AccueilÉquipes, réseaux, communautés

Équipes, réseaux, communautés

Teams, networks and communities

Former les compétences individuelles par les engagements relationnels à travers l'apprentissage et l'enseignement des langues

Training individuals through relational commitments and the teaching and learning of languages

*  *  *

Publié le mercredi 16 janvier 2013 par Elsa Zotian

Résumé

Comment les relations périphériques, horizontales et fluctuantes, favorisées par le développement des réseaux et des nouveaux outils de communications modifient-elles le concept et les pratiques d'équipe, et quels impacts observe-t-on dans l'environnement de l'enseignement des langues des cultures étrangères? Comment répondre aux multiples questions liées aux changements sociétaux et générationnels, à la complexité des réalités et des savoirs et à la nécessité toujours plus forte d’interculturalité et d’interdisciplinarité pour appréhender les défis et les incertitudes qui sont les nôtres aujourd’hui ? L'Union des professeurs de langue des Grandes Ecoles a pour objectifs de promouvoir et dynamiser les ensignements des langues et des cultures étrangères tout en stimulant la recherche praxéologique notamment dans les domaines de la didactique, de l'interculturalité, de l'interdisciplinarité et de l'évaluation des nouveaux outils pour l'enseignement.

Annonce

Argumentaire

Dans le monde actuel, à la fois cloisonné et globalisé, empressé et fluctuant, nos crises et nos incertitudes ne cessent de se propager tandis que s’accélèrent et prolifèrent les processus d’échange et de production de richesses et de connaissances. Ce paradoxe de notre époque n’est-il pas, comme le souligne Yves Citton, le fait d’une insuffisance de communication et de traduction, d’un manque de langages ou d’interfaces pour traduire l’abondance de ressources dont nous disposons en modes de collaboration satisfaisants ? (1)

Dans nos écoles d’ingénieurs et de management l’enseignement des langues et des cultures étrangères se heurte de manière chronique à une hiérarchisation disciplinaire alors que la résolution de problèmes complexes semble exiger aujourd'hui, plus que jamais, la nécessité d’une approche collective et transversale, plus en phase avec le mode de fonctionnement de nos sociétés et de nos étudiants, plongés dans un environnement technologique et médiatique sans précédents et gouvernés par des logiques comportementales en pleine évolution inspirées par les réseaux sociaux et les médiateurs techniques des activités humaines. Car ceux que l’on a pris l’habitude de ranger depuis peu sous la bannière de la « génération Z » (2) semblent de moins en moins supporter les cadres imposés et les logiques verticales. A la fois lucides et idéalistes, engagés mais autonomes, ne parvenant plus à s’épanouir dans des moules figés, ils sont pourtant capables de partage, de créativité et d’enthousiasme sitôt qu’ils se sentent devenir co-acteurs de leur propre formation pour laquelle ils ont une forte exigence de sens, vis-à-vis de leur avenir professionnel mais aussi de l’importance qu’ils accordent à leur épanouissement personnel.

Confronté à cette évolution en pleine accélération, dans quelle mesure l’enseignement des langues en écoles d’ingénieurs et de management peut-il

  • présenter, décrire, illustrer et centraliser les solutions innovantes testées pour s’adapter à cette situation,
  • expérimenter de nouvelles pratiques et les mutualiser,
  • expliciter au possible leur positionnement au regard des diverses disciplines théoriques concernées,
  • ajuster leur mise en œuvre dans le contexte des diverses pratiques d’évaluation françaises, européennes et mondiales,
  • réfléchir à leur inscription entre les traditions et contraintes institutionnelles d’un côté, et les demandes et besoins évolutifs de nos apprenants de l’autre ?

Comment répondre à ces besoins nouveaux tout en surmontant les nombreux obstacles (politiques, culturels, économiques ou administratifs) qui ont tendance à instrumentaliser l’enseignement des langues et des cultures étrangères au profit de modèles cognitifs et pédagogiques qui privilégient davantage les objets de connaissance que les aspects relationnels et comportementaux qui régissent pourtant tous les échanges culturels et linguistiques ? Comment répondre aux multiples questions liées aux changements sociétaux et générationnels, à la complexité des réalités et des savoirs et à la nécessité toujours plus forte d’interculturalité et d’interdisciplinarité pour appréhender les défis et les incertitudes qui sont les nôtres aujourd’hui ?

La quête de sens, d’adaptation et d’efficacité qui anime le monde des enseignants comme celui des apprenants, l’évolution des recherches dans les nouvelles technologies, les neurosciences, la psychologie, la sociologie, la pédagogie ou la didactique des langues conduisent déjà à un renouvellement permanent des pratiques diverses autour de l’enseignement des langues dans nos écoles d’ingénieurs et de management. Dans quelle mesure cette dynamique peut-elle nous aider à mieux comprendre comment les échanges collaboratifs, le travail en équipe ou les communautés de travail ou d’apprentissage peuvent nous aider à relever collectivement ces défis insurmontables individuellement ?

 Ce sont ces perspectives de transversalité, d’interaction, de communication, d’échanges, et d’engagement qui seront privilégiées lors du 41ème congrès UPLEGESS. Les notions d’équipe, de réseaux et de communautés sont riches de potentialités.

(1) Yves Citton, Renverser l’Insoutenable, Paris, Seuil, 2012, p. 15

(2) Caroline Castets, Génération Z, Les générations se suivent et ne se ressemblent pas, Le Nouvel Économiste, 12 avril 2012

Conditions de soumission

Les communications pourront s’appuyer sur des bilans d’expériences, des pratiques pédagogiques ou des réflexions théoriques permettant d’aborder des problématiques ou des enjeux tels que :

  • la complexité, l'incertitude, la diversification et la multiplicité des savoirs qui rendent nécessaires le partage des connaissances et des compétences, le travail interdisciplinaire, transdisciplinaire, multilingue, interculturel.
  • les pédagogies par projet, l'enseignement et l'apprentissage coopératif, la formation réciproque.
  • la prise en compte de l’altérité, la reconnaissance mutuelle, la négociation, la gestion des conflits.
  • les réseaux d'apprentissages et d'enseignement, le travail collaboratif, les communautés, les réseaux sociaux.
  • les équipes d'enseignement et les équipes de recherche : logiques complémentaires ou parallèles.
  • l’importance de la communication non-verbale interactionnelle dans l'acte de transmission et d'apprentissage face à la généralisation des échanges numériques.
  • le rôle de l'enseignant face à de nouvelles générations d'apprenants (Y, Z) qui se sont formés dans une culture "libre" qui puise ses méthodes et sa philosophie dans l’histoire d’Internet (licences libres, freeware, peer to peer, streaming, wikipedia, etc.) et des réseaux sociaux.

Comment les relations périphériques, horizontales et fluctuantes, favorisées par le développement des nouveaux outils de communications modifient-elles le concept et les pratiques d'équipe, et quels impacts observe-t-on dans l'environnement de l'enseignement des langues des cultures étrangères dans les écoles d’ingénieurs et de management ?

Le congrès vise à enrichir et à approfondir les efforts de réflexion collective en permettant aux enseignants et aux chercheurs de mutualiser leurs d’expériences pédagogiques, didactiques et conceptuelles. C’est pourquoi les contributions pourront témoigner aussi bien d’une réflexion individuelle que d’une expérience collective menée, par exemple, dans le cadre d’une langue particulière, d’un département ou d’un projet interculturel et/ou interinstitutionnel.

Conformément aux objectifs du congrès, les contributions attendues sont de trois types :

  • Communication : qui sera présentée oralement et intégrée dans une table-ronde ou un atelier thématique. Elle s’appuiera sur un article (30.000 caractères max, espaces compris) qui sera reproduit dans les actes du Congrès et pourra faire l’objet d’une publication ultérieure.
  • Symposium : propositions collectives regroupant posters et communications autour d’une thématique commune. Cette modalité pourra permettre à une équipe pédagogique de présenter les multiples facettes d’un projet collectif ou bien de regrouper les communications de différentes écoles autour d’une problématique ou d’une langue partagée.
  • Poster : une affiche sur un panneau illustrant une problématique ou une expérience pédagogique. Les participants du congrès pourront examiner librement les posters et discuter avec leurs auteurs, notamment lors des sessions posters prévues à cet effet.

La langue de communication est le français.

Chacune des communications orales durera 15 à 20 minutes et sera suivie d’une discussion d’une durée équivalente.

La présentation d’une communication ne doit en aucun cas prendre la forme d’une lecture d’un texte écrit.

Toutes les propositions de contributions (communications, symposiums et posters) devront être adressées au Comité Scientifique de l’UPLEGESS : uplegessCS@listes.enst.fr

au plus tard le 28 Février 2013.

Le texte des propositions ne devra pas dépasser 3000 caractères (espaces compris).

Chaque proposition devra être précédée d’un titre et suivie d’une liste de mots-clés et accompagnée d’un bref CV de l’auteur ou des auteurs de la contribution.

Le Comité Scientifique sélectionnera les contributions en prenant en compte l’originalité et la pertinence des propositions.

Les réponses relatives aux contributions acceptées seront envoyées aux auteurs pour le 15 mars 2013.

Les textes complets (30000 caractères maximum, espaces compris) et les posters à publier seront à envoyer avant le congrès, au plus tard le 25 avril 2013.

Calendrier

  • 15 février 2013 : Date limite de réception des propositions de contribution
    Mél : uplegessCS@listes.enst.fr
  • 15 mars 2013 :Réponses du Conseil Scientifique
  • 25 avril 2013 :Date limite de réception des documents définitifs pour les Actes
  • 23 – 25 mai 2013 : Tenue du 41ème congrès UPLEGESS à l’IESEG School of Management à Lille

Comité scientifique

  • María AMPUERO, Chargée d'enseignement en espagnol (titulaire) à Telecom Paristech, membre du CA de l’UPLEGESS
  • Dr. Jean-Claude BERTIN, Professeur des Universités, Université du Havre, Laboratoire : UMR CNRS 6266 IDEES-CIRTAI, Président du GERAS
  • Dr. Didier BOTTINEAU, Chargé de recherche CNRS, MoDyCo, Université Paris Ouest et chargé d’enseignement d’espagnol et d’anglais à l’Ecole des Mines de Douai
  • Dr. Jörg ESCHENAUER, Professeur et Président de Département de la Formation Linguistique et Professeur à Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, Président de l’UPLEGESS.
  • Dr. Alison GOURVES-HAYWARD, MCF, Chef du Département Langues et Culture Internationale à Télécom Bretagne, GLAT (Groupe de Linguistique Appliquée aux Télécommunications)
  • Dr. Vera MIHAILOVICH-DICKMAN, MCF, Chef du Département Langues et Cultures de Télécom-ParisTech, GLAT (Groupe de Linguistique Appliquée aux Télécommunications), Présidente-Adjointe du Conseil Scientifique de l’UPLEGESS
  • Sonja PIQUET, professeur agrégé d'allemand, PRAG à l'ENSICAEN, Membre du CA de l’UPLEGESS
  • Dr. Anne REBOUL, Directrice de Recherche, L2C2 CNRS Université Lyon 1 - Institut des Sciences Cognitives
  • Dr. Cathy SABLE, MCF, Responsable de la section de français, adjointe au chef du département Langues et Culture Internationale, Institut Mines-Telecom Bretagne, Membre associé du DILTEC ( Unité de recherche Paris 3, EA 2288)
  • Dr. Enrique SANCHEZ ALBARRACIN, docteur en Études Ibériques et Latino-américaines, professeur agrégé à l’INSA de Lyon, Chercheur-Associé EVS-ITUS (UMR5600), Président du Conseil Scientifique de l’UPLEGESS
  • Hanelise WAGNER RAUTH,  Chargée d’enseignement, ESSEC

 

Lieux

  • IESEG School of Management - 3 Rue de la Digue
    Lille, France (59)

Dates

  • jeudi 28 février 2013

Mots-clés

  • langues, cultures, réseaux, pédagogie, ingénieurs, management, équipes

Contacts

  • Enrique Sanchez Albarracin
    courriel : Enrique [dot] Sanchez-Albarracin [at] univ-lyon2 [dot] fr
  • Vera Dickman
    courriel : vera [dot] dickman [at] telecom-paristech [dot] fr
  • Jorg Eschenauer
    courriel : Jorg [dot] Eschenauer [at] enpc [dot] fr

Source de l'information

  • Enrique Sanchez Albarracin
    courriel : Enrique [dot] Sanchez-Albarracin [at] univ-lyon2 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Équipes, réseaux, communautés », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 16 janvier 2013, http://calenda.org/234174