AccueilAltérités en guerre. La grande guerre comme moment interculturel ?

Altérités en guerre. La grande guerre comme moment interculturel ?

Encountering the Other in wartime: The Great War as an intercultural moment?

*  *  *

Publié le vendredi 04 janvier 2013 par Loïc Le Pape

Résumé

Après le succès des rencontres précédentes organisées à Lyon, Oxford, Dublin, Washington, Londres et Innsbruck, la Société internationale d’étude de la grande guerre tiendra son septième colloque à Paris les 26 et 27 septembre 2013, grâce au soutien de l’Institut historique Allemand de Paris, de l’Université de Birmingham et de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration.

Annonce

Le caractère multinational de la Première Guerre mondiale a principalement été pensé à travers la confrontation interétatique des grandes puissances coalisées. L’Autre, c’est d’abord l’ennemi, celui avec lequel on s’oppose militairement et culturellement.

Argumentaire

Pourtant, la Grande Guerre a aussi été un moment de circulations et de brassages inédit au sein des coalitions. Soldats métropolitains ou coloniaux, travailleurs civils, réfugiés et déplacés, quittèrent par millions leur cadre de vie. Le conflit fut donc aussi une expérience de dépaysement et de confrontation à l’altérité – sociale, culturelle ou paysagère – au sein des sociétés belligérantes (Etats-nations, Empires, communautés locales). Comment les déplacements furent-ils pensés et organisés dans la logique d’un conflit multinational ? Quelles formes prirent les contacts entre les populations d’origine différente mises en présence par les mobilités du temps de guerre ? Comment ces contacts furent-ils vécus ? Comment les logiques communautaires, très importantes pour l’endurance combattante, se sont-elles articulées avec les logiques interculturelles à toutes les échelles ? Dans quelle mesure les constructions identitaires, qui se nourrissent de la perception de l’autre, ont-elles évolué à la faveur de ces contacts ? Comment ont-elles été représentées et mises en scène ? Enfin, quelle fut la postérité de ces contacts à moyen ou long terme ?

Dans cette perspective, les approches comparées et transnationales seront encouragées.

Les communications pourront notamment porter sur les thèmes suivants :

  • Enjeux militaires et opérationnels (coalitions, armées multinationales, troupes coloniales, régiments mixtes…)
  • Logiques impériales et coloniales (pensée raciale, contingents…)
  • L’expérience du contact et de l’interculturalité
  • Confrontation des communautés (d’âge, de genre, de classe, régionales, nationales, urbains et ruraux…)
  • Perceptions et cadres de pensée
  • Dépaysement, territoires et paysages
  • Nostalgie et déracinement
  • Entre soi, communautarisme, ségrégation …

Avec ce colloque, nous entendons poursuivre la tradition de rassembler des chercheurs, qu’ils soient doctorants ou chercheurs établis, autour de nouvelles approches de la Première Guerre mondiale. Nous espérons à travers ce colloque contribuer au développement des approches comparées et interdisciplinaires de la Grande Guerre et encourager les collaborations internationales et les échanges entre différentes générations de chercheurs en sciences sociales.

Afin d’encourager le débat, les communications seront diffusées avant le colloque puis discutées lors de sessions thématiques. Après un temps de réponse des auteurs, le débat sera ouvert à l’assistance. Les langues de travail seront l’anglais et le français et nous disposerons de traductions simultanées dans ces deux langues (à confirmer). Comme lors des colloques précédents, une sélection de communications sera publiée.

Modalités de participation

Les propositions de communications, en anglais ou en français, doivent être soumises sous forme d'un résumé de 300 mots et accompagnées d’un curriculum vitae.

Le dépôt s'effectuera avant le 30 janvier 2013

sur notre plateforme de gestion du colloque, http://isfwws2013.sciencesconf.org.

Procédure :

  • 1 Créer un compte en cliquant sur « S'inscrire » dans la colonne de gauche
  • 2 Activer le compte à partir du lien reçu par mail
  • 3 Déposer la proposition de communication dans « déposer un résumé » dans « Mes dépôts »
  • 4 Déposer le CV dans « données supplémentaires »

Les candidats seront informés de la décision du comité organisateur d’ici le 1er mars 2013.

La version définitive des communications sélectionnées (de 8000 mots maximum) est attendue pour le 1er juin 2013 au plus tard.

Le colloque aura lieu à la Cité Nationale de l’histoire de l’Immigration (Paris 12ème) et à l’institut Historique Allemand (Paris 3ème). Nous essaierons dans la mesure du possible d’aider les chercheurs qui ne pourraient pas être financés par leur institution de rattachement dans leurs frais de déplacements et de logement.

Pour plus d’informations, contactez firstworldwarstudies@ehess.fr

Comité organisateur

  • Emmanuelle Cronier (Centre for War Studies, University of Birmingham).
  • Victor Demiaux (EHESS Paris/IEP Lille).
  • Franziska Heimburger (EHESS Paris).
  • Elisa Marcobelli (DHI Paris/EHESS Paris).
  • Claire Morelon : (IEP Paris/University of Birmingham).
  • Clémentine Vidal-Naquet (EHESS Paris).

Dates

  • mercredi 30 janvier 2013

Fichiers attachés

Mots-clés

  • Première guerre mondiale, First World War, altérité, otherness, identités, identities, interculturalité, interculturality

Contacts

  • Comité d'organisation
    courriel : impec2014 [at] gmail [dot] com

Source de l'information

  • Victor Demiaux
    courriel : firstworldwarstudies [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Altérités en guerre. La grande guerre comme moment interculturel ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 04 janvier 2013, http://calenda.org/233843