDAR
  • Ahr Sylviane, maîtresse de conférences, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise, CRTF
  • Bishop Marie-France, maîtresse de conférences, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise, CRTF
  • Butlen Denis, professeur des universités, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise, LDAR
  • David Jacques, maître de conférences, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise, CRTF
  • Elalouf Marie-Laure, professeur des universités, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise, EMA
  • Khaneboubi Mehdi, maître de conférences, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise, EMA
  • Lopez Maryse,IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise
  • Mabilon-Bonfils Beatrice, professeur des universités, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise, EMA
  • Masselot Pascale, maîtresse de conférences, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise, LDAR
  • Moinard Pierre, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise
  • Nogry Sandra, maîtresse de conférences, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise, PARAGRAPHE
  • Pommier Patrick, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise
  • Toussaint Arlette, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise

Composition du Comité Scientifique du colloque

  • Abboud-Blanchard Maha, maîtresse de conférences, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise
  • Ahr Sylviane, maîtresse de conférences, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise
  • Bishop Marie-France, maîtresse de conférences, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise
  • Butlen Denis, professeur des universités, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise
  • Chevalier Jean-Pierre, professeur des universités, Directeur de l’IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise
  • Crinon Jacques, professeur des universités, IUFM de Créteil, université Paris-Est- Créteil, France
  • David Jacques, maître de conférences, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise
  • Dorier Jean-Luc, professeur des universités, université de Genève, Suisse
  • Elalouf Marie-Laure, professeur des universités, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise
  • Fraisse Emmanuel, professeur des universités, université de Paris 3, France
  • Houdart-Merot Violaine, professeur des universités, université de Cergy-Pontoise
  • Khaneboubi Mehdi, maître de conférences, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise
  • KUZNIAK Alain, professeur des universités, université Paris-Diderot
  • Leroy Jean-Luc, maitre de conférence HDR, Université de Provence, IUFM d’Aix-Marseille, laboratoire d’étude en sciences des arts
  • GOIGOUX Roland, IUFM d’Auvergne, université de Clermont-Ferrand, laboratoire ACTé
  • Lopez Maryse,IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise
  • Mabilon-Bonfils Beatrice, professeur des universités, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise
  • Masselot Pascale, maîtresse de conférences, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise
  • Moinard Pierre, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise
  • Nogry Sandra, maîtresse de conférences, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise
  • Orange Christian, université de Bruxelles, Belgique
  • Plane Sylvie, professeur des université, Université de Paris-Sorbonne, France
  • Pommier Patrick, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise
  • Proulx Jérôme, professeur des universités, Université de Québec-Montréal, Canada
  • ROBERT, Aline, professeur des universités émérite, IUFM de l’académie de Versailles, Université de Cergy-Pontoise
  • SALEH Imad, professeur des universités, Université de Paris 8
  • Toussaint Arlette, IUFM de l’académie de Versailles, université de Cergy-Pontoise
  • Tutiaux –Guillon Nicole, Professeur des université, Université de Lille 3, Laboratoire Thédile-CIREL
  • Vanhulle Sabine, Professeur à la Faculté de Psychologie et de sciences de l’éducation de Genève, laboratoire Thales

Lieux

  • IUFM - Université Cergy-Pontoise - 5 rue Pasteur
    Gennevilliers, France (78100)

Dates

  • dimanche 03 février 2013

Mots-clés

  • recherche et formation des enseignants, sociologie, didactique

Contacts

  • sandrine pividori
    courriel : sandrine [dot] pividori [at] u-cergy [dot] fr
  • Marie-Laure Elalouf
    courriel : marie-laure [dot] elalouf [at] u-cergy [dot] fr
  • colloque Formation
    courriel : interlabos [at] ml [dot] u-cergy [dot] fr

Source de l'information

  • Joëlle Plantier
    courriel : joelle [dot] plantier [at] iufm [dot] u-cergy [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Circulation des savoirs entre recherche et formation », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 03 janvier 2013, http://calenda.org/233052