AccueilÉtats de Savoie, Églises et institutions religieuses des Réformes au Risorgimento

États de Savoie, Églises et institutions religieuses des Réformes au Risorgimento

The states of Savoie. Churches and religious institutions from Reform to the Risorgimento

Septième colloque international du PRIDAES

7th PRIDAES international conference

*  *  *

Publié le mardi 15 janvier 2013 par Loïc Le Pape

Résumé

De la fin du Moyen Âge à la création de l’État unitaire italien, qui intègre et transforme les héritages institutionnels du royaume de Piémont-Sardaigne, les questions religieuses occupent une place prééminente dans la structuration des États de Savoie et leur vie sociale. Étudiées souvent dans un cadre géographique parcellisé (Val d’Aoste, Piémont, Savoie, etc.), elles ont été traitées moins souvent à l’échelle du duché puis du royaume, et plus rarement encore dans une perspective dynamique privilégiant la situation particulière de cet espace géopolitique entre la France et l’Italie. C’est cette double approche qu’entend mettre en valeur le septième colloque du PRIDAES qui se tiendra à Lyon les 17 et 18 octobre 2013 à l’initiative des laboratoires ERMES et LARHRA. 

Annonce

Présentation

De la fin du Moyen Âge à la création de l’État unitaire italien, qui intègre et transforme les héritages institutionnels du royaume de Piémont-Sardaigne, les questions religieuses occupent une place prééminente dans la structuration des États de Savoie et leur vie sociale. Étudiées souvent dans un cadre géographique parcellisé (Val d’Aoste, Piémont, Savoie, etc.), elles ont été traitées moins souvent à l’échelle du duché puis du royaume, et plus rarement encore dans une perspective dynamique privilégiant la situation particulière de cet espace géopolitique entre la France et l’Italie. C’est cette double approche qu’entend mettre en valeur le 7e colloque du PRIDAES qui se tiendra à Lyon les 17 et 18 octobre 2013 à l’initiative des laboratoires ERMES et LARHRA. Dans une démarche ouverte sur toutes les confessions, centrée sur les circulations et les échanges et attentive à la confrontation des espaces à l’intérieur des États de Savoie et entre eux et les États voisins (France, Suisse, Italie), les communications doivent s’ordonner autour de trois axes majeurs : 

  1. Il s’agit en premier lieu d’analyser la géographie ecclésiastique, les conséquences des changements de souveraineté et des ruptures religieuses (Réformes, Révolution française), l’influence des principaux courants de pensée et des modèles politico-religieux (gallicanisme, ultramontanisme, …), les déplacements des hommes de part et d’autre des frontières, l’acceptation des institutions transnationales comme les ordres et les congrégations, etc.
  2. Une attention particulière doit être accordée aux institutions ecclésiastiques et à leurs relations avec l’État dans une optique comparative avec la France et les États de la péninsule italienne : concordats, propriété ecclésiastique, justice ecclésiastique, formation et contrôle du clergé, synodes, institutions d’enseignement et d’assistance, statut des cultes minoritaires, politiques laïcisatrices, etc. 
  3. Un dernier ensemble se préoccupera de la circulation des modèles religieux, de leur adoption locale et des mécanismes de transfert et de diffusion, en prêtant une attention particulière à la chronologie et aux médiations sociales et institutionnelles (cultes officiels, dévotions populaires, livres de piété, expressions artistiques, …).

Ces axes doivent permettre de mieux évaluer l’originalité religieuse des États de Savoie au contact de plusieurs espaces eux-mêmes divers, de comprendre leur fonction d’accueil, de relais ou de proposition et de contribuer ainsi à une meilleure connaissance des espaces et des dynamiques religieuses dans l’Europe du XVIe siècle au XIXe siècle.

Participation

Le nombre des places étant limité, les propositions de communication, faisant apparaître sources et problématique, doivent être adressées à l’aide du formulaire ci-joint sous format papier ou électronique à l’adresse : pridaes@unice.fr

avant le 1er mars 2013

Une réponse sera donnée, compte tenu des contraintes de la programmation, au plus tard le 30 avril 2013.

Comité scientifique

  • Paul Guichonnet, Président d’honneur
  • Gian Savino Pene Vidari (Pr. Histoire du droit, Turin)
  • Isidoro Soffietti (Pr. Histoire du droit, Turin)
  • Vito Piergiovanni (Pr. Histoire du droit, Gênes)
  • Renata Allio (Pr. Histoire économique, Turin)
  • Antonello Mattone (Pr. Histoire des institutions, Sassari)
  • Renata Massa (Pr. Histoire sociale, Gênes)
  • Victor Monnier (Pr. Histoire du droit, Genève)
  • Michel Bottin (Pr. Histoire du droit, Nice)
  • Olivier Vernier (Pr. Histoire du droit, Nice)
  • Marc Ortolani (Pr. Histoire du droit, Nice)
  • Silvia Marzagalli (Pr. Histoire moderne, Nice)
  • Bruno Berthier (MCF. Histoire du droit, Chambéry)
  • Christian Sorrel (Pr. Histoire contemporaine, Chambéry)
  • Louis Augustin Barrière (Pr. Histoire du droit, Lyon III)
  • Philippe Didier (Pr. Histoire du droit, Grenoble II)
  • Jean-Yves Coppolani (Pr. Histoire du droit, Corte)
  • Jean-Louis Mestre (Pr. Histoire du droit, Aix-Marseille III)
  • Eric Gasparini, (Pr. Histoire du droit, Aix-Marseille III)

Lieux

  • Musée Gadagne (petit théâtre)
    Lyon, France (69)

Dates

  • vendredi 01 mars 2013

Fichiers attachés

Contacts

  • Amale Ziad
    courriel : amale [dot] ziad [at] unice [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Amale Ziad
    courriel : amale [dot] ziad [at] unice [dot] fr

Pour citer cette annonce

« États de Savoie, Églises et institutions religieuses des Réformes au Risorgimento », Appel à contribution, Calenda, Publié le mardi 15 janvier 2013, http://calenda.org/234840