AccueilPerspectives critiques en management

Perspectives critiques en management

Critical perspectives in management

Atelier doctoral

Doctoral workshop

*  *  *

Publié le vendredi 11 janvier 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Les perspectives critiques en management rassemblent un nombre croissant de chercheurs en sciences de gestion qui mettent au cœur de leurs travaux la multidisciplinarité, l’étude des dimensions de pouvoir et de contrôle liées aux pratiques et théories du management, s’attachant à dénaturaliser certaines évidences managériales et questionnant la réflexivité du chercheur en sciences de gestion. Ce courant recouvre un nombre important de référents théoriques issus d’une posture épistémologique constructiviste, variant d’un interprétativisme symbolique au post-modernisme en passant par le réalisme critique. Ces postures appellent un usage et une orientation de la recherche particulier, par le biais de méthodologies le plus souvent qualitatives, de problématiques de recherche compréhensives et par un projet de connaissance ne se voulant pas instrumental ou fonctionnaliste.

Annonce

Présentation

Les perspectives critiques en management rassemblent un nombre croissant de chercheurs en sciences de gestion qui mettent au cœur de leurs travaux la multidisciplinarité, l’étude des dimensions de pouvoir et de contrôle liées aux pratiques et théories du management, s’attachant à dénaturaliser certaines évidences managériales et questionnant la réflexivité du chercheur en sciences de gestion (voir p.ex. Golsorkhi, Huault et Leca, 2009 ; Taskin et de Nanteuil, 2011 ; Alvesson et Willmott, 2012). Ce courant recouvre un nombre important de référents théoriques issus d’une posture épistémologique constructiviste, variant d’un interprétativisme symbolique au post-modernisme en passant par le réalisme critique. Ces postures appellent un usage et une orientation de la recherche particulier, par le biais de méthodologies le plus souvent qualitatives, de problématiques de recherche compréhensives et par un projet de connaissance ne se voulant pas instrumental ou fonctionnaliste. L’inscription d’une recherche doctorale dans ces courants hétérodoxes appelle donc des confrontations et des justifications nouvelles, que la communauté de chercheurs critiques peut contribuer à construire. L’atelier doctoral organisé autour des perspectives critiques en management a ainsi pour volonté d’offrir un lieu d’accueil et d’échanges pour les chercheurs qui réalisent ou souhaitent inscrire leur thèse dans une perspective critique en sciences de gestion[1]. 

Contenu et déroulement

Cet atelier vise à faire progresser les doctorants dans leur parcours doctoral, et plus particulièrement par rapport à la construction d’une approche critique en sciences de gestion. Dans cette perspective, chaque doctorant est invité à soumettre une contribution sous la forme d’un article, d’un projet de thèse, d’un dispositif méthodologique ou d’une réflexion relative aux enjeux épistémologiques soulevés par l’adoption d’une telle posture.

Pour guider au mieux les doctorants dans leur projet scientifique, plusieurs activités seront programmées et (co)animées par des professeurs et des doctorants :

  • Présentations et discussion des projets doctoraux : Groupées par thématiques, les présentations seront supervisées par un ou plusieurs membres du comité scientifique(infra)Pour favoriser les discussions, les travaux de chaque doctorant seront diffusés à tous les membres de leur groupe de présentation : chaque papier sera lu et évalué par un académique ainsi qu’un autre doctorant du groupe. Chaque doctorant disposera de 30 minutes pour son travail : 10 minutes de présentation et 20 minutes de suggestions et discussion. Certaines sessions accueillent des professeurs invités étrangers, il pourra être demandé aux doctorants de présenter et de discuter de leurs travaux en anglais.
  • Rencontres personnalisées : Dans une logique plus informelle, les doctorants auront la possibilité de rencontrer individuellement les membres du comité scientifique afin de discuter de certains éléments de leur recherche qu’ils souhaiteraient approfondir. Ces tête-à-tête feront l’objet de sessions dédiées.
  • Echanges informels et conviviaux : Des moments spécifiques seront aménagés dans le programme pour permettre un maximum d’échanges informels entre chercheurs.

Pour valoriser et donner une place à chacune de ces activités, la rencontre durera deux jours (22/04/2013 – 23/04/2013). Elle aura lieu à l’Université Paris-Dauphine et sera ponctuée par un évènement plus informel à la fin de la première journée. Afin de garantir la qualité de l’évaluation et des discussions, cette rencontre sera limitée à une vingtaine de doctorants. 

Modalités et inscriptions

Pour participer à cet évènement, les doctorants devront être en thèse au minimum depuis six mois. Chacun d’eux devra soumettre un bref dossier de candidature comprenant :

  • Un CV (une page)
  • Un résumé (une page et demi maximum) de la contribution critique souhaitant être présentée : projet de thèse[2], article théorique ou empirique, étude de cas, revue de littérature, approche méthodologique ou posture épistémologique.

Si le projet est accepté, les doctorants seront invités à soumettre un texte complet. Celui-ci pourra être rédigé en français ou anglais. Il comportera une introduction et une conclusion et n’excèdera pas 20 pages (hors références). Afin de pouvoir regrouper les sessions anglophones, les doctorants préciseront s’ils sont disposés à présenter en anglais dès l’inscription (dans ce cas, un texte en anglais est fortement encouragé). Le texte sera soumis à l’évaluation par un académique et un doctorant membres du même groupe.

Les frais d’inscription seront limités à environ 50 euros par doctorants (hors transport, hébergement et soirée du 22/04). L’ensemble des informations pratiques et procédures de soumissions et d’inscription à l’atelier doctoral sont accessibles via un site Internet dédié : http://www.uclouvain.be/427364.html. Vous pouvez aussi nous écrire à : ateliercms@dauphine.fr. C’est l’adresse de référence pour la soumission des documents.

Agenda

  • 31/01/2013 : Date limite d’envoi des résumés

  • 15/02/2013 : Retour vers les candidats – acceptations
  • 01/04/2013 : Clôture des soumissions des papier complets / inscription
  • 22-23/04/2013 : Séminaire doctoral à Paris 

Comité scientifique

  • Florence Allard-Poesi (Université Paris-Est Créteil, FR)
  • Rachel Beaujolin (Reims Management School, FR)
  • Didier Cazal (IAE Lille, FR)
  • Françoise Dany (EM Lyon, FR)
  • Matthieu de Nanteuil (Université catholique de Louvain, BE)
  • Frank Janssen (Université catholique de Louvain, BE)
  • Pierre-Yves Gomez (EM Lyon, FR)
  • Chris Grey (Royal Holloway School of Management, London, UK)
  • Isabelle Huault (Paris-Dauphine, FR)
  • Evelyne Léonard (Université catholique de Louvain, BE)
  • Florence Palpacuer (Université Montpellier, FR)
  • Martin Parker (University of Leicester, UK)
  • Véronique Perret (Paris-Dauphine, FR)
  • Anne Pezet (HEC Montréal, CA)
  • François Pichault (HEC-ULg, BE)
  • Benoit Raveleau (UCO, FR)
  • Géraldine Schmidt (IAE Paris, FR)
  • Laurent Taskin (Université catholique de Louvain, BE)

 Comité d’organisation

  • Véronique Perret (Université Paris-Dauphine, FR), Présidente
  • Laurent Taskin (Université catholique de Louvain, BE), Président
  • Céline Donis (Université catholique de Louvain, BE)
  • Julia Parigot (Université Paris-Dauphine, FR)
  • Stephan Pezé (Université Paris-Dauphine, FR)
  • Julien Raone (Université catholique de Louvain, BE)
  • Gabriel Van Bunnen (Université catholique de Louvain, BE)

Références

  • Alvesson, M. et Willmott, H. (2012). Making sense of management: a critical introduction (2nd ed.). Thousand Oaks:Sage.
  • Golsorkhi, D., Huault, I. et Leca, B. (sous la direction de), (2009). Les études critiques en management. Une perspective française. Québec:Presses de l'Université de Laval.
  • Taskin, L. et de Nanteuil, M. (sous la direction de), (2011). Perspectives critiques en management. Pour une gestion citoyenne. Bruxelles:de Boeck.

[1] La participation à cet atelier est éligible à l’octroi de 2 ECTS, à la condition de présenter un projet de thèse. Une attestation sera délivrée aux doctorants en faisant la demande, témoignant de l’évaluation par les pairs du projet présenté.

[2] Ce document de maximum une page et demie devra mentionner la question de recherche, le cadre théorique, la méthodologie (pressentie), les résultats (attendus).

Catégories

Lieux

  • Paris, France (75)

Dates

  • jeudi 31 janvier 2013

Mots-clés

  • management, science de gestion

Contacts

  • Stéphan Pezé
    courriel : stephan [dot] peze [at] dauphine [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Stéphan Pezé
    courriel : stephan [dot] peze [at] dauphine [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Perspectives critiques en management », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 11 janvier 2013, http://calenda.org/234132