AccueilPatrimoine culturel : constitutions, conflits et conventions

Patrimoine culturel : constitutions, conflits et conventions

Cultural heritage: constitutions, conflicts and conventions

*  *  *

Publié le lundi 14 janvier 2013 par Loïc Le Pape

Résumé

Les concepts de patrimoine culturel (im)matériel et les conventions de l'UNESCO ont provoqué des réactions mitigées dans la communauté scientifique. Ces réactions vont d'une acception conditionnelle des buts et objectifs des conventions au rejet pur et simple de concepts considérés comme vagues, non scientifiques, politiquement réactionnaires et potentiellement dangereux. En effet, des chercheurs ont souligné que les efforts visant à promouvoir et à protéger le patrimoine culturel ont repris des travaux d'ethnologues, de sociologues et de folkloristes menés depuis plus d'un siècle, tout en ignorant les avancées et les débats plus récents dans ces domaines. Ce numéro spécial de Tsantsa propose un examen critique des questions patrimoniales matérielles et immatérielles à partir de recherches anthropologiques actuelles. Responsables du dossier: Silke Andris (Département d’études culturelles et d’ethnologie européenne, Université de Bâle) et Florence Graezer Bideau (Area and Cultural Studies, EPFL).

Annonce

Argumentaire

Les concepts de patrimoine culturel (im)matériel et les conventions de l'UNESCO ont provoqué des réactions mitigées dans la communauté scientifique. Ces réactions vont d'une acception conditionnelle des buts et objectifs des conventions au rejet pur et simple de concepts considérés comme vagues, non scientifiques, politiquement réactionnaires et potentiellement dangereux. En effet, des chercheurs ont souligné que les efforts visant à promouvoir et à protéger le patrimoine culturel ont repris des travaux d'ethnologues, de sociologues et de folkloristes menés depuis plus d'un siècle, tout en ignorant les avancées et les débats plus récents dans ces domaines. Ce numéro spécial de Tsantsa propose un examen critique des questions patrimoniales matérielles et immatérielles à partir de recherches anthropologiques actuelles.

Le concept de patrimoine et plus particulièrement celui de patrimoine culturel, proposé par l'UNESCO, est le résultat de processus complexes de négociations politiques nationales et internationales. Le processus de constitution du patrimoine culturel immatériel donne lieu à des représentations normatives et souvent conflictuelles de la culture et de la diversité, dans lesquelles nationalité, tradition et représentativité jouent un rôle central. Les débats et négociations qu’il entraîne sont le plus souvent les signes avant-coureurs d'interventions menées par des institutions nationales. Idéologiquement connotées, ces interventions concernent les représentations et les pratiques de communautés, de groupes et d'individus actifs dans la création culturelle. Les Etats s'engagent à appliquer activement les conventions au sein de leurs propres frontières. Le patrimoine culturel de l'UNESCO est donc un patrimoine national, ce qui mène à questionner les objectifs, l'efficacité et la manière dont les entités étatiques le traitent. Les soumissions conjointes de plusieurs Etats représentent- elles ici une tendance nouvelle? En général, les réalisations culturelles sont valorisées. Dès lors, inclure des mémoriaux tels que Robben Island, Hiroshima ou Auschwitz peut sembler provocateur à l'aune de cette valorisation. Que font les différents acteurs sociaux de ce patrimoine « difficile »? Quels conflits, quels discours sont élaborés dans ces contextes ? Quelques pays, dont l'Allemagne ou la Suisse, achèvent actuellement la phase de ratification et la mise en application de la Convention de l'UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel. Est-ce que cette mise en œuvre a des répercussions sur la recherche anthropologique? Comment les anthropologues débattent-ils du patrimoine culturel (im)matériel, quelles questions abordent-ils ? Quels sont les processus de négociation qui s'amorcent, et quels problèmes surgissent ?

Pour répondre à ces questions, les propositions de contributions devraient aborder l'une ou plusieurs des thématiques suivantes :

  • Patrimoine et Etat
  • Patrimoine culturel sériel et coopérations internationales pour la soumission de candidatures
  • “Patrimoine culturel difficile”: les mémoriaux comme patrimoine culturel
  • Traitements du patrimoine culturel (im)matériel

Langues: allemand, français ou anglais

Résumés et délai de soumission

  • 2500 signes (espaces compris)
  • Court CV
  • Délai: 1er février 2013

  • A envoyer à : silke.andris@unibas.ch et à florence.graezerbideau@epfl.ch

Article

  • Longueur de l’article: 40’000 signes (espaces et bibliographie compris)
  • En cas d’acceptation, prière de joindre à votre article :
    • Bref résumé (max. 500 signes, si possible en anglais, sinon dans la langue de votre article) - 4 – 6 mots-clés
    • Informations personnelles et coordonnées de contact (domicile ou institution, téléphone, courriel).
  • Des directives complémentaires peuvent être téléchargées en cliquant sur le lien suivant : http://www.seg-sse.ch/pdf/directives_Tsantsa.pdfpage2image15256 page2image15416 page2image15576

Calendrier:

  • 1er février 2013: Réception des résumés.
  • Informations sur la sélection : 1er mars 2013
  • 15 juin 2013: Réception des articles, envoi pour évaluation interne et externe (peerreview)
  • 15 octobre 2013: Feedback aux auteur-e-s
  • 1er janvier 2014: Réception des articles finaux
  • Mai 2014: Publication de Tsantsa 19/2014

Comité de lecture de la revue

  • BOZZINI David (co-président)
  • LAVANCHY Anne (co-présidente)
  • AEBY Gaëlle
  • BERTHOD Marc-Antoine
  • BIHR Sibylle
  • BOLLER Boris
  • CHAPPAZ-WIRTHNER Suzanne
  • COHN Miriam
  • DE COULON Giada
  • FISCHER Eva
  • KAECH François
  • KAPPUS Elke-Nicole
  • MARTI Irene
  • MARTIN Hélène
  • OSSIPOW Laurence
  • PERRIN Julie
  • REGEHR Ursula
  • REY Séverine
  • SALIS GROSS Corina
  • SCHWÖRER Tobias
  • WALDIS Barbara
  • WALENTOWITZ Saskia
  • WENK Irina

Catégories

Dates

  • vendredi 01 février 2013

Mots-clés

  • Patrimoine Culturel (im)matériel

Contacts

  • Florence Graezer Bideau
    courriel : florence [dot] graezerbideau [at] epfl [dot] ch

Source de l'information

  • David Bozzini
    courriel : david [dot] bozzini [at] unine [dot] ch

Pour citer cette annonce

« Patrimoine culturel : constitutions, conflits et conventions », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 14 janvier 2013, http://calenda.org/234438