AccueilL’acquisition des expressions référentielles : perspectives croisées

L’acquisition des expressions référentielles : perspectives croisées

Acquisition of referring expressions: crossed perspectives

*  *  *

Publié le jeudi 17 janvier 2013 par Élodie Faath

Résumé

Le colloque est centré sur l’acquisition des pronoms et des déterminants, qui constitue un processus clé dans le développement langagier et communicationnel de l’enfant. En effet, tout en signant l’entrée de l’enfant dans la grammaire, ces unités témoignent de ses premiers pas dans la construction du discours, de son inscription dans les interactions verbales et de la façon dont il tient compte des connaissances et du point de vue de ses interlocuteurs. Le colloque « Acquisition des expressions référentielles : perspectives croisées » se donne comme objectif de favoriser la rencontre de chercheurs travaillant sur ces questions, dans le domaine de l’acquisition du langage chez l’enfant, à partir d’approches disciplinaires et théoriques différentes. 

Annonce

Présentation

Le colloque est centré sur l’acquisition des pronoms et des déterminants, qui constitue un processus clé dans le développement langagier et communicationnel de l’enfant. En effet, tout en signant l’entrée de l’enfant dans la grammaire, ces unités témoignent de ses premiers pas dans la construction du discours, de son inscription dans les interactions verbales et de la façon dont il tient compte des connaissances et du point de vue de ses interlocuteurs. Ainsi, en ce qui concerne le fonctionnement de la langue et du langage, les pronoms et les déterminants se trouvent à l’interface de la dimension structurelle (système, formes, structures) et fonctionnelle (pragmatique, discours, dialogue). Leur étude est donc susceptible d’apporter des éclaircissements importants sur la relation qu’entretiennent entre eux les différents niveaux de fonctionnement de la langue et du discours.

On a assisté ces dernières années à un développement important des études sur les pronoms et les déterminants, à la fois en tant que morphèmes grammaticaux et en tant qu’expressions référentielles. Ces recherches ont permis par exemple d’explorer les différentes étapes et modalités de la mise en place des paradigmes (fillers, distribution, maîtrise d’une catégorie grammaticale abstraite etc.) ainsi que les facteurs linguistiques en jeu dans ce développement, tels que, entre autres, les dimensions sémantiques, phonétiques, voire prosodiques. Les premières qui concernaient pour beaucoup la référence dans le cadre de récits ou en situation expérimentale, ont mis en évidence le cheminement du développement enfantin vers des usages de type adulte. Par la suite, des études, plus souvent centrées sur les productions de jeunes enfants en situation de dialogue naturel et ayant examiné les conditions d’utilisation des premières expressions référentielles, ont mis en évidence la sensibilité des jeunes enfants à des traits tels que l’accessibilité du référent ou sa mention dans le discours précédent. D’autres aspects peuvent encore être évoqués, tels que, par exemple, l’articulation entre les expressions référentielles, l'attention conjointe et les gestes ou le développement cognitif. Enfin, le fonctionnement des expressions référentielles peut être envisagé selon les types de discours, de dialogue et d’activités dans des contextes.

Les résultats de ces différentes études montrent la nécessité d’examiner la question des déterminants et des pronoms à l’interface de ces dimensions. Ce faisant, cette problématique peut contribuer à la réflexion générale sur l’acquisition de la grammaire et des catégories grammaticales et au débat sur les options théoriques qui la sous-tendent.

Le colloque « Acquisition des expressions référentielles : perspectives croisées » se donne ainsi comme objectif de favoriser la rencontre de chercheurs travaillant sur ces questions, dans le domaine de l’acquisition du langage chez l’enfant, à partir d’approches disciplinaires et théoriques différentes. Nous souhaitons susciter un débat actualisé autour de questions telles que l’interaction des différents niveaux de fonctionnement linguistique, les facteurs statistiques et distributionnels dans l’usage et l’input, le développement cognitif et socio-cognitif, le dialogue et les facteurs pragmatico-discursifs et apporter ainsi des éléments de réponse à la réflexion plus générale sur les processus d’acquisition du langage. 

Le colloque combinera : 

  • des conférences plénières (les conférenciers invités seront annoncés ultérieurement) ;
  • des communications orales (de 20 minutes, suivies de 10 minutes de discussion). Ces communications pourront également être organisées en panel (de 4 communications) ;
  • et des communications affichées.

Les langues de travail seront le français et l’anglais.

Les communications (orales et affichées) pourront aborder la question des expressions référentielles chez l’enfant, à partir d’une ou de plusieurs des dimensions suivantes :

  • Référence
  • Pragmatique
  • Développement cognitif
  • Morpho-syntaxe
  • Sémantique
  • Phonétique et phonologie
  • Prosodie
  • Gestes et communication gestuelle
  • Dialogue
  • Genres et types de discours
  • Types d’activités et de situations
  • Variation selon les milieux (socio-culturels, cadre familial vs. cadre institutionnel, etc.)
  • Perspectives interlangues
  • Bilinguisme
  • Troubles du langage

Les soumissions seront examinées par le comité scientifique en fonction de leur adéquation à la thématique du colloque et de leur qualité scientifique. 

Modalités de soumission 

La soumission des propositions de communication se fera exclusivement en ligne, à l’aide de la plateforme Easychair (https://www.easychair.org/conferences/?conf=aeref2013) jusqu’au 1er mars.

Les auteurs auront au préalable à créer un compte sous Easychair, avant de pouvoir soumettre une proposition :

  • Les résumés demandés devront faire 500 mots (bibliographie non incluse)
  • Les auteurs désirant proposer un panel doivent soumettre la thématique du panel (250 mots) en indiquant les titres des présentations (non inclus dans les 250 mots). Les participants au panel soumettront leurs résumés en suivant la procédure des présentations orales. Chaque participant indiquera dans son résumé l’intitulé du panel. 

Des indications plus précises sur le fonctionnement de la soumission sont disponibles sur le site internet du colloque (http://www.univ-paris3.fr/aeref-2013). 

Calendrier des soumissions 

  • Date limite de soumission des propositions de communication : 1er mars

  • Notification aux participants : à partir du 15 avril 

Comité d’organisation

Anne Salazar Orvig, Annie Rialland, Rouba Hassan, Geneviève de Weck, Aliyah Morgenstern, Haydée Marcos, Jocelyne Leber-Marin, Gwendoline Fox, Julien Heurdier, Stéphane Jullien, Marine Le Mené, Christine da Silva, Elise Vinel, Naomi Yamaguchi

Comité scientifique

Mehmet-Ali Akinci (Université de Rouen,  DYSOLA), Shanley E. M. Allen (Technische Universität Kaiserslautern), Dominique Bassano (SFL- CNRS Université Vincennes St Denis - Paris 8), Josie Bernicot (Université de Poitiers), Eve V. Clark (Stanford University), Jean-Marc Colletta (Université Stendhal - Grenoble 3, LIDILEM), Geneviève de Weck (Université de Neuchâtel), Régine Delamotte (Université de Rouen, DYSOLA), Francis Grossmann (Université Stendhal - Grenoble 3, LIDILEM), Michèle Guidetti (Université Le Mirail - Toulouse 2, OCTOGONE), Rouba Hassan (Université Charles-de-Gaulle - Lille 3, THEODILE-CIREL), Maya Hickmann (SFL – CNRS - Université Vincennes St Denis - Paris 8), Christian Hudelot (BCL – CNRS/Université Nice -Sophia Antipolis), Harriet Jisa (Université Lumière – Lyon 2/ DDL - CNRS), Sophie Kern (DDL, CNRS-Université Lumière - Lyon 2), Anne Lacheret (Université Paris-Ouest Nanterre La Défense, MODYCO), Marie Leroy Collombel (Université Descartes - Paris 5, MODYCO), Haydée Marcos (CNRS), Aliyah Morgenstern (Université Sorbonne Nouvelle -  Paris 3, PRISMES), Christophe Parisse (MODYCO INSERM/Université Paris-Ouest Nanterre La Défense), Simona Pekarek (Université de Neuchâtel), Yves Reuter (Université Charles-de-Gaulle - Lille 3- THEODILE-CIREL), Annie Rialland (LPP- CNRS - Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3), Anne Salazar Orvig (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3- RFC), Ludovica Serratrice (University of Manchester), Edy Veneziano (Université Descartes - Paris 5/MODYCO), Sophie Wauquier (SFL – CNRS Université Vincennes St Denis - Paris 8).

Lieux

  • Paris, France (75)

Dates

  • vendredi 01 mars 2013

Mots-clés

  • référence, acquisition du langage, pragmatique, morphologie, phonologie, syntaxe, multimodalité, interaction, dialogue, gestes, prosodie

Contacts

  • Anne Salazar Orvig
    courriel : aeref2013 [at] univ-paris3 [dot] fr
  • Marine Le Mené
    courriel : aeref2013 [at] univ-paris3 [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Anne Salazar Orvig
    courriel : aeref2013 [at] univ-paris3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L’acquisition des expressions référentielles : perspectives croisées », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 17 janvier 2013, http://calenda.org/234294